Douleur au pied & course à pied

Les douleurs au pied ou à la cheville pendant la course à pied sont un problème récurrent chez les adeptes de ce sport. Ces derniers témoignent fréquemment de blessures qui peuvent toucher toutes les zones : les orteils, le talon, la voute plantaire, le cou-de-pied ou bien la cheville. Le laboratoire EPITACT® expose ici les causes possibles de douleurs au pied lors de la course ou de blessures à la cheville, et les solutions pour les prévenir ou les soulager !

En France, la pratique de la course a pied a explosé depuis les dernières décennies. En 2013, on estime à environ 50 millions le nombre de coureurs à pied au sein des 28 pays de l’Union Européenne ! Selon le baromètre national des pratiques sportives (2018), près de 40 % des Français de 15 ans et plus ont pratiqué la course ou la marche au cours des 12 derniers mois(1) !

Inévitablement, on se doute que la fréquence des douleurs aux pieds lors de la course a elle aussi augmenté, et pour cause… L’hyper-sollicitation des membres inférieurs pendant la course à pied peut provoquer des douleurs susceptibles de réduire vos performances.

 

Le pied pendant la course

Pour identifier l’origine des douleurs au pied en course à pied, il faut bien comprendre la fonction de ce membre pendant la course. Le déroulé du pied se décompose en trois étapes :

  • La phase d’attaque, où le talon entre en contact avec le sol.
  • La phase d’appui, où l’ensemble du pied appuie sur le sol. Tout le poids du corps repose alors sur la jambe en appui. Cette dernière assure la stabilité pendant que l’autre jambe avance dans la progression du pas.
  • La phase de propulsion, où l’appui est transféré sur l’avant du pied.

Pendant la phase d’attaque et de propulsion, les appuis et pressions sont exacerbés et concentrées sur une toute petite partie du pied. On comprend alors que le running augmente la répétition et l’intensité des pressions sur ces parties du pied, favorisant particulièrement les douleurs aux pieds pendant la course.

 

Les douleurs au talon en course à pied

Fasciite plantaire et course à pied

La plus fréquente des douleurs au talon lors de la course à pied est l’aponévrosite plantaire d’insertion ou fasciite plantaire. Il s’agit de l’inflammation de l’aponévrose (membrane fibreuse qui relie la base du talon à celle des orteils) là où elle s’insère sur l’os du talon.

Lors de la course à pied, l’aponévrose est mise en tension lorsque le talon attaque le sol, puis étirée lorsque l’appui passe sur l’avant du pied en phase de propulsion(2). Or, cette membrane est peu extensible et les tensions excessives cause des microtraumatismes qui peuvent la fragiliser et favoriser son inflammation, voire sa rupture.

Cette douleur au talon, qui peut s’étendre jusque sous la voûte plantaire, nécessite généralement une mise au repos d’environ 3 à 4 semaines(2). Une reprise progressive de la course à pied est nécessaire, combinée à des exercices d’étirement de l’aponévrose et de renforcement musculaire du muscle du mollet (triceps sural)(3).

Si les douleurs sont intenses, les recommandations s’orienteront d’abord vers la physiothérapie, la médication, le port de talonnettes* ou si besoin de semelles orthopédiques. Pour un traitement adapté, consultez un professionnel de santé.

Ampoules et running

On la connaît tous, la fameuse ampoule après une marche ou un running ! Le plus souvent, on remarque la formation d’une ampoule au talon, mais les ampoules sous la voute plantaire ou sur les orteils en running sont aussi récurrentes.

Ces poches de liquide que l’on appelle la lymphe sont créées par le frottement et l’échauffement de la surface de la peau, souvent au contact de la chaussure. Même si elles sont bénignes, elles peuvent provoquer de vives douleurs au pied pendant la course, réduisant alors le plaisir de courir…

Pour prévenir les ampoules pendant un running, les protections anti-ampoules* EPITACT®, fines et résistantes, protègent efficacement toutes les zones de vos pieds sujettes aux frottements !

 

Douleurs sous le pied

Douleur sous l’avant-pied : la métatarsalgie

Une métatarsalgie apparaît pendant ou après la course à pied. Cette douleur au pied survient au niveau des métatarsiens, généralement sous les têtes métatarsiennes.

Dans la plupart des cas, la douleur est causée par une surcharge de l’avant-pied (appuis répétés et prolongés). Conséquence de ce surmenage, des durillons peuvent se former aux points de pressions entre le sol et les têtes métatarsiennes. Des orteils en marteau/en griffe, un hallux valgus ou un capiton plantaire trop mince peuvent, entre autres, favoriser cette surcharge(3).

Si vos douleurs pendant la course à pied sont causées par des durillons ou une métatarsalgie, essayez les protections plantaires sport* EPITACT®. Grâce à une couche de silicone breveté qui répartit efficacement les pressions, elles préviennent la douleur et vous permet de courir en toute sérénité !

 

Les douleurs aux orteils en course à pied

Ongles incarnés, bleus ou cassés

Un orteil qui bute au fond de la chaussure, un ongle incarné et des chocs répétés sur les ongles peuvent parfois faire mal ! Pour limiter ces douleurs favorisées par la course à pied, EPITACT® a pensé les doigtiers de protection*. Cette solution polyvalente répartit les pressions, supprime les microtraumatismes et prévient les ampoules, les cors, les hématomes sous-unguéaux et les ongles incarnés.

Hallux valgus et course à pied

Les douleurs de l’hallux valgus pendant la course à pied peuvent être articulaires ou bien provenir du frottement de la chaussure contre l’oignon. Avec la déviation du gros orteil vers l’extérieur, l’articulation à la base du gros orteil ressort plus ou moins à l’intérieur du pied. Certaines chaussures de running inadaptées créent des pressions et des frictions douloureuses contre l’oignon.

Spécialement dédiée à la pratique sportive, l’orthèse corrective hallux valgus* d’EPITACT® redresse le gros orteil et protège l’ « oignon » des contacts douloureux. Conçue à partir de tissus techniques ultrafins et d’un tendon externe en silicone breveté, elle soulage les douleurs articulaires ou de frottements sur l’hallux valgus lors de la course à pied.

 

Les douleurs à la cheville

Douleur au tendon d’Achille

Une douleur au tendon d’Achille est souvent la conséquence d’une tendinite(4). Il s’agit de l’inflammation du tendon d’Achille qui relie les muscles du mollet à l’os du talon.

Cette inflammation est causée par une trop grande sollicitation du tendon, par exemple lors d’une course trop intense, trop longue ou à cause d’un manque de repos. D’autres facteurs peuvent favoriser une douleur au pied pendant la course, comme une mauvaise technique de course, un trouble de la morphologie des pieds ou des genoux, etc.

Entorse de cheville

L’entorse de cheville est une blessure fréquente chez les coureurs à pied. Elle correspond à l’étirement, voire à la déchirure partielle ou totale des ligaments du côté intérieur ou extérieur de la cheville. Cet étirement brusque est causé par une torsion brusque de la cheville, notamment lors d’une chute ou d’une course sur une surface accidentée.

 

EPITACT® vous a proposé un aperçu des différentes douleurs aux pieds liées à la course à pied. Pour plus de confort et de performances lors de la course à pied, équipez-vous de protections dédiées à la pratique sportive pour prévenir ou soulager vos douleurs.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I qui portent au titre de cette règlementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 06/2024

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici quelques sources supplémentaires :

(1)Madoré F, Loret S. Pour une géographie des courses à pied en France. Cybergeo: European Journal of Geography [Internet]. 26 avr 2021

(2)Goux PL, Chevalier X. Douleur de la plante du pied chez un joggeur. :2.

(3)Fulpius T. Douleurs du pied: diagnostic différentiel et traitement. Douleur analg. sept 2006;19(3):51‑4.

(4)Kakouris N, Yener N, Fong DTP. A systematic review of running-related musculoskeletal injuries in runners. Journal of Sport and Health Science. 1 sept 2021;10(5):513‑22.

Livraison offerte

À partir de 50€ d’achat

fidélité

Rejoignez notre programme

paiement sécurisé

Carte bancaire ou paypal

contactez-nous

Nous vous répondons du lundi au jeudi de 9h - 12h30 et 13h30 - 16h30 et le vendredi 9h - 12h30 et 13h30 - 16h au 04 75 85 01 90.

Abonnez-vous
pour recevoir notre actualité.