Qu'est-ce qu'un hallux valgus ?



Qu'est-ce qu'un hallux valgus ou oignon au pied par Epitact

L’hallux valgus est une pathologie provoquant un oignon sur le pied. Mais de quoi cette excroissance est-elle faite ? Comment la pathologie évolue-t-elle avec le temps ? EPITACT® vous répond pour mieux comprendre cette déformation du pied et parvenir à prévenir son apparition ou ralentir sa progression.

Définition

L’hallux valgus est plus communément appelé « oignon  » sur le pied. Ce terme « hallux valgus  » provient du latin. « Hallux » désigne le gros orteil et « valgus  » tourné en dehors. Cette pathologie consiste en une déviation du gros orteil vers l’extérieur combinée à une déviation vers l’intérieur (varus ) du premier métatarsien. Cette déformation entraîne une saillie osseuse (tête du premier métatarsien) sur le bord interne du pied(1).

Cette déformation progressive dévie l’hallux vers les autres orteils, ce qui peut impliquer des déformations supplémentaires. La plus connue étant une griffe du deuxième orteil.

La première tête métatarsienne ne remplissant plus correctement sa fonction d’appui du premier rayon, un report latéral de charge s’opère. Cela aboutit progressivement à des métatarsalgies des rayons médians. Ces douleurs, situées sous la plante du pied s’ajoutent aux douleurs de frottement de l’oignon contre la chaussure.

De même, l’hallux ne remplit plus son rôle de prise en charge de la phase digitigrade (appui sur les orteils). Ces déformations peuvent, suivant le stade de l’hallux valgus , s’accompagner de douleurs plantaires, de cors et de durillons.(2)

 

Les différents stades de l’hallux valgus

Comme toute pathologie , l’hallux valgus évolue s’il n’est pas traité. Sa progression est divisée en quatre stades. Leur catégorisation se fait selon l’importance de l’angle de déviation entre le premier métatarsien et le gros orteil. L’évolution est observée par une radiographie ou/et une évaluation visuelle.

L’évaluation radiographique impose deux clichés :

  • l’un destiné à mettre en évidence l’incidence de face centrée sur les métatarsiens médians ;
  • et l’autre, le profil interne.

L’évaluation visuelle permet d’observer l’angle de la déviation grâce à l’échelle de Manchester « Manchester scale ». Cette dernière divise en quatre catégories le grade de la déformation : nulle, légère, moyenne ou sévère.(3,4)

Les angles de déformations du pied indiqués ci-dessous sont d’ordres indicatifs et peuvent varier parfois selon les auteurs (1,2).

Ainsi, le pied est considéré « normal » si l’angle formé entre le premier métatarsien et la première phalange et l’angle entre le premier et le second métatarsien sont inférieurs à 10°.

L’hallux valgus léger

L’hallux valgus léger se caractérise par un angle entre le premier métatarsien et la première phalange mesuré de 11 et 20° et un angle entre le premier et le second métatarsien de 12°.  A ce stade, la douleur perçue est essentiellement liée au conflit entre l’oignon et la chaussure (frictions). Une inflammation peut alors apparaître (rougeur). En charge la déformation reste encore réductible notamment grâce au port d’une orthèse de jour pour hallux valgus ou d’un écarteur d’orteil. En effet, il n’y a alors que peu ou pas de report de charge sur le deuxième rayon. La douleur demeure encore floue et la saillie osseuse n’est pas toujours visible. La compression du nerf sous cutané médial contre la chaussure peut également engendrer des douleurs.

L’hallux valgus modéré

Un hallux valgus est dit modéré lorsque l’angle MTP1 est compris entre 20 et 40° et l’angle M1M2 d’environ 15 à 18°. La phalange ne s’articule plus correctement avec le métatarsien, gênée par la déviation. Une douleur sous la deuxième tête métatarsienne survient liée au report de charge latéral. Celui-ci est dû à la perte de la fonction d’appui. Les sésamoïdes (2 petits os sous la tête métatarsienne) se voient luxés. Le latéral se déporte dans le premier espace métatarsien, ne jouant plus son rôle. Les douleurs au niveau de l’articulation apparaissent par déformation de cette dernière. L’excroissance osseuse se développe jusqu’à entrer en conflit avec la chaussure. Le bloc sésamoïdien devient douloureux en pression directe. La déformation devient moins réductible et un processus arthrosique du côté de la rétractation commence à se faire ressentir (douleur perçue à la marche).

L’hallux valgus sévère

Un hallux valgus est sévère lorsque l’angle MTP1 est supérieur à 40° et l’angle M1M2 est supérieur à 20°. Le gros orteil passe alors au-dessous du deuxième orteil tant sa déviation est importante. L’articulation se distend pouvant aller jusqu’à sa luxation totale. La déviation du premier rayon déforme la plaque plantaire.  A ce stade, on observe également une luxation du deuxième métatarsien avec sa première phalange reconnaissable au touché par une sensation de petite marche d’escalier.

Le dysfonctionnement mécanique de l’avant-pied impacte les orteils qui se transforment en griffes. Des cors dorsaux se développent sur les articulations interphalangiennes proximales entrant en conflit avec une chaussure trop serrée. Des cors pulpaires peuvent également apparaître à la longue.

L’évolution de l’hallux valgus oblige les articulations à compenser les appuis pour conserver une certaine stabilité. Des répercussions douloureuses peuvent se ressentir aux genoux ou au niveau des lombaires. Ainsi, l’hallux valgus peut ne plus être douloureux mais une autre articulation peut le devenir. Il est nécessaire alors d’ausculter le corps entier pour observer la biomécanique de marche qui vous est propre. Le pied étant l’interface avec le sol, sa biomécanique implique des conséquences sur les autres chaînes du corps. 

Symptômes

L’hallux valgus se fait sentir en premier lieu par des douleurs lancinantes au niveau de l’articulation . Souvent, elles sont liées aux premiers désordres internes et au conflit avec la chaussure (échauffement, friction). Une compression du nerf médial contre l’os, les parties molles et la chaussure peut également impliquer des douleurs.

Par la suite, une métatarsalgie associée au report de charge provoque des douleurs.  Le deuxième orteil se plaçant en griffe entraînera un conflit avec la chaussure et engendrera l’apparition de cors sur l’articulation interphalangienne proximale.(5)

Ces symptômes poussent souvent les patients à consulter un spécialiste pour apaiser les douleurs, faciliter le chaussage ou tout simplement pour estomper une gêne esthétique.

 

Plus la pathologie est prise à temps, moins les moyens déployés seront invasifs et radicaux. Des solutions de prévention permettent de retarder l’apparition de l’hallux valgus et de retarder sa progression. EPITACT®, spécialiste du soin du pied, a développé de nombreux dispositifs médicaux (orthèses, protections fines en silicone …) pour éliminer les frottements, apaiser les douleurs et réaxer l’orteil. Découvrez les protections et orthèses correctives EPITACT®.

Sources :

(1)Vanore JV, Christensen JC, Kravitz SR, Schuberth JM, Thomas JL, Weil LS, et al. Diagnosis and treatment of First Metatarsophalangeal Joint Disorders. Section 1: Hallux valgus . The Journal of Foot and Ankle Surgery. Mai 2003; 42(3):11223.

(2)Baudet B. "Traitement de l'hallux valgus " in Thibaut Leemrijse, Jean-Luc Besse, Bernhard Devos Bevernage, Bernard Valtin "Pathologie du pied et de la cheville", Paris, Elsevier Masson. Vol. 1. 2009, p 102-106.

(3)Garrow AP, Papageorgiou A, Silman AJ, Thomas E, Jayson MIV, Macfarlane GJ. The Grading of Hallux Valgus: The Manchester Scale. Journal of the American Podiatric Medical Association. févr 2001; 91(2):74

(4)Menz HB, Munteanu SE. Radiographic validation of the Manchester scale for the classification of hallux valgus deformity. Rheumatology. 1 août 2005;44(8):1061

(5)Curvale G, Rocheweger A, Piclet-Legre B. Hallux valgus . Podologie. 1999; 27-080-A-30: p 6.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Hallux Valgus

Hallux valgus , oignon au pied

Sexy avec un hallux valgus

L'hallux valgus est une déformation féminine du pied dans 9 cas sur 10. Mais avoir un hallux valgus ne signifie pas dire adieu à sa féminité... Soyez sexy malgré un hallux valgus !