Le durillon : de quoi s’agit-il ?



Définition du durillon, différence avec les cors et autres callosités par EPITACT®, spécialiste du soin en mouvement.
durillon définition

Notre corps est extraordinaire et nous permet une liberté dont nous ne prenons conscience que lorsque celui-ci s’enraye ! Nos pieds soutiennent l’ensemble de notre corps, favorisent notre équilibre et pourtant, nous ne leur accordons que peu de soin, ou pire, nous les maltraitons… Leur seul moyen de défense est l’apparition de callosité s sur les zones de pression. Pour prendre de bonnes résolutions et choyer vos petons, décryptons ensemble les différences entre durillon , cor et callosité.

Définition

Vous n’osez plus mettre de chaussures ouvertes car la peau sèche recouvre vos talons ou vos orteils ? Rassurez-vous, cela n’est pas irrémédiable. Pour contrer ces excroissances peu esthétiques, tâchons de mieux les identifier.

Les cors, comme les durillons, sont des callosité s qui se forment sur des zones d’hyperpression et/ou de frottements. Les mains, et surtout les pieds en sont les principales victimes. Peu à peu, le principe d’hyperkératose se met en marche et on observe un épaississement de la peau du pied sur les zones de pression avant qu'elle durcisse pour protéger le corps de ces appuis répétés.

Un cor , qu’est-ce que c’est ?

Le cor est une surépaisseur de peau (kératine) sur une petite zone liée à une forte pression, qui prend l’allure d’un cône renversé dur pénétrant les couches profondes de la peau. Le plus souvent présent sur les orteils, le cor au pied est très gênant et douloureux.

Découvrez plus de précisions sur les types de cors aux pieds ICI !

Un durillon c’est quoi ?

Le durillon plantaire est une altération de l’épiderme sur une large zone. Soumise à des frictions mais surtout à des pressions intenses et fréquentes, la peau se protège en s’épaississant. Cette dernière se durcit, formant une sorte d’excroissance hémisphérique, et présente une rugosité relativement friable pouvant peu à peu jaunir. Chez certaines personnes, cette zone devient alors encore plus sensible, voire douloureuse. Les pieds sont particulièrement touchés en raison de chaussures inadaptées à la morphologie ou de mauvais appuis au sol.

Les durillons s’installent souvent sur les talons, sous l’avant-pied ou encore sous/sur les orteils, provoquant de vives douleurs plantaires.

Un œil-de-perdrix : de quoi s’agit-il ?

D’autres termes sont également employés pour désigner ces excroissances de peau liées à la pression : on parle de cor , de cal , de callosité, d’hyperkératose , d’agacins ou encore d’œil-de-perdrix.

Ce dernier mot n'est pas une appellation médicale reconnue d'un point de vue scientifique. Certains désignent ainsi un cor mou interdigital qui pourrait présenter un point noir au centre faisant penser à un œil de perdrix. Ce point est souvent dû à une papille dermique qui saigne.

Mais qu’il s’agisse d’un cor , d’un durillon ou d’un œil-de-perdrix, chaque pathologie a une solution EPITACT® !

 

Un cor , que faire ? Quel traitement pour un durillon  ? Au secours j’ai un œil-de-perdrix !

Pour traiter les cors ou durillons plantaires, on commencera par aller chez son pédicure podologue pour qu’il pratique l’exérèse du durillon ou l’énucléation (retrait) du cor . Il s'agit du retrait de la peau morte ou de la corne formant la callosité. La zone, une fois cicatrisée, devra être protégée pour éviter la récidive. Pour cela, une protection en gel de silicone répartira les pressions et limitera les frottements pour stopper le processus d’hyperkératose .

Si la zone à traiter est un orteil, on préfèrera les DIGITUBES®*,  qu’il s’agisse d’un cor ou d’un œil-de-perdrix… Si le cor est situé à l’extrémité, on optera pour un doigtier* ou un doigtier ajustable*.

Enfin, pour les douleurs plantaires liées à des durillons, les coussinets plantairesou les mini semelles orthopédiques COMFORTACT PLUS* à effet billes sont particulièrement adaptés. Dans des chaussures ouvertes, les coussinets discrets* se portent ni vu ni connu ! Si vos orteils sont particulièrement déformés, les protège-pointes plantaires* seront la solution la plus complète pour protéger vos pieds et gagner en confort en apaisant les douleurs. Enfin, l'intervention chirurgicale peut être l'ultime recours.

Faites ici le plein de conseils pour traiter les cors et oeils-de-perdrix

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation.11/2020

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Durillon : symptômes & diagnostic

Comment reconnaître un durillon parmi tous les petits désagréments qui touchent nos petons ? Quels sont ses symptômes et comment le diagnostiquer ?