Enlever un durillon au pied



Comment enlever un durillon et éviter son retour ? Un soin chez le pédicure-podologue est-il le seul moyen ? Comment protéger la zone à traiter ou traitée ?
Enlever durablement un durillon

Pieds secs, chaussures inadaptées ou trop portées, malformation du pied : les origines des durillons peuvent être nombreuses. Si la prévention doit rester un réflexe, une fois le mal développé, il faut tout de même pouvoir lutter… Découvrons ensemble comment enlever un durillon durablement.

Les durillons : de quoi parle-t-on ?

Tout d’abord, différencions bien les durillons des cors auxquels ils sont trop souvent assimilés. Les durillons se situent, bien souvent, à l’avant du pied, sous la plante. Il s’agit d’une couche de peau épaisse, dure et large pouvant être douloureuse et survenant par hyperpression. Leur développement peut entraîner des troubles de la marche. Il est donc primordial de les traiter le plus précocement possible.

Comment enlever un durillon ?

En première intention, un traitement podologique médical est recommandé. Cela est d'autant plus vrai si votre peau est fragile ou si vous êtes peu sensible (diabète par exemple). Pour enlever un durillon , il suffit de retirer la peau morte sans oublier de traiter la cause. Cela consiste en l’abrasion mécanique de la corne et de la peau morte.

ÉTAPE 1 pour enlever un durillon  : retirer la corne et la peau morte

Le pédicure-podologue va enlever le durillon en ôtant la corne et la peau morte à l’aide d’instruments spécifiques. Parmi ceux-ci, les plus fréquemment employés sont le scalpel, aussi appelé bistouri, et la fraise. Indolore, le retrait du durillon  est pratiqué sur rendez-vous. Le pédicure-podologue hydrate la zone traitée et la nourrit par une crème adaptée comme la crème pieds secs & abîmés d’EPITACT®.

ÉTAPE 2 pour retirer un durillon  : hydrater l'épiderme

Cette crème hydrate les couches supérieures de l’épiderme en déposant un voile protecteur de polysaccharide, véritable barrière contre la déshydratation. Les principes actifs des huiles essentielles de lavande, de géranium et de santal ainsi que l’huile d’avocat apaisent vos pieds et adoucissent l’épiderme.

Dans certains cas, si l’exérèse (retrait du durillon ) a été profonde, le pédicure-podologue peut apposer un pansement protecteur.

Éviter la réapparition des durillons

Toutefois, pour que ce soin ait un effet pérenne sur vos pieds, combinez le retrait du durillon au port de chaussures adaptées à votre morphologie. Evitez les bouts étroits compressant vos pieds, ne serrez pas trop vos lacets et enfin, bannissez les talons hauts. Ces derniers accentuent les pressions sur l’avant-pied par transfert de poids et favorisent le développement des durillons.

Le port d’une orthèse fine et confortable apaise durablement les douleurs et limite la réapparition des durillons en renforçant le capiton plantaire . Ainsi, les coussinets plantaires* EPITACT® ont été conçus pour soulager quotidiennement les douleurs de l’avant-pied. L’interface de gel de silicone de seulement 2 mm répartit les pressions pour un meilleur confort, y compris durant la marche. Les coussinets plantaires* nouvelle génération COMFORTACT™ PLUS sont équipés, quant à eux, de billes de silicone à l’effet massant pour encore plus de confort. Ils renforcent ainsi le capiton plantaire . Le textile ultradoux de ces orthèses les rendent agréables à porter. Faciles à enfiler, ces protections se mettent comme des chaussettes ! De quoi garder les pieds tout doux…

Éliminer la cause du durillon , c'est-à-dire les zones de pressions et de frottements, reste le meilleur traitement contre les durillons. La prévention est donc un allié de taille contre la réapparition de la corne sur ou sous les pieds. Par le port de protections en silicone fines et adaptées, vous éviterez ainsi de nombreuses douleurs plantaires.

 

En conclusion, n’hésitez pas à consulter un spécialiste qui vous préconisera le traitement adapté et vous prodiguera les soins et les conseils visant à faire disparaître vos durillons. Si le retrait du durillon par un podologue est assez radical, l’hydratation régulière et le port d’une protection éviteront durablement la réapparition de la corne sous l’avant-pied.
 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 02/2021

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES