Que faire pour prévenir les douleurs plantaires ?



Douleur plantaire : comment prévenir les douleurs à la plante du pied ou à l'avant-pied avec EPITACT ?
Prévention des douleurs plantaires

Vous ressentez fréquemment des douleurs plantaires, parfois très gênantes ? Des solutions de prévention existent pour les éviter. En déterminant les causes et les moyens de lutter contre l'apparition de ces douleurs sous la plante des pieds, vous pourrez les prévenir grâce aux conseils d’EPITACT®.

 

Qu’est-ce qu’une douleur plantaire ?

Pour beaucoup, douleur plantaire est souvent associée à des douleurs sous la voûte plantaire. Pourtant, elle se situe généralement sur les parties situées sous le pied qui appuient au sol. Ainsi, la douleur plantaire peut se manifester sur tout le dessous du pied : arrière-pied, médio-pied ou avant-pied.

La fréquence des douleurs plantaires peut s'expliquer par le poids du corps supporté par cette petite zone. Au quotidien, cette partie est donc très sollicitée. Bien qu'elles soient fréquentes et relativement bénignes, ces douleurs doivent être soulagées pour prendre soin de vos pieds et de votre santé. En effet, à terme, celles-ci pourraient vous causer des déséquilibres ou entraîner des compensations par d'autres articulations.

 

Prévenir les causes d'une douleur plantaire

Pour prévenir une douleur plantaire, il est nécessaire d'en connaître les causes pour mieux les éviter. Quelles sont donc les principales causes et les solutions respectives pour les prévenir ?

Les causes d’une douleur au pied sont variables puisqu'elles peuvent être osseuses, musculaires, ligamentaires,  articulaires, tendineuses ou encore nerveuses. 

Afin d'observer une prévention efficace, chaque cause trouve une solution efficace pour vous épargner l'inconfort d'une douleur plantaire :
 

  • Une déformation comme un affaissement ou creusement de la voûte plantaire (pied plat) peuvent être incriminés. En déformant la voûte plantaire, la répartition des charges peut se voir modifier et entraîner des douleurs.  
  • Un traumatisme  : chocs, plaies, fractures sont autant de raisons pouvant être à l'origine de douleurs plantaires.
  • Une infection telle qu'une verrue plantaire (infection virale à papillomavirus) ou l’apparition de champignons peut être douloureuse. 
  • L’inflammation comme en cas d’aponévrosite plantaire ou de tendinopathie . La plante du pied est parcourue par l'aponévrose plantaire , une membrane fibreuse peu élastique qui supporte la voûte plantaire. Sous de trop fortes sollicitations, l'inflammation est favorisée et des douleurs intenses se manifestent. En conséquence, une épine calcanéenne peut se former sous le talon et alimenter les douleurs dans de rares cas.
  • Un syndrome capitométatarsien ou un névrome de Morton risquent de provoquer des douleurs plantaires. Dans le premier cas, les douleurs sont liées à un hyperappui inhabituel, excessif et prolongé sur l'avant-pied(1). Dans le second cas, il s'agit de la compression d'un nerf digital entre deux têtes métatarsiennes(2).
  • Les maladies articulaires telles que l’arthrose ou l’arthrite peuvent aussi être responsables de douleurs sous la plante des pieds.
  • Enfin, une atteinte de la peau telle qu'une crevasse ou une ampoule peuvent causer une douleur au pied. Plus rarement, un durillon peut aussi devenir douloureux selon sa localisation et l'intensité des activités. Causé par des frottements et pressions excessifs et répétés, protéger la zone sensible en absorbant ces contraintes semble efficace. 
     

Les solutions pour prévenir les douleurs plantaires

Bien que les causes soient nombreuses et variées, chaque type de douleur plantaire peut trouver une solution préventive.

Pour prévenir les douleurs relatives à un affaissement ou creusement de la voûte plantaire, porter des semelles peut les anticiper ou les retarder.

Veillez à bien traiter les éventuelles plaies sous le pied en désinfectant et protégeant la zone touchée. Malheureusement, les moyens de prévenir les traumatismes plus importants tels qu'une fracture sont plus complexes. Ne jouez pas les casse-cous et pensez à lever le pied !

Pour les infections telles qu'une verrue plantaire, prenez garde aux lieux publics nécessitant de marcher pieds nus et les environnements humides (piscines, gymnases...). Pour prévenir une mycose au pied, pensez notamment à bien laver et sécher vos pieds. En effet, elle est favorisée par la transpiration et la macération. Évitez donc les chaussures trop fermées et serrées ainsi que les matières synthétiques.

Les douleurs sous la plante des pieds causées par une inflammation de l'aponévrose plantaire rencontrent plusieurs solutions préventives. La pratique d'une activité physique ou sportive intense et régulière favorise l'aponévrosite plantaire . Pensez donc à vous ménager pour éviter l'inflammation ! Vous pouvez aussi lutter contre le surpoids et éviter les chaussures à talons trop hauts ou trop plats. Enfin, l'inflammation de l'aponévrose est souvent localisée à son point d'insertion sur l'os du talon (calcanéum). Dans ce cas, le port de talonnettes prévient efficacement et confortablement ce type de douleurs plantaires. En complément, EPITACT met à votre disposition des exercices spécialement dédiés à l'aponévrosite plantaire.

Le syndrome capitométatarsien et le névrome de Morton peuvent eux aussi s'anticiper par le port de chaussures plus larges et de talons moins hauts(1, 2).

Pour les autres atteintes cutanées, la prévention est rapidement et facilement mise en pratique ! En cas de frottements ou pressions abusifs comme des durillons, des solutions renforcent le capiton plantaire et répartissent davantage les charges sous l'avant-pied. La finesse des coussinets plantaires* leur permet un port quotidien et non contraignant dans les chaussures. La discrétion des coussinets discrets* nous autorise à les porter dans des chaussures légères et ouvertes. L'effet massant des coussinets COMFORTACT™ PLUS* est parfaitement adapté pour un confort privilégié.

D'autres solutions plus couvrantes apportent chaleur et protection pour soulager les douleurs plantaires et durillons. Découvrez notamment les protège-pointes plantaires*, les protège-pointes plantaires et orteils* ou les chaussons double protection*.

Pour les crevasses et les durillons, l'hydratation est la clé pour une bonne prévention ! Utilisez la crème pieds secs et abîmés ou la crevasses talonnières pour les atteintes plus profondes. Enfin, si vous êtes particulièrement enclin à la sécheresse cutanée​​​​​​, protégez vos talons grâce aux protections anti-crevasses*.

 

Vous avez désormais de quoi adopter les bons gestes pour prévenir les douleurs plantaires ! Nous mettons à votre disposition un article plus détaillé sur les causes et les personnes à risque des douleurs plantaires. retrouvez aussi davantage d'informations sur les causes et le diagnostic d'un durillon .

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 01/2021

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici une source supplémentaire :

(1)Goldcher A. Syndrome capitométatarsien ; la plus fréquente des métatarsalgies statiques. Foot Medicine and Surgery. déc 2004;20(4):93‑102.

(2)Decherchi P. Métatarsalgie de Thomas George Morton. La Presse Médicale. juill 2007;36(7‑8):1098‑103.

 

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Durillon : symptômes & diagnostic

Comment reconnaître un durillon parmi tous les petits désagréments qui touchent nos petons ? Quels sont ses symptômes et comment le diagnostiquer ?