Blessures & douleurs au golf : prévenir et apaiser vos pieds & chevilles



Golf : douleurs au pied et à la cheville

Le golf est un sport complet sollicitant de nombreuses articulations. Dos, hanche, poignet, genou et pieds sont notamment éprouvés. Qu’il s’agisse des mouvements répétitifs d’entraînement au practice, de la marche sur le green ou du swing, le corps est mis à rude épreuve. Certaines zones sont cependant davantage sujettes aux blessures et nécessitent une attention particulière. EPITACT®, spécialiste du soin podologique et orthopédique, met ces troubles musculosquelettiques, douleurs et pathologies articulaires à l’index.

 

Quelles sont les zones les plus sujettes aux blessures chez les golfeurs ?

Golf & blessures

Une étude(1) menée en France auprès de 1 382 licenciés amateurs, a mis en évidence que plus d’un golfeur sur deux avait été blessé durant la saison 2015. L’incidence serait même de près de 2 blessures toutes les 1000 heures de pratique !

Les golfeurs professionnels ont davantage tendance à développer des blessures liées à une sursollicitation articulaire. Les amateurs, quant à eux, subissent des blessures liées à une technique de swing perfectible(2).

Golf & troubles musculosquelettiques (TMS)

Au-delà des blessures, les troubles musculosquelettiques peuvent être favorisés par la pratique régulière du sport, y compris le golf. Le fait de réitérer des mouvements impose des contraintes au corps dont les conséquences sont rarement anodines. Lombalgies, syndrome du canal carpien ou arthrose font alors leur apparition sur le parcours.

Golf & pathologies articulaires

Par ailleurs, les pressions, éventuels déséquilibres biomécaniques, et mauvaises postures provoquent fréquemment des douleurs. Les pieds sont notamment affectés au travers d’ampoules, de douleurs plantaires, de durillons et de cors

Si la posture et les appuis peuvent entretenir ces douleurs et pathologies, le choix de la chaussure est également incriminé. Lorsque les pressions sur les orteils deviennent trop fortes, le chaussage peut favoriser alors le développement d’un hallux valgus .

Plus fréquemment encore, l’épine calcanéenne provoquée par une fasciite plantaire impose des douleurs vives au talon et sous l’aponévrose plantaire . Cette pathologie est d’ailleurs fréquente chez les golfeurs.

Toutefois, des solutions existent pour soulager les zones douloureuses et améliorer le confort lors des entraînements et compétitions.

 

Quelles solutions pour prévenir les douleurs au golf ?

Exercices d’assouplissement et de renforcement musculaire

Afin d’anticiper la survenue de douleurs sur le green, tout bon golfeur doit entamer sa session par un échauffement. Les muscles et ligaments sont ainsi préparés progressivement à l’effort et le risque de blessure s’en trouve amoindri.

Des exercices réguliers d’assouplissement articulaire favorisent aussi la mobilité. Enfin, la pratique régulière et raisonnée d’exercices visant au renforcement musculaire peut améliorer votre confort en soutenant davantage les articulations.

Solutions préventives et curatives pour les affections du pied

Afin de protéger vos pieds des pressions excessives, optez pour des chaussures adaptées à votre morphologie : ni trop larges, ni trop étroites. Assurez-vous que les coutures n’exercent pas de pressions inutiles ou blessantes. Veillez notamment à la qualité de semelle qui se doit d’amortir l’impact du talon au sol et répartir les pressions.

Pour éviter les ampoules, notamment lorsque vos chaussures sont neuves, équipez-vous de protections en silicone réutilisables* à placer sur les zones de frottements. Celles proposées par EPITACT® sont auto-adhésives et restent ainsi en place durant toute la journée !

Avec les années, le capiton plantaire a tendance à fondre et à moins remplir son rôle d’amortisseur. En vous munissant de coussinets plantaires COMFORTACT™ PLUS*, vous pourrez renforcer discrètement votre capiton plantaire pour plus de confort et soulager les douleurs. De quoi améliorer votre swing par un appui sans faille et une bonne stabilité !

Enfin, en cas de cors, les doigtiers* ou DIGITUBES®* isolent confortablement les orteils les uns des autres. Ils protègent aussi vos doigts de pied des pressions de la chaussure.

Si vos pieds sont déformés par un oignon ou « hallux valgus  » débutant, les protections en tissu ultradoux et silicone* se glisseront discrètement dans la chaussure pour vous soulager. Pour réaxer votre orteil, les orthèses hallux valgus EPITACT® sont déclinées en modèle jour*, nuit* et sport* !

Solutions préventives pour les chevilles

Les rotations et torsions du corps exigées par un swing correctement exécuté n’ont pas de raison de provoquer de troubles physiologiques. Toutefois, des mouvements inadéquats ou approximatifs peuvent impliquer une torsion en varus du bord externe de la cheville lors d’un transfert du poids maladroit. Des blessures de fatigue peuvent aussi mener à des problèmes ostéo-articulaires.

Ainsi, il n’est pas rare de croiser un golfeur ayant été victime d’une entorse de cheville. Dans ce cas, le protocole de soin est connu et, après immobilisation et une bonne rééducation, l’activité peut progressivement reprendre. Pour renforcer votre cheville et votre confiance, l’ERGOstrap®* d’EPITACT® est une chevillère indiquée pour le sport. Ses renforts semi-rigides de part et d’autre de la cheville préviennent des écarts latéraux. Thermoformables, ils s’adaptent parfaitement à votre morphologie. Enfin, un strapping intégrant un tendon en silicone entoure la cheville pour la stabiliser et la maintenir. Les mouvements latéraux provoquant l’entorse sont alors limités. Ce dispositif médical remplit ainsi une fonction de prévention tout en vous aidant lors de la reprise du sport après un traumatisme .

 

Avec des chaussures adaptées à votre morphologie, un échauffement progressif et des mouvements bien exécutés, la pratique raisonnée du golf n’a aucune raison de provoquer plus de traumatismes ou pathologies que d’autres sports. Toutefois, comme chaque activité physique, sa pratique comporte des risques. Sollicitant les articulations, l’usure se fait peu à peu sentir… Heureusement, des dispositifs médicaux légers, faciles à porter et discrets visent à améliorer votre confort au quotidien pour que le golf reste un plaisir.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 08/2021
 

Sources :

(1)Perron, C., O. Rouillon, et P. Edouard. « Étude épidémiologique sur les blessures et les facteurs de risque de blessures chez le golfeur amateur français de haut niveau (moins de 10 d’index) ». Journal de Traumatologie du Sport 33, no 3 (septembre 2016): 145‑60. https://doi.org/10.1016/j.jts.2016.07.004.

(2)Quand le golf fait mal : problèmes musculo-squelettiques communs aux golfeurs. Wadsworth LT.Curr Sports Med Rep. 2007 décembre ; 6 (6) : 362-5. doi: 10.1007/s11932-007-0052-5

 

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Talons hauts : attention danger

Le port de talons hauts modifie notre posture, est-ce dangereux pour nos pieds ? Quelques études scientifiques nous éclairent sur le sujet.