Golf et pathologies du genou



Golf et les pathologies du genou

Les deux pieds parallèles sur le green, les jambes semi-fléchies, les mains sur le grip, vous êtes concentré(e) sur votre prochain coup… Vous vous élancez et là en plein swing votre genou vous rappelle à l’ordre : aïe ! Il est vrai que les affections du genou sont fréquemment révélées lors de la pratique du golf. Mais sont-elles réellement liées à cette discipline sportive ? Peut-on les prévenir ? Quelles sont les pathologies courantes et comment apaiser les douleurs ?

EPITACT®, spécialiste du soin podologique et orthopédique fait la lumière sur le golf et les pathologies du genou…

Les différentes pathologies du genou au golf

Comme tout sportif, le golfeur est sujet à diverses blessures au cours de la saison. Une étude française a même révélé qu’un joueur était en moyenne blessé 2 fois toutes les 1 000 heures de pratique(1). Rien d’étonnant lorsque l’on constate qu’un parcours représente une randonnée de 8 à 12 kilomètres vallonnés ! A cela s’ajoute les quelques heures de practice où des mouvements sont réitérés avec persévérance pour atteindre le swing parfait.

Les joueurs professionnels sont plus sujets à des blessures liées à une sursollicitation articulaire ou à une instabilité péronéo-tibiale supérieure. Les microtraumatismes du finish poussent en effet le genou en varus pouvant peu à peu provoquer cette instabilité propre au golf.

Les golfeurs amateurs, eux, sont plus souvent concernés par des pathologies plus communes, dont le golf n’a pas l’exclusivité telles que le syndrome rotulien ou l’arthrose du genou.

Le syndrome rotulien

Le syndrome rotulien est aussi nommé syndrome fémoro-patellaire . Il s’agit de douleurs liées à un ou plusieurs défauts d’alignement des structures osseuses provoquant des hyper appuis entre la rotule et le fémur. Celui-ci est souvent multifactoriel : poids, activité sportive, maturation ostéo-tendineuse sont notamment à l’index.

Cette pathologie est fréquente chez les adolescents (29 % concernés contre 23 % chez les adultes). Le syndrome rotulien touche également davantage les femmes (30 % concernées par la pathologie contre 15 % chez les hommes)(2). Les sportifs (dont les golfeurs) et plus particulièrement ceux qui ne pratiquent qu’un seul sport sont plus touchés que le reste de la population(3).

L’arthrose du genou

L’arthrose du genou ou gonarthrose est également fréquente chez les golfeurs et golfeuses. En effet, cette pathologie articulaire est liée à l’usure du cartilage . Naturellement, avec l’âge, le cartilage s’altère que ce soit par usure ou à la suite de nombreux microtraumatismes et hyper pressions. L’usure peut même aller jusqu’au contact osseux !

Le genou est une articulation complexe entre le fémur, le tibia et rotule . L’arthrose peut ainsi concerner davantage une zone qu’une autre. Ainsi, vous pouvez être sujet à une gonarthrose fémoro-tibiale, fémoro-patellaire ou affectant les deux articulations.

Comme le golf implique de la marche durant près d’une demi-journée en alternant pentes et montées, les efforts sur le genou sont conséquents. Enfin, la position semi-fléchie des jambes peut devenir douloureuse en cas d’arthrose du genou.

 

Prévention

Pour limiter les douleurs au genou lors de la pratique sportive et plus précisément celle du golf, ne sous-estimez pas l’importance de l’échauffement musculaire préalable.

La pratique régulière d’exercices d’étirements favorise aussi la souplesse articulaire. Par ailleurs, quelques mouvements réguliers effectués chaque semaine participent au renforcement musculaire pour soutenir les articulations.

Enfin, le port d’orthèses de genou ou genouillères est indiqué pour soulager les douleurs. Ainsi EPITACT® propose une genouillère en cas de syndrome rotulien ou de gonarthrose fémoro-patellaire : le PHYSIOstrap® Médical* décliné également en version Sport : le PHYSIOstrap® sport*. Cette orthèse se glisse discrètement sous tout type de vêtement pour guider la rotule dans son rail naturel et soulager les douleurs.

 

Soulager les douleurs au genou au golf

En cas de douleurs régulières ou intenses, une consultation chez votre médecin traitant, médecin du sport ou orthopédiste s’impose. Un diagnostic est alors établi pour déterminer le protocole adapté à votre pathologie .

Selon les cas, le traitement peut être complété par le port d’orthèses de genou. Ces genouillères rotuliennes visent à apaiser les douleurs et soutenir la rotule dans les mouvements.

Découvrez les traitements conservateurs adaptés au syndrome rotulien et à la gonarthrose, dans nos articles dédiés à ces pathologies. La gamme des solutions EPITACT® est également disponible ici pour apaiser vos douleurs.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 08/2021
 

Sources :

(1)Perron, C., O. Rouillon, et P. Edouard. « Étude épidémiologique sur les blessures et les facteurs de risque de blessures chez le golfeur amateur français de haut niveau (moins de 10 d’index) ».Journal de Traumatologie du Sport 33, no 3 (septembre 2016): 145‑60. https://doi.org/10.1016/j.jts.2016.07.004.

(2)Tamalet, Bertrand, Pierre Rochcongar, et Goulven Rochcongar. « La fémoro-patellaire : une articulation  oubliée ? » Revue du Rhumatisme Monographies, Pathologies du genou - Première partie, 83, no 2 (1 avril 2016): 71‑77. https://doi.org/10.1016/j.monrhu.2016.01.005.

(3)Willy, Richard W., Lisa T. Hoglund, Christian J. Barton, Lori A. Bolgla, David A. Scalzitti, David S. Logerstedt, Andrew D. Lynch, Lynn Snyder-Mackler, et Christine M. McDonough. « Patellofemoral Pain: Clinical Practice Guidelines Linked to the International Classification of Functioning, Disability and Health From the Academy of Orthopaedic Physical Therapy of the American Physical Therapy Association ». Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy 49, no 9 (septembre 2019): CPG1‑95. https://doi.org/10.2519/jospt.2019.0302.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Douleur au genou : gonalgie

Les gonalgies ou douleurs au genou sont fréquentes. Appréhendez les différents types de douleurs, symptômes et causes.