Soigner et prévenir le syndrome rotulien



Soigner et prévenir son syndrome fémoro-patellaire : quelle solution adéquate à cette pathologie très fréquente chez le sportif.
Soigner et prévenir le syndrome rotulien chez le sportif | EPITACT®

Avant de savoir comment soigner et prévenir son syndrome fémoro-patellaire , un petit rappel sur cette pathologie du genou s'impose. 

Le syndrome fémoro-patellaire est une inflammation de l’articulation du genou qui se caractérise par une usure du cartilage de la rotule . Avec son fonctionnement anormal et des mouvements répétés, la rotule glisse moins efficacement contre le fémur. Les frottements occasionnés provoquent l’irritation à l’origine des douleurs qui irradient toute l’articulation .

Comprendre son syndrome fémoro-patellaire et les facteurs aggravants vous aidera à trouver une solution adéquate pour soigner cette pathologie très fréquente chez le sportif. Vous faites du sport et avez un syndrome rotulien ? Si oui, découvrez les solutions que nous vous proposons en 4 points !

 

Porter des semelles orthopédiques – Consulter son podologue

Consulter son podologue est la première étape pour la prescription de semelles orthopédiques. Le fait de porter des semelles aide à corriger les pieds plats et les pieds en pronation qui sont souvent à l’origine d’un syndrome rotulien . Une semelle peut également servir à compenser un déséquilibre au niveau du bassin (jambe plus courte que l’autre) favorisant l’apparition du syndrome.

 

La rééducation – Consulter son kinésithérapeute

Consulter son kinésithérapeute permet de mettre en place un programme de rééducation efficace pour soulager et soigner le syndrome rotulien . L'une des raisons de l’apparition d’un syndrome rotulien peut être un déséquilibre musculaire. Ce déséquilibre affaiblit le maintien de votre rotule dans son axe.

Le kinésithérapeute aura pour mission de renforcer vos muscles stabilisateurs de la rotule  pour éviter que ce soit le cas !

L’efficacité de ces exercices de rééducation permet de traiter les douleurs en avant du genou. Parmi ces programmes de rééducation, on retrouvera principalement les exercices de renforcement musculaire. En effet, l’une des causes du syndrome fémoro-patellaire concerne les déséquilibres musculaires. Ils s’effectuent entre les quadriceps (muscles devant la cuisse) et les ischio-jambiers (muscles derrière la cuisse).

En complément, la personne atteinte du syndrome rotulien pourra faire des exercices d’auto-rééducation à domicile. Ces exercices ne remplacent pas ceux réalisés avec un professionnel. Cependant, ils sont considérés particulièrement efficaces pour maintenir les effets positifs des séances avec le kinésithérapeute. Ils ont permis d’observer des résultats favorables et durables tant pour les performances musculaires et articulaires que pour les capacités fonctionnelles(1). Ces programmes en autonomie comportent des exercices simples et rapides pouvant être effectués quotidiennement. Votre kinésithérapeute vous indiquera comment procéder.

 

Prendre des médicaments – Consulter son médecin

Si vous avez des difficultés à gérer les douleurs, pensez à consulter votre médecin qui pourra vous prescrira des médicaments. En cas de douleurs trop importantes liées à des poussées inflammatoires, il peut être conseillé par des médecins de prendre des anti-inflammatoires.

 

Utiliser des dispositifs médicaux – Consulter son médecin

Consulter son médecin vous sera aussi utile pour la prescription d’une protection de maintien efficace de la rotule . Une genouillère de maintien rotulien* peut être une solution appréciable pour lutter contre les déviations aléatoires de votre rotuleEn prévention ou pour une reprise d’activité en toute sérénité, elle soulage les douleurs et sécurise l’articulation . Il est nécessaire de privilégier une genouillère fine et légère qui ne bloquera pas vos mouvements lors de votre activité sportive afin de ne pas entraîner la fonte de vos muscles stabilisateurs de la rotule . Sinon c’est un cercle vicieux ! Pour les adolescents, une genouillère spécifique* a été développée par EPITACT® pour maintenir la rotule lors des activités ou des reprises d'activités sportives. Elle aide notamment à soulager les pathologies de la rotule liées à la croissance sans entraver les mouvements du genou.  

Voici donc 4 façons de protéger vos genoux si vous souffrez d’un syndrome rotulien . À utiliser en fonction de l’origine de votre pathologie bien sûr. Si toutefois vous souhaitez prévenir la douleur ou l’apparition de ce syndrome, il est possible de jouer la carte de la prévention ! 

 

*Cette solution est un dispositif médical de classe I, qui porte au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 09/2019

 

Source :

(1)Neyens D. Le syndrome fémoro-patellaire en médecine de ville : technique du patient standardisé. Médecine humaine et pathologie . 2015.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES