3 conseils contre la lombalgie au golf



Conseils contre la lombalgie au golf

La passion du golf est dévorante, mais les années passent, le corps fatigue et les douleurs apparaissent… Parmi les douleurs les plus fréquentes, le dos vient en pôle position. Alors, pour ne plus subir les dorsalgies et lombalgies, des dispositifs médicaux préventifs se démocratisent. Focus sur le mal de dos et le golf par EPITACT®, spécialiste du soin podologique et orthopédique.

 

Golf et lombalgies

La prise de conscience est inévitable lorsque l’on découvre les chiffres. En France, près de 70 % de la population adulte est (ou sera) atteinte d’une lombalgie . Comprenez par ce terme une douleur aux lombaires, c’est-à-dire les vertèbres placées au-dessous des côtes.

En golf, parmi les blessures les plus fréquentes viennent sans surprise celles au rachis lombaire (21.2 %), au rachis dorsal (7.4 %) et à l’épaule (7.8 %). Ces blessures entraînent alors l’arrêt de la pratique du golf chez plus de la moitié des victimes et dans près de 10 % des cas, un arrêt de travail(1).

Les conséquences de ces douleurs souvent négligées sont donc loin d’être anodines. C’est pour cela qu’il est primordial de les prévenir pour éviter que la douleur ne devienne une fatalité.

 

Solutions préventives pour les lombalgies

Le mal de dos a beau être le mal du siècle il n’est heureusement pas inéluctable. Toutefois, le chemin de la prévention demande quelques efforts.

Conseil n°1 : ne pas négliger l’échauffement et les étirements

Parmi les leviers pour prévenir les blessures ou douleurs, l’échauffement à toute activité sportive reste nécessaire. Le golf ne fait pas exception ! L’échauffement vise à préparer votre corps aux gestes brusques qui peuvent suivre et aux efforts d’endurance demandés tout au long du parcours. De même, les étirements en fin de séance devraient faire partie intégrante du dix-neuvième trou !

Conseil n°2 : concilier un renforcement musculaire régulier et des étirements pour apaiser les lombalgies

Outre ces temps à intégrer à toute pratique, un renforcement musculaire régulier par des séances hebdomadaires soutiendra davantage la colonne vertébrale. Des exercices d’étirements soulagent aussi le dos. Pour vous aider à cette pratique personnelle, EPITACT® a déterminé quelques exercices simples à mettre en œuvre, sans matériel et peu contraignants pour se muscler avec plaisir à la maison comme au golf.

Conseil n°3 : prévenir les lombalgies en portant un correcteur de posture

Enfin, des dispositifs médicaux dédiés sont une alternative recommandée pour prévenir les lombalgies. Les correcteurs de posture ou redresseur de dos visent à vous faire adopter naturellement la meilleure position pour vos lombaires.

Léger et discret, le POSTUROSTRAPTMd’EPITACT® est doté de renforts verticaux destinés à vous redresser intuitivement. Non contraignant, ce dispositif médical préventif peut tout à fait être porté sur le parcours comme au travail ou en voiture. Des bandeaux ajustables permettent de régler sa position. Les picots en silicone garantissent son maintien durant la journée. Peu couvrant, ce dispositif n’ajoute pas de surépaisseur sous les vêtements et reste facile à porter même en été. Ce dispositif agit comme un rappel à l’ordre pour une position naturelle adéquate y compris durant le golf.

 

En ayant conscience de la fréquence des lombalgies et de ses lourdes conséquences, vous pouvez désormais agir pour prévenir son apparition grâce aux conseils listés ci-dessus. Soyez également vigilants sur les dorsalgies pour éviter des maux de dos complémentaires… Ainsi libérés de ces douleurs, votre pratique sportive n’aura pour limites que la raison. En effet, une pratique modérée reste le secret d’un plaisir durable et permet d’éviter les blessures de sursollicitation.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 08/2021

 

Sources :

(1)Perron, C., O. Rouillon, et P. Edouard. « Étude épidémiologique sur les blessures et les facteurs de risque de blessures chez le golfeur amateur français de haut niveau (moins de 10 d’index) ». Journal de Traumatologie du Sport 33, no 3 (septembre 2016): 145‑60. https://doi.org/10.1016/j.jts.2016.07.004.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Facteurs de risque de la lombalgie

Etes-vous susceptible d'être victime d'une lombalgie comme 80 % de la population ? Découvrez les facteurs de risque pour prévenir les douleurs lombaires.

Tout savoir sur la lombalgie

Lombalgie : de quoi s'agit-il, quelles sont les personnes touchées, quelles conséquences ? Quelques chiffres compilés par EPITACT.