Doigts de pied en griffe : que faire ?

Que faire en cas de doigts de pied en griffe ou en marteau ?

 Vous avez un doigt de pied en griffe : que faire pour soulager votre douleur ? Peut-on empêcher leur aggravation ? EPITACT® vous dit comment faire en cas d’orteil en griffe ou d’orteil en marteau pour agir de manière efficace sur les symptômes et la déformation !

 

Que faire si vous avez des doigts de pied en griffe : les étapes à suivre

La première chose à faire en cas d’orteils en griffe ou d’orteils en marteau est de consulter votre médecin. Il évalue vos symptômes, établit le type de griffe et vous indique le traitement à suivre. Selon le stade de la déformation, il peut vous orienter vers un autre professionnel de santé :

  • le pédicure-podologue peut vous débarrasser de cors ou de durillons douloureux et fabriquer des semelles ou bien des orthèses spéciales.
  • le kinésithérapeute réalise et vous enseigne des exercices pour limiter l’évolution de la déformation des orteils lorsqu'elle est encore souple.
  • le chirurgien orthopédiste procède à une chirurgie des doigts de pied en griffe. Cela s’applique notamment lorsque la déformation est sévère et handicapante (difficultés à marcher, à se chausser, etc.).

En parallèle, vous pouvez d’ores et déjà appliquer les conseils suivants pour soulager vos douleurs et limiter la déformation : 

  1. Portez des chaussures souples et suffisamment larges afin d'éviter la compression ou le chevauchement des orteils comme c'est le cas dans les chaussures étroites ou pointues. Ceci est l’une des premières choses à faire en cas de doigts de pied en griffe.
  2. Évitez les talons hauts qui augmentent la pression sous l'avant-pied et favorisent les griffes d'orteils.
  3. Enfilez des protections en silicone* sur vos orteils pour soulager la douleur dans vos chaussures.
  4. Utilisez des coussinets sous vos orteils recroquevillés* afin de conserver une souplesse articulaire. Avant d’utiliser ces dispositifs médicaux, vérifiez que vous pouvez encore fléchir le doigt de pied qui est en griffe.
  5. Luttez contre un éventuel surpoids qui augmente les pressions sous l'avant-pied et surchargent les articulations.

Maintenant, voyons de plus près ce que vous pouvez faire pour vos orteils en griffe.

 

Orteils en marteau : comment soigner la douleur dans les chaussures ?

La première chose à faire en cas de doigts de pied en griffe est de respecter le port de chaussures adaptées et confortables. Choisissez des chaussures avec un bout large, dans une matière plutôt souple et fuyez les chaussures à talons hauts, étroites et trop serrées.

La douleur lorsque l’on porte des chaussures avec un orteil en griffe provient des frottements et des pressions de la chaussure contre l’articulation de l’orteil qui ressort. De tels conflits, lorsqu’ils sont chroniques, peuvent conduire à la formation de cors très douloureux.

EPITACT® a alors développé des protections en silicone qui préviennent et soulagent les douleurs et les cors sur les orteils recroquevillés. Elles s’utilisent à tous les stades, avant ou après les soins de pédicurie chez le podologue :

  • Les interfaces DIGITUBES®* protègent en cas de cor sur ou entre les orteils.
  • Les doigtiers* protègent les cors pulpaires à l’extrémité de l’orteil.
  • Les protège-pointes pour orteils en marteau* s’utilisent lorsque plusieurs doigts de pied sont touchés. Plus enveloppants mais très fins, ils apportent une chaleur bienfaisante au niveau des orteils sans créer de gêne dans vos chaussures fermées.

 

Orteils en griffe : que faire pour limiter leur aggravation ?

Parmi les principales choses à faire en cas de doigts de pied en griffe est de ralentir ou de limiter la déformation lorsqu’elle est légère ou modérée. Autrement dit, si vous pouvez fléchir le(s) orteil(s) déformé(s), cela signifie que l’articulation inter-phalangienne est encore souple et qu’il est possible de redresser l’orteil. Dans ce cas, votre médecin vous oriente vers un pédicure-podologue qui peut :

  • fabriquer des semelles orthopédiques s’il établit que la cause de vos orteils en griffe est liée à un avant-pied rond, un pied plat, un pied creux, un hallux valgus, etc. Dans ce cas, les semelles soutiennent la voûte plantaire pour rétablir les appuis du pied au sol, lesquels favorisent les orteils en griffe lorsqu’ils sont disproportionnés.
  • confectionner des orthèses d’orteils ou attelles (orthoplasties) qui visent à maintenir le doigt de pied en griffe plus aligné et à le protéger des contacts douloureux avec le chaussant.
  • utiliser le taping ou un strapping, qui sont des sortes de bandages apposés autour de l'orteil pour améliorer son alignement. Ces dispositifs sont notamment indiqués si l'articulation de l'orteil est encore souple.
  • recommander le port de coussinets en silicone* qui aident les orteils à s’étendre et limitent le conflit avec la chaussure. Cela leur permet également d’éviter la fixation de l’orteil en griffe.

 

Comment le kinésithérapeute soigne les orteils en marteau ?

Les orteils en griffe ou en marteau se développent généralement en raison d’une force inégale entre les tendons fléchisseurs et extenseurs des orteils. Ce déséquilibre musculaire peut entraîner la rétraction du tendon qui tire alors sur l’orteil et le pousse à se recroqueviller.

Le kinésithérapeute a pour rôle de redonner la mobilité et la fonction des orteils. Pour cela, il réalise des exercices de rééducation notamment basés sur le renforcement musculaire et l’étirement des tendons. Il peut également vous enseigner quelques exercices en plus à faire seul à la maison.

 

Doigt de pied en griffe : que faire en cas d’inflammation ?

L’inflammation concerne les cors présents sur ou entre les orteils. Ils deviennent rouges et chauds, peut-être même infectés. Dans ce cas, consultez votre médecin pour qu’il vous prescrive des antibiotiques.

 

Comment soigner un cor ou un durillon en cas d’orteil en griffe ?

Si vous avez des cors douloureux ou récalcitrants sur vos doigts de pied en griffe, faites confiance à votre pédicure-podologue pour les retirer correctement. Idem si vous avez du diabète ou un trouble de circulation du sang dans les membres inférieurs. Après le soin, vous pourrez utiliser des protections d'orteils* qui préviennent la récidive du cor. Ces dispositifs sont aussi disponibles en pharmacie.

À la maison, vous pouvez faire en sorte de limiter la formation de cor en ponçant légèrement la zone (pas plus d’une fois par semaine). Puis, hydratez bien vos pieds avec une crème adaptée, sur une base quotidienne cette fois.

Ces conseils s’appliquent aussi pour les durillons sous l’avant du pied qui peuvent être une conséquence des doigts de pied en griffe. Puisque la peau est plus épaisse, elle crée une pression sous le pied dans la chaussure qui s’avère parfois inconfortable à la marche. Pour soulager les durillons sous l'avant-pied, vous pouvez choisir parmi la gamme de coussinets EPITACT®* la solution faite pour vous. 

 

La chose à ne surtout pas faire si vous avez les doigts de pied en griffe : ne rien faire !

Le meilleur conseil que nous puissions vous donner est sans doute de faire prendre en charge vos orteils en griffe dès maintenant si ce n’est pas encore le cas. En évitant son évolution, vous vous épargnez certaines complications telles que les difficultés à se chausser, à marcher et à tenir l’équilibre, une potentielle chirurgie, les douleurs articulaires, la formation de cors et de durillons, etc.

 

Vous savez désormais quoi faire en cas de doigts de pied en griffe. D’abord, la prise en charge passe par des traitements conservateurs. S’ils ne sont pas suffisants ou que la déformation est trop avancée, il faut envisager une opération des orteils en griffe. Pour vous éclairer davantage sur cette pathologie, EPITACT® vous explique les différents types de griffes et leurs principales causes.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 01/2024

 

 

Cazeau C, Stiglitz Y, Piat C. Pathologie des petits orteils. Revue du Rhumatisme Monographies. 1 avr 2014;81(2):1018.

Hannan MT, Menz HB, Jordan JM, Cupples LA, Cheng CH, Hsu YH. High Heritability of Hallux Valgus and Lesser Toe Deformities in Adult Men and Women: Heritability of Hallux Valgus and Toe Deformities in Adults. Arthritis Care & Research. sept 2013;65(9):151521.

Diebold PF. Pathologie non traumatique des orteils. EMC - Appareil locomoteur. janv 2009;4(3):16.

Rodríguez-Sanz D, Tovaruela-Carrión N, López-López D, Palomo-López P, Romero-Morales C, Navarro-Flores E, et al. Foot disorders in the elderly: A mini-review. Disease-a-Month. 1 mars 2018;64(3):6491.

Frey-Ollivier S, Catena F, Hélix-Giordanino M, Piclet-Legré B. Treatment of Flexible Lesser Toe Deformities. Foot and Ankle Clinics. mars 2018;23(1):6990.

Livraison offerte

à partir de 50€ d’achat

fidélité

Rejoignez notre programme

paiement sécurisé

Carte bancaire ou paypal

contactez-nous

Nous vous répondons du lundi au jeudi de 9h - 12h30 et 13h30 - 16h30 et le vendredi 9h - 12h30 et 13h30 - 16h au 04 75 85 01 90.

Abonnez-vous
pour recevoir notre actualité.