Œdème des jambes : causes, symptômes et solutions

L’œdème des jambes est le plus souvent la conséquence d’une maladie veineuse nommée l’insuffisance veineuse chronique des membres inférieurs. Bien que d’autres causes existent, nous nous concentrerons ici principalement sur l’œdème veineux ou phlébœdème.

Œdème aux jambe, chevilles, pieds : causes et traitements

Œdème est un terme médical générique employé pour désigner tout gonflement d’une partie du corps ou d’un organe. Ce gonflement est dû à l’infiltration excessive de liquide séreux dans un tissu. Dans le cas d’une maladie veineuse, il se situe principalement au niveau du pied, de la cheville, voire de la jambe entière.

Restez avec nous pour en savoir plus sur l’œdème des jambes causé par l’insuffisance veineuse. Quel est le phénomène à l’origine du gonflement ? Que faire ? EPITACT® vous dit tout !

 

Causes de l’œdème des jambes

L’œdème à la jambe est une complication des affections veineuses des membres inférieurs, notamment l’insuffisance veineuse.

L’insuffisance veineuse est causée par une défaillance des parois des veines qui se trouvent principalement au niveau des jambes. Ces dernières sont composées de petits clapets qui se referment au fur et à mesure que le sang remonte dans la jambe. Ainsi, malgré la gravité, le sang parvient quand même à remonter jusqu’au cœur.

Lorsque la paroi veineuse est défaillante, distendue et donc moins tonique, les clapets se referment mal et le sang reste dans les jambes. En s’accumulant, le sang cause une hyperpression veineuse et provoque un œdème au pied, à la cheville ou à la jambe.

Par manque de circulation, le sang qui stagne s’appauvrit en oxygène et peut causer, aux stades les plus avancés, des troubles de pigmentation de la peau, voire des ulcères au niveau des chevilles.

 

Symptômes de l’œdème veineux

Par définition, le principal symptôme d’un œdème à la jambe est un gonflement qui atteint principalement le pied et la cheville. En cas d’insuffisance veineuse, l’œdème est bilatéral et touche donc les deux jambes.
La fréquence et l’intensité de l’œdème de cheville diffère en fonction du stade de la pathologie. Au début de l’insuffisance veineuse, l’œdème est ponctuel. Il apparaît dans la journée et se résorbe généralement la nuit lorsque la gravité n’entrave plus le bon retour veineux. À un stade plus avancé en revanche, l’œdème est permanent(3).

 

Facteurs de risque de l’œdème au pied et à la cheville

L’œdème à la jambe, tout comme les autres symptômes de la maladie veineuse, ont plusieurs facteurs de risque :

  • L’hérédité. On estime qu’il y a un risque plus élevé si un ou les deux parents sont insuffisants veineux.
  • Le nombre de grossesses. L’augmentation du volume de l’utérus crée une pression abdominale qui entrave le passage du sang au niveau du bassin et dilate les veines.
  • L’obésité. Par rapport au muscle, le tissu adipeux « retient » moins les veines et diminue l’efficacité du retour veineux.
  • La sédentarité. Le retour veineux dans les membres inférieurs dépend en grande partie de la stimulation de la pompe plantaire (contact pied/sol) et de la capacité des muscles du mollet à se contracter. Ainsi, le manque d’activité physique ou la station debout ou assise prolongée entraînent une mauvaise circulation sanguine et favorisent l’œdème au pied.

En plus, il semble que d’autres facteurs aggravent les symptômes de l’insuffisance veineuse : pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Œdème jambe : les autres causes possibles

L’insuffisance veineuse est une cause majeure d’œdème à la jambe. Pourtant, ce serait une grave erreur de penser qu’elle est la seule. En effet, il existe bien d’autres explications possibles :

  • Autres maladies veineuses (insuffisance cardiaque, thrombose, phlébite…) ;
  • Dysfonctionnement du système lymphatique (lymphœdème/rétention d’eau) ;
  • Maladies inflammatoires (ex : arthrite) ;
  • Rupture d’un kyste de Baker ;
  • Diabète ;
  • Infection cutané, piqûre d’insecte…

Au vu de cette longue liste (et non exhaustive !) d’autres causes possibles d’œdème à la cheville, il est absolument nécessaire de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic exact et un traitement approprié.

 

Diagnostic de l’œdème des membres inférieurs

L’œdème veineux est facile à diagnostiquer. Le professionnel de santé que vous consultez (médecin ou médecin vasculaire) peut dans un premier temps vous posez quelques questions sur vos symptômes(1) :

  • L’œdème est-il permanent, c’est-à-dire présent dès le lever et persiste depuis au moins 3 semaines ?
  • Ou au contraire, est-il ponctuel et se résorbe spontanément après une nuit de sommeil ?
  • Se situe-t-il sur une seule jambe ou bien les deux ?
  • Avez-vous d’autres symptômes tels qu’une sensation de jambes lourdes, des crampes, des fourmillements ?

En fonction de vos réponses, il peut déjà avoir une idée plus claire sur l’origine veineuse ou non de l’œdème à la jambe. Pour préciser le diagnostic, il peut ensuite inspecter votre jambe. La présence éventuelle de télangiectasies, de varices ou de troubles cutanées au niveau de la cheville peut signer l’insuffisance veineuse.

Il peut également procéder au signe du godet(1). Il applique une forte pression avec son pouce au niveau de l’œdème. Si une fois avoir retiré son doigt la dépression persiste quelques secondes sur la peau, le signe est positif : il s’agit bien d’un œdème.

Enfin, le dernier moyen d’objectiver une maladie veineuse en cause dans l’apparition de l’œdème à la cheville est l’échographie Doppler(2). Cette technique, réalisée à l'aide d'une sonde qui émet des ultrasons, permet d’analyser le flux sanguin dans les veines des jambes. Elle peut donc mettre en évidence un reflux veineux, la présence d’un caillot de sang, etc.

La maladie veineuse est chronique et évolutive. Consultez un professionnel de santé le plus tôt possible vous permet de mettre en place des moyens efficaces de limiter l’évolution de la pathologie.

 

Œdème à la jambe : les traitements préventifs

Aujourd’hui, plusieurs petites astuces quotidiennes permettent de prévenir un œdème au pied et à la cheville. Par exemple :

  • Éviter d’exposer vos jambes à la chaleur ;
  • Surélever légèrement vos pieds la nuit ou même la journée au travail si cela est possible ;
  • Limiter la consommation de tabac et d’épices ;
  • Et surtout : rester actif ! Rien de tel pour prévenir l’œdème aux jambes et soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse.

Pour connaître encore plus de méthodes préventives, consultez notre prochain article « Jambes lourdes, pieds gonflés : que faire pour les soulager ? ».

 

Comment soigner l’œdème aux jambes ?

  • L’une des premières recommandations en cas d’œdème aux jambes d’origine veineuse est de modifier ses habitudes de vie(3). Comme nous l’avons vu précédemment, pratiquer une activité physique régulière est bon, et ce, à tout point de vue ! Et la perte de poids aussi…
  • La compression médicale par des bas, des chaussettes ou des collants est aussi efficace en cas d’œdème à la cheville. Il s’agit là de dispositifs médicaux dont la classe de compression varie selon le stade de la pathologie. Consultez votre médecin.
  • La prise de médicaments veinotoniques permet de booster la circulation sanguine dans les jambes. Bien qu’il ne puisse s’agir d’une solution à long terme, ils sont efficaces pour soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse.

Au fait, saviez-vous qu’œdème se prononce « é-dèm » et non pas « eu-dèm » comme on a l’habitude de l’entendre ? En effet, lorsque la lettre œ est suivie d’une consonne, elle se prononce comme un « é ».

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici quelques sources supplémentaires :

(1)Rastel D, Allaert F. Ankle oedema caused by superficial venous disorders. Phlebologie - Annales Vasculaires. 1 mars 2017;70:1722.

(2)Les grosses jambes chroniques : diagnostic et traitement - le rôle de l’échographie de haute résolution [Internet]. 2016. Disponible sur: https://www.proquest.com/openview/e7a8b612a1dfe81231a20bac5ec40a55/1?pq-origsite=gscholar&cbl=276223

(3)Maeseneer MGD, Kakkos SK, Aherne T, Baekgaard N, Black S, Blomgren L, et al. Editor’s Choice – European Society for Vascular Surgery (ESVS) 2022 Clinical Practice Guidelines on the Management of Chronic Venous Disease of the Lower Limbs. European Journal of Vascular and Endovascular Surgery. 1 févr 2022;63(2):184267.

Livraison offerte

à partir de 50€ d’achat

fidélité

Rejoignez notre programme

paiement sécurisé

Carte bancaire ou paypal

contactez-nous

Nous vous répondons du lundi au jeudi de 9h - 12h30 et 13h30 - 16h30 et le vendredi 9h - 12h30 et 13h30 - 16h au 04 75 85 01 90.

Abonnez-vous
pour recevoir notre actualité.