Idées reçues sur les pieds secs



Idées reçues sur les pieds secs

Les pieds secs sont très courants et paraissent anodins, ce qui les expose à de nombreuses idées reçues. Qui n’a jamais eu la peau des pieds sèche, qui tiraille, qui craquèle ? Les croyances populaires sur les causes, les traitements ou encore les complications éventuelles de la sécheresse des pieds divergent énormément. Chacun y va de son propre avis, laissant parfois planer le doute sur certaines questions fréquentes liées aux pieds secs.

Pour cela, EPITACT® a rassemblé quelques idées reçues sur les pieds secs pour pouvoir mieux les prévenir et les soigner !

 

• Idées reçues sur les pieds secs n°1 :  ménopause & pieds secs ? Aucun rapport !

Détrompez-vous… C’est bien connu, à la ménopause, le corps d’une femme fait face à de sérieux bouleversements hormonaux. Il s’agit notamment de l’œstrogène, dont le taux diminue progressivement avec l’âge. Cette hormone favorise la production d’acide hyaluronique et contribue ainsi à maintenir l’hydratation de la peau. Naturellement, si son taux diminue, l’hydratation est moins active : la sécheresse cutanée a toutes ses chances de s’installer… Et les pieds ne sont pas épargnés !

 

• Idées reçues sur les pieds secs n°2 : L’âge ne favorise pas l’assèchement des pieds.

Avec l’âge, le corps subit naturellement quelques changements. En vieillissant, il produit moins de collagène. À noter que l’œstrogène stimule également la production de collagène : la ménopause accélère donc aussi la diminution de cette substance ! Le collagène est une substance qui rend la peau souple, élastique, résistante, et qui lui apporte de l’hydratation. Ainsi, avec un taux en baisse, la peau devient plus fine, plus fragile et moins hydratée donc sujette à l’assèchement.

 

 Idées reçues sur les pieds secs n°3 : Poncer, re-poncer et encore poncer la corne, il n’y a que ça qui marche !

Il s’agit peut-être ici de la plus grande idée reçue sur les pieds secs. Généralement, le premier réflexe des personnes aux pieds secs est de vouloir éliminer la peau durcie du pied. En soi, ce n’est pas un mal, mais comme n’importe quel soin, le ponçage se doit de respecter certaines conditions et restrictions.

Il faut savoir que poncer ses pieds doit se faire sur une base régulière mais non quotidienne, et sans trop appuyer. En effet, si la peau est poncée plus qu’il ne faut, vos pieds vont être dans l’obligation de renouveler régulièrement l’épiderme ! Ce phénomène porte le nom d’hyperkératose . C’est un mécanisme naturel de défense de la barrière cutanée, qui, pour se défendre des agressions intenses et répétées, s’épaissit.

 

• Idées reçues sur les pieds secs n°4 : Râpe à pieds, lime, pierre ponce : même effet sur les pieds secs !

Le matériel de ponçage utilisé joue en effet un rôle important… Vous vous dites que peu importe l’ustensile, le résultat sera le même ?  Râpe à pied, lime ou pierre ponce, chacune a pourtant ses spécificités.

La râpe à pieds est la plus agressive. Elle permet un retrait de la corne en profondeur, lorsque la zone épaissie de peau est conséquente. Pour éliminer la corne et les peaux mortes plus en douceur, la pierre ponce est idéale. La pierre ponce EPITACT® abrase, lisse et adoucit la peau tout en la parfumant. Elle est à utiliser de préférence sur pied humide ou mouillé pour une meilleure efficacité. Enfin, une lime peut être efficace pour lisser la peau dans les zones les plus sensibles du pied.

Le ponçage des rugosités sur le pied doit donc s’effectuer de manière raisonnée, et progressive. Le ponçage se pratique une à deux fois par semaine pour ne pas provoquer d’irritations. Le retrait complet de la corne se fera de préférence en plusieurs fois. En complément et pour alterner avec des solutions plus douces, hydratez vos pieds !

 

• Idée reçue sur les pieds secs n°5 : Un peu de crème de temps en temps et fini les pieds secs !

Tout d’abord, l’hydratation est le mot d’ordre pour lutter contre les pieds secs. Pour une efficacité redoutable et un résultat optimal, une application régulière, de préférence quotidienne est à privilégier.

Ensuite, l’hydratation ne se suffit pas à elle seule. Si vous avez les pieds secs, et comme nous l’avons dit juste avant, il faut poncer délicatement les zones de corne. Votre peau sera d’autant plus nourrie et en bonne santé.

Enfin, optez pour la crème de la crème ! Comme toute autre partie du corps, les pieds ont droit à un soin spécial ! En fonction de vos besoins, plusieurs crèmes peuvent convenir. Pour des pieds secs ou très secs, préférez des crèmes très nourrissantes et hydratantes. La crème pieds secs et abîmés EPITACT® aux actifs 100 % naturels remplit parfaitement ces critères. Elle aide à renforcer la barrière cutanée en formant un film protecteur à la surface de la peau.

En cas de crevasses aux talons, préférez plutôt une crème aux actifs apaisants, régénérants et réparateurs. En effet, les fissures et crevasses peuvent provoquer une gêne et des douleurs aux pieds, principalement lors de la marche. La crème crevasses talonnières EPITACT® à base d’éléments naturels hydrate**, répare et protège les talons fendillés.

Si vos crevasses sont vraiment douloureuses, EPITACT® met à votre disposition une protection supplémentaire pour vous soulager jour et nuit. Le gel contenu dans les protections anti-crevasses* limitent les pressions sur le talon et assouplit la peau en favorisant l’hydratation.

**Hydrate les couches supérieures de l’épiderme

 

• Idée reçue sur les pieds secs n°6 : J’ai les pieds secs, ce n’est pas bien grave !

Sans vous affoler, ne laissez pas vos pieds lutter contre la déshydratation trop longtemps... Avoir les pieds secs, ce n’est pas bien méchant, mais on a tendance à oublier que cela peut entraîner certaines complications. Parmi celles-ci, les crevasses qui se forment au talon : très douloureuses et handicapantes dans les activités du quotidien. Outre les douleurs, les fissures peuvent devenir des crevasses profondes et même saigner, laissant l’accès libre aux éventuelles infections ! Sans compter les risques d’inflammation, de verrues plantaires, de mycoses,

 

• Idées reçues sur les pieds secs n°7 : Le changement de saison n’a pas d’influence sur les pieds.

Les changements de température sont un facteur favorisant des pieds secs. Hiver ou été, nos petons nécessitent une attention continue !

En été, les chaussures ouvertes comme le fait de marcher pieds nus favorise la sécheresse des pieds. Davantage exposés à l’air et moins bien soutenus dans les tongs ou les sandales, les pieds sont plus sensibles à l’assèchement. Les températures très élevées, les climats très secs les fragilisent également.

En hiver, l’association du froid, de l’humidité et de la transpiration accélère le dessèchement des pieds. En plus, à cette saison, on a tendance à délaisser nos pieds et à ne pas les hydrater suffisamment. Mis bout à bout, ces petits tracas mettent nos pieds à rude épreuve…

Il convient donc d’opter pour des chaussures adaptées, avec de bonnes semelles et un talon pas trop haut. Éviter aussi les matières synthétiques qui favorisent la transpiration.

 

Vous l’avez remarqué, les idées reçues sur les pieds secs sont nombreuses, celles-ci ne sont que quelques exemples. Mieux comprendre pour mieux soigner, tel est l’objectif d’EPITACT® pour vous aider à en finir avec les pieds secs ! Pour davantage d’informations, retrouvez nos articles sur les causes, les personnes concernées et les soins pour pieds secs et crevasses.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 09/2021

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES