Pieds secs : causes & symptômes



Comprenez les causes et symptômes des pieds secs et crevasses pour choisir les bonnes solutions et traitements avec Epitact.
Pieds secs : causes & symptômes

Votre peau vous tiraille, s’écaille ? N’attendez pas les premières crevasses aux pieds pour réagir ! EPITACT®, spécialiste du soin podologique, vous dit tout sur les pieds secs ! Découvrez les causes, symptômes, personnes sensibles et quelques-unes des solutions possibles.

Pourquoi mes pieds sont-ils secs ?

Les pieds sont une zone naturellement peu hydratée. Les glandes sébacées sont en effet absentes de cette zone du corps tout comme des mains1 Or, ces glandes jouent un rôle déterminant dans l’hydratation cutanée par la production du sébum.

De plus, l’âge et le diabète accentuent encore la sécheresse de la peau.

Contrairement aux idées reçues, la transpiration des pieds n’est pas synonyme d’hydratation. Il en est de même pour les bains prolongés (surtout avec des savons dégraissant !)… Les journées à la plage combinant eau, sel et sable n’aident pas non plus à lutter contre la sècheresse cutanée.

Il est vrai que l’eau contribue même à la déshydratation de la peau : en dégraissant la peau, celle-ci devient plus sèche et fragile. Ainsi, évitez les matières favorisant la sudation. C’est notamment le cas des matières synthétiques pour les chaussettes, collants et chaussures...

Par ailleurs, lorsque vos pieds sont contraints dans des chaussures inadaptées (étroites, à talons hauts…) et soumis à des frottements et pressions excessifs, la peau va tenter de se défendre. Pour cela, elle va s’épaissir et durcir. Il s’agit d’hyperkératose. Ce phénomène participe à l’assèchement cutané autant qu’une station debout prolongée imposant de fortes pressions sur les pieds.

Outre ces causes, les changements de température et d’hygrométrie favorisent la déshydratation cutanée. L’arrivée de l’hiver, synonyme d’un temps froid et sec, comme la chaleur écrasante des beaux jours peuvent participer au dessèchement des couches superficielles de votre peau.

A quoi voit-on si l’on a les pieds secs ? Quels symptômes ?

Les symptômes qui révèlent des pieds secs sont souvent vite identifiés. La peau de vos pieds peut sembler moins souple, comme si elle « tirait ». Vos talons fendillent, craquèlent puis les fissures gagnent les couches inférieures de l’épiderme… Lorsque les crevasses atteignent le derme, provoquant parfois des saignements, les douleurs se font sentir.

Evitons d’en arriver là, et prenons soin de nos pieds afin qu’ils restent doux comme au premier jour ! Ils n’en rempliront que mieux leurs rôles…

 

Heureusement, à chaque pathologie sa solution EPITACT® ! Des protections, orthèses et crèmes efficaces pour améliorer le confort de vos petons… Découvrez ainsi la gamme dédiée aux pieds secs :

La crème pieds secs & abîmés a été développée pour les pieds présentant des callosité s. Apaisante, elle réduit les rugosités et améliore la souplesse de la peau par une hydratation des couches supérieures de l’épiderme.

 

La crème crevasses talonnières est à appliquer sur les zones fendillées pour faciliter leur cicatrisation. Les huiles essentielles qui la composent lui confèrent une réelle efficacité en plus d’un parfum agréable ! Peu grasse, elle dépose un voile protecteur sur les zones sensibles.

 

Enfin, les protections en silicone* ultrafines et légères peuvent être portées la journée pour apaiser les douleurs liées à des crevasses profondes. La nuit, ces protections améliorent la réhydratation des couches supérieures de l'épiderme pour prévenir la formation de crevasses.

 

Ces solutions combinées devraient redonner souplesse à votre peau tout en améliorant l’aspect de vos talons ! De quoi lever le pied sur les crevasses pendant quelques temps 😉

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE.

Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 01/2021

 

Sources :

1 : Prost-Squarcioni, C. (2006). Histologie de la peau et des follicules pileux. M/S: médecine sciences, 22(2), 131-137

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES