Ampoules au pied : Questions - Réponses



Ampoules au pied : Questions - Réponses

Les ampoules au pied sont si fréquentes et paraissent si bénignes que beaucoup de personnes ne connaissent pas les dessous de cette affection du pied. Leur mécanisme de formation, les recommandations quant à leur prise en charge ou leurs spécificités semblent peu ou mal connues. Répondre aux questions les plus fréquentes afin de mieux soigner une ampoule au pied : tel est l’objectif d’EPITACT®.

ampoules au pieds - définition

1/ Quel est le liquide dans une ampoule au pied ?

Le liquide clair transparent contenu dans l’ampoule est la lymphe . Il s’agit d’un liquide provenant de la circulation sanguine qui permet entre autres d’accélérer la cicatrisation des lésions. En infiltrant l’épiderme en cas de frottements répétés, il sert à protéger la peau de ces agressions.

 

2/ Pourquoi il ne faut pas percer une ampoule au pied ?

Contrairement à ce que beaucoup pensent croire, percer une ampoule n’est pas recommandé. Pour soigner une ampoule au pied, il est préférable de la laisser. Cela ne crée de porte d’entrée aux potentielles bactéries, germes et micro-organismes qui pénètreraient la lésion . Cependant, il peut arriver que l’ampoule au pied soit trop volumineuse et douloureuse. Dans ce cas, il est possible de percer l’ampoule , en suivant un protocole sanitaire strict associant stérilisation et désinfection. Préférez toujours des protections occlusives permettant de conserver l’ampoule intacte. Les protections anti-ampoules EPITACT® prédécoupées* ou sur-mesure* remplissent cette fonction.

 

3/ Faut-il enlever la peau sur l’ampoule ?

Pour soigner une ampoule au pied, il n’est pas non plus recommandé de retirer la peau qui la recouvre. En plus de clairement favoriser le risque d’infection de la zone, la peau mise à nue perd la seule couche de peau morte qui la protégeait des agressions directes sur la lésion . Le réflexe est le même : en cas d’ampoule , appliquez un pansement pour ampoule ou une protection*. Cela permet à la peau de se régénérer à son rythme.

 

4/ Peut-on continuer le sport malgré une ampoule ?

Oui, la pratique du sport est compatible avec une ampoule mais il est préférable de s’équiper en conséquence. La pratique d’une activité sportive implique inévitablement la répétition de gestes, d’appuis et de frottements, notamment au niveau des pieds. En prévention ou lorsque l’ampoule est déjà formée, appliquez une protection anti-ampoules sport*. Composée d’un module adhésif en silicone , elle vous garantit un maintien durable tout au long de votre séance. Fine et discrète, cette protection réutilisable passe inaperçue tout en améliorant votre confort !

 

5/ Faut-il laisser l’ampoule sécher à l’air libre ?

Au risque de la percer accidentellement et de rencontrer des douleurs au contact de la chaussure, il est préférable de protéger l’ampoule . À la maison ou lorsque vous ne portez pas de chaussures, vous pouvez laisser sécher votre ampoule à l’air libre. Lorsque vous vous chaussez cependant, les protections anti-ampoules* disponibles sur le marché vous protègent efficacement des frottements.

 

6/ Quels sont les différents types d’ampoules ?

La plus connue est l’ampoule de friction. Comme son nom l’indique, elle est provoquée par les frottements, souvent au niveau des mains et des pieds. Qu’il s’agisse de frottements répétés avec la manipulation d’un outil ou de friction contre la chaussure, cette ampoule est généralement bénigne. D’autres ampoules sont causées par des températures extrêmes, allant du chaud au froid. En cas de coup de soleil ou de gel par exemple, on voit parfois se former ce que l’on appelle communément des cloques. On distingue aussi les ampoules liées au contact avec des produits chimiques qui entraînent une réaction de la peau. Enfin, certaines pathologies cutanées se traduisent par des ampoules comme la varicelle, l’herpès ou encore le zona.

 

7/ Où peut se former une ampoule ?

Une ampoule , telle que nous la connaissons, peut se localiser à n’importe quel endroit soumis à des frictions. Il s’agit généralement des mains ou des pieds. Le plus souvent, elle apparaît derrière le talon, où la chaussure frotte contre la peau à chaque mouvement. Certaines chaussures peuvent aussi contraindre le gros orteil et laisser se former une ampoule contre celui-ci. Le dessous de l’avant-pied, est une zone à risque supplémentaire en raison du port de talons hauts. Enfin, les brides ou boucles rigides peuvent exercer une pression impliquant un frottement inhabituel sur une zone sensible et provoquer une phlyctène .

Puisqu’une ampoule peut survenir sur une multitude de petites zones planes ou moins accessibles, EPITACT® vous propose une protection anti-ampoules à découper*, vous permettant ainsi de l’adapter à la taille et à la localisation de n’importe quelle ampoule .

 

8/ Pourquoi l’ampoule cause des douleurs ?

Il faut garder à l’esprit qu’une ampoule correspond à une brûlure du 2ème degré. La peau ayant subi une forte irritation, il est normal qu’elle réagisse en conséquence ! Lorsque le liquide présent dans l’ampoule , déjà sous pression, est confronté aux pressions extérieures, cela peut aussi occasionner une gêne, voire une douleur. Si l’ampoule est percée, la peau à vif devient alors particulièrement sensible et la lésion douloureuse.

 

9/ Faut-il privilégier certains pansements ?

Tous les pansements permettent de protéger une petite zone de peau. Toutefois, ils entrent en contact directement avec l’ampoule douloureuse. Le silicone étant, de par sa composition, adhésif, il reste parfaitement en place et sert de coussinet amortisseur face au chaussant. Cependant, pour plus d’efficacité et pour la planète, il existe des protections lavables et réutilisables* plus épaisses. Leur conception a fait l’objet de recherches visant à soulager la douleur. Enfin, les pansements dits hydrocolloïdes absorbent le liquide présent dans l’ampoule pour favoriser la guérison.

 

10/ En combien de temps guérit une ampoule ?

Une ampoule de frottement ne dure généralement que quelques jours. Ne la percez pas et ne retirez pas la peau qui la recouvre, au risque de la laisser s’infecter et de retarder sa cicatrisation. En cas d’ampoule ouverte, pensez à la désinfecter régulièrement pour l’assécher et favoriser sa guérison.

Après totale cicatrisation, appliquez une protection* adaptée pour protéger la zone sensible et prévenir l’apparition d’une nouvelle ampoule .

Désormais, les ampoules au pied n’ont plus aucun secret pour vous ! Découvrez davantage d’informations pour savoir comment soigner une ampoule au pied ou comment les éviter.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 12/2021

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Ampoules : Quand consulter?

En général, une ampoule disparaît spontanément, mais parfois, consulter devient nécessaire. Dans quels cas ? Qui consulter ?