Tendinite de De Quervain : choisir une orthèse



Tendinite de De Quervain : choisir une orthèse

En cas de douleurs au poignet, choisir une orthèse pour une tendinite de De Quervain ne se fait pas à l’aveugle. Cette solution reste un dispositif médical qui requiert l’avis d’un professionnel de santé pour répondre au mieux aux spécificités de chaque cas.

La tendinite de De Quervain, aussi communément appelée tendinite de Quervain, est une pathologie qui se traduit par des douleurs vives au poignet. Cette tendinopathie n’est autre qu’une inflammation des tendons du pouce et de la gaine qui les entoure. Ce phénomène inflammatoire s’accentue lors des mouvements répétitifs du quotidien du pouce et du poignet.

Il est très rare que la tendinite de De Quervain guérisse spontanément. Pour savoir comment choisir une orthèse , un petit coup de pouce sera donc bienvenu… ! 

 

Pourquoi choisir une orthèse  pour une tendinite de De Quervain ?

Le port d’une orthèse en cas de tendinite de Quervain fait partie du programme de rééducation de la pathologie . Cette procédure repose sur le port d’une orthèse de repos et sur des étirements et exercices de renforcements musculaires(1).

L’intérêt d’une orthèse est notamment de limiter l’évolution de la pathologie . Par extension, elle permet aussi d’apaiser les douleurs. Son action est donc majoritairement palliative. L’inflammation responsable des douleurs découle des mouvements du pouce et du poignet qui causent des frottements entre les tendons et leur gaine. Les orthèses servent ainsi à maintenir les articulations impliquées pour éviter ces mouvements indésirables. 

 
Comment choisir une orthèse  pour tendinite de De Quervain ?

Il existe deux grands types d’orthèses pour tendinite de Quervain : les orthèses rigides et les orthèses souples. Mais, quel est le fonctionnement et quelle différence entre ces deux alternatives ?  

> Les orthèses souples

Les orthèses souples sont rarement indiquées en traitement conservateur de la tendinite de De Quervain. Plus fines et plus discrètes, elles sont plus complémentaires au port d’une orthèse rigide de repos. Elles sont indiquées en période d’activités pour limiter intuitivement les micromouvements traumatiques.

EPITACT® vous propose ainsi l’orthèse souple d’activité QUERV’ACTIV™* qui maintient le pouce sans entraver le mouvement. Comme l’orthèse d’immobilisation, elle tend à garder votre pouce en position de repos. Cette orthèse pour tendinite de Quervain contient un gel qui évite les pressions excessives sur la zone douloureuse. Sa présence vous fera prendre conscience des mouvements inadaptés de votre pouce et poignet pour une action rassurante et sécurisante.

> Les orthèses rigides

Les orthèses rigides pour tendinite de De Quervain sont aussi appelées orthèses d’immobilisation. Les mouvements répétés et les contraintes excessives du poignet et du pouce créent et alimentent les douleurs. Il est donc nécessaire de les enrayer le plus tôt possible. Dans cette optique, l’orthèse rigide vise à mettre les tendons et l’articulation au repos(2).

Pour une pleine efficacité, le pouce et le poignet doivent en effet se reposer dans une position anatomique spécifique. Le poignet se place dans la continuité de l’avant-bras tandis que le pouce est positionné avec un angle bien précis. Cela évite les mouvements inadaptés et les frottements des tendons lorsqu’ils coulissent dans leur gaine synoviale (3).

L’orthèse rigide de repos QUERV’IMMO™* d’EPITACT® répond à toutes ces caractéristiques pour un confort et un maintien optimal du pouce et du poignet. Plusieurs tailles sont disponibles pour convenir à la morphologie de chacun. Afin de choisir une orthèse adaptée, référez-vous à la notice disponible avec la solution.

Plusieurs spécialistes peuvent vous informer et vous orienter vers le choix le plus adapté pour vous. Votre médecin, votre pharmacien ou votre orthopédiste seront notamment aptes à vous conseiller.

 

Combien de temps porter une orthèse pour tendinite de De Quervain ?

Une fois le diagnostic de la tendinite de De Quervain posé, il convient d’immobiliser le pouce et le poignet pendant deux à trois mois dans une orthèse adaptée(2). Deux configurations sont possibles :

- En période de repos, une orthèse d’immobilisation se porte au quotidien, en quasi-permanence pendant 6 semaines. Ensuite, le port strict de l’orthèse durant la nuit est préconisé pendant 3 mois.

- En période d’activité, l’immobilisation du poignet et du pouce par orthèse se fera dès que possible. Le port nocturne du dispositif sera en revanche poussé à 4 mois. En parallèle, la modification de l'aménagement du poste de travail permettra par exemple de favoriser ces phases de repos(2).

Pour les formes débutantes, le port d'une orthèse souple s'envisage sur une période plus courte allant de 8 à 15 jours(4).

Le traitement d’une tendinite de De Quervain s’appuie quasi systématiquement sur l’association de plusieurs traitements conservateurs. Le port d’une orthèse n’est donc généralement pas isolé. Découvrez plus en détails les traitements indiqués dans la tendinite de De Quervain avec notre article sur les traitements conservateurs de la tendinite de De Quervain.

 

 *Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 09/2021

 

Sources :

(1)Gerlac, Denis. 2015. « Ténosynovite de De Quervain : une nouvelle approche rééducative ! » Kinésithérapie, la Revue 15 (162): 7076. https://doi.org/10.1016/j.kine.2015.03.006.

(2)Bouillot, F. « LA TENOSYNOVITE de DE QUERVAIN », 2013. http://www.sfrm-gemmsor.fr/file/medtool/webmedtool/gemmtool01/botm0033/pdf00005.pdf

(3)Anatomie 3D Lyon. 2016. Le pouce et l’opposition. https://www.youtube.com/watch?v=HxSR1ENXea0.

(4)Nguyen, Aurore, Sandrine Jousse-Joulin, et Alain Saraux. 2012. « Ténosynovite de De Quervain ». Revue du Rhumatisme Monographies 79 (2): 7884. https://doi.org/10.1016/j.monrhu.2011.09.003.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES