Gonarthrose : causes et facteurs aggravants



Connaître les causes et facteurs aggravants de la gonarthrose peut aider à ralentir l'évolution de l'arthrose du genou.
Gonarthrose : causes et facteurs aggravants

La gonarthrose , ou arthrose du genou, est un mal qui devient vite handicapant. En comprendre les causes et les facteurs aggravants peut permettre de limiter son évolution et de soulager les douleurs. EPITACT®, spécialiste du soin en mouvement, vous propose de faire le point sur les origines de cette pathologie .

Définition de la gonarthrose  : qu’est-ce que l’arthrose du genou ?

La gonarthrose , ou arthrose du genou, est une dégradation du cartilage qui offre habituellement fluidité et souplesse dans les mouvements.

Le genou étant une articulation complexe, la gonarthrose peut concerner une partie de l’articulation (gonarthrose unicompartimentale ou bicompartimentale) ou la totalité (gonarthrose tricompartimentale).

Avec le temps, l’arthrose peut s’étendre jusqu’au contact osseux.

Causes de la gonarthrose

Cette altération irréversible du cartilage du genou peut provenir de pressions excessives, de microtraumatismes ou d’une surutilisation de l’articulation .

Certaines professions imposent de porter quotidiennement de lourdes charges pesant sur l’articulation et altérant le cartilage . La pratique de sports tels que l’haltérophilie impose les mêmes dommages au genou, tout comme une surcharge pondérale.

Les microtraumatismes qui surviennent lors de chocs répétés sur l’articulation détériorent également le cartilage en créant par exemple de petites fissures. Si vous pratiquez un métier qui implique de s’agenouiller fréquemment comme la plomberie ou la pose de carrelage, sachez que le risque de développer une gonarthrose est élevé.

Enfin, la course à pied est l’une des nombreuses activités physiques qui implique une forte sollicitation du genou. À terme, ce type d’excès peut entraîner de l’arthrose du genou.

 

Facteurs aggravant l’arthrose du genou

Diverses études démontrent que les facteurs aggravant l’arthrose du genou sont nombreux. Parmi eux, l’âge est à considérer, bien que certains patients jeunes soient atteints de cette pathologie . En effet, la régénérescence cellulaire s’atténue avec les années. Par ailleurs, chez la femme, la ménopause implique une baisse d’œstrogènes qui modifie la transmission du message douloureux. La sensibilité semble alors accrue(1).

Le poids est également un facteur favorisant la gonarthrose . L’embonpoint pèse sur l’articulation et altère de façon irrémédiable le cartilage . Un rééquilibrage alimentaire peut ainsi limiter l’aggravation de la pathologie dans certains cas.

L’anatomie et plus précisément les éventuelles désaxations anatomiques peuvent aussi favoriser l’arthrose du genou. C’est notamment le cas des genu valgum (genoux en X), des genu varum (en parenthèses) ou des coxa vara et coxa valga (déformations de l’extrémité supérieure du fémur). De même, les désaxations posturales favorisent le développement de la gonarthrose (pronation ou supination du pied). Les déséquilibres musculaires importants peuvent également accentuer la pathologie .

La gonarthrose est aussi favorisée par les traumatismes passés tels que les fractures (lésion du ménisque ) ou la rupture de ligaments (ligament croisé antérieur).

Enfin, certaines maladies participent à l’aggravation de la pathologie telles que les maladies métaboliques (la goutte), des maladies inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde ) ou encore des maladies infectieuses (arthrite infectieuse).

Soulager la gonarthrose

Déterminer la ou les causes de votre gonarthrose peut permettre d’en limiter l’évolution. En modifiant certains comportements, vous pouvez ainsi limiter les facteurs aggravants et apaiser les douleurs. Ces ajustements ne suffiront pas, mais pourront améliorer sensiblement votre confort.

Plusieurs traitements visent à soulager l’arthrose du genou. Le port d’une genouillère adaptée peut y contribuer. EPITACT® a développé PHYSIOstrap® Médical*, une genouillère pour les personnes atteintes de gonarthrose fémoro-patellaire. Ultralégère, fine et confortable, elle se glisse sous les vêtements tel un strapping pour maintenir et stabiliser la rotule . Dotée de deux bracelets en silicone de maintien, la genouillère reste en place et peut ainsi être portée au quotidien en prévention ou pour soulager la douleur. Bien choisir sa genouillère est primordial et nécessite les conseils de spécialistes pour s’adapter aux symptômes et au stade de développement de la pathologie .

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 12/2020.

 

Sources :

(1)https://www.caducee.net/actualite-medicale/2063/hormonotherapie-substitutive-et-prevention-de-l-arthrose .html#:~:text=L'arthrose %20est%20de%20plus,effet%20protecteur%20sur%20la%20gonarthrose 

Arthrose du genou (gonarthrose ) : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/arthrose-genou

Arthrose : INSERM ; https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/arthrose

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Les symptômes de la gonarthrose

Mal au genou, articulation qui craque ? Décryptez les symptômes de la gonarthrose ou arthrose du genou pour mieux la prévenir et soulager la douleur.