6 idées reçues sur le traitement de l’épine calcanéenne



6 idées reçues sur le traitement de l’épine calcanéenne

Il est vrai que les traitements de l’épine calcanéenne laissent place à de nombreuses interrogations et idées reçues. Parfois bénigne, parfois douloureuse, cette excroissance osseuse peut passer inaperçue ou nécessiter une prise en charge méticuleuse. Cependant, d’autres causes de douleurs au talon peuvent venir brouiller son diagnostic et le choix du bon traitement. EPITACT® met alors un terme aux idées reçues sur les traitements de l’épine calcanéenne !

 

• Idée reçue n°1 sur le traitement de l’épine calcanéenne : Guérir la douleur au talon nécessite le retrait de l’épine.

Contrairement à ce que beaucoup semblent croire, l’épine calcanéenne n’est généralement pas douloureuse. En fait, elle est même souvent présente sans même que l’on s’en rende compte. Penser que le retrait d’une épine est le seul moyen de soulager une douleur au talon paraît cependant plausible. Mais tout n’est pas si simple : la douleur peut aussi venir d’une aponévrosite plantaire ! Cette autre atteinte du pied, à l’origine de fortes douleurs au talon, est étroitement liée à l’épine calcanéenne.

Ces deux pathologies sont la conséquence d’une sollicitation excessive de l’aponévrose plantaire, membrane reliant le talon à la base des orteils. Même si la forme pointue de l’épine ne joue pas forcément en sa faveur, c’est souvent l’aponévrosite plantaire qui cause les douleurs au talon. Elle consiste en l’inflammation de l’aponévrose.

Cette inflammation entraîne la formation d’une épine calcanéenne à son point d’insertion sur le calcanéum. Ainsi, chez certaines personnes, elle peut être source de douleurs intenses sous le talon. Ces deux pathologies ont des traitements médicaux communs mais la résection osseuse de l’épine n’est que très rarement envisagée.

 

• Idée reçue n°2 sur le traitement de l’épine calcanéenne : L’efficacité des semelles est insuffisante pour soulager l’épine calcanéenne.

Au contraire, le port de semelles ou de talonnettes fait partie des traitements de première intention de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire ! Bannissez tout d’abord les chaussures aux semelles dures qui ne font pas bon ménage avec une épine calcanéenne

Puis, insérez des semelles ou des talonnettes* dans vos chaussures pour amortir l’impact du pied au sol et diminuer les tensions au niveau du talon. L’efficacité des talonnettes EPITACT® repose sur l’alliance parfaite entre ses deux matériaux ; le PHYSIO’CHOC™ et le gel d’EPTHELHIUM™. Le premier, excellent absorbeur de chocs, surélève légèrement le talon et le second réduit la pression sous la zone douloureuse. Elles soulagent ainsi vos talons et limitent les douleurs articulaires et les maux de dos.

 

• Idée reçue n°3 sur le traitement de l’épine calcanéenne : Le traitement d’une épine calcanéenne n’a rien à voir avec celui d’une aponévrosite plantaire.

L’épine calcanéenne et l’aponévrosite plantaire étant étroitement liées par leurs causes et symptômes, leur traitement est aussi similaire. Pour soulager l’épine calcanéenne, il faut d’abord réduire l’inflammation de l’aponévrose plantaire.

De ce fait, les premières étapes du traitement seront relativement simples et rapidement applicables. Entre lutte contre le surpoids, repos, utilisation d’anti-inflammatoires, de semelles ou talonnettes*, il y a déjà de quoi soulager des douleurs au talon. Si cela s’avère insuffisant, d’autres traitements existent : découvrez-les dans notre article sur les traitements de l’aponévrosite plantaire.

 

• Idée reçue n°4 sur le traitement de l’épine calcanéenne : Les ondes de choc sont inefficaces pour soigner une épine calcanéenne.

Vous avez entendu parler des ondes de choc pour traiter l’épine calcanéenne ? En effet, il s’agit bien d’une alternative thérapeutique pour soigner cette affection du pied. Beaucoup d’études qui se sont concentrées sur cette option ont montré les bénéfices tirés de ce traitement.

L’objectif principal des ondes de choc est de détruire les fibres endommagées et de stimuler la production de collagène(1). En effet, l’aponévrose plantaire est une structure fibreuse majoritairement composée de collagène. En apaisant l’inflammation de l’aponévrose plantaire, on soulage aussi les symptômes de l’épine calcanéenne !

 

• Idée reçue n°5 sur le traitement de l’épine calcanéenne : Il n’existe aucun traitement naturel pour soulager l’épine calcanéenne.

Les premières options de traitement pour l’épine calcanéenne n’ont en tout cas rien de chimique ou d’invasif ! En effet, on débute généralement par l’élimination des facteurs de risque. Sont notamment recommandées : une activité physique régulière, des chaussures confortables ou la mise au repos pour limiter les contraintes sous le pied. À noter que l’application de froid peut aussi réduire l’inflammation et apaiser les douleurs !

En complément, nous l’avons dit, il existe une indication très sérieuse vers le port de semelles ou de talonnettes. Elles permettent notamment de limiter la tension sur l’aponévrose plantaire en surélevant le talon de quelques millimètres. Les talonnettes* d’EPITACT® agissent donc sur l’inflammation et procurent plus de confort à la marche. En plus, leur cœur en gel de silicone minimise les appuis douloureux sur la zone sensible pendant que le reste de la talonnette absorbe les ondes de chocs.

 

• Idée reçue n°6 sur le traitement de l’épine calcanéenne : On ne peut pas se faire opérer d’une épine calcanéenne.

Vous vous demandez si vous devez vous faire opérer d’une épine calcanéenne ? Vous n’êtes certainement pas un cas isolé. Généralement, les douleurs liées à l’épine calcanéenne disparaissent grâce à un traitement médical. L’opération chirurgicale est rare et uniquement indiquée en cas d’échec des précédents traitements. Elle est aussi envisagée si les douleurs sont trop persistantes ou trop intenses. Pour plus de détails sur l’opération chirurgicale de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire, cliquez ici.

Vous pouvez désormais faire le tri parmi les nombreuses idées reçues concernant les traitements de l’épine calcanéenne. Vous souhaitez en connaître davantage sur ces deux atteintes du pied ? EPITACT® met à votre disposition d’autres articles sur les personnes à risque ou les exercices pour soulager l’épine calcanéenne.

 

*Cette solution est un dispositif médical de classe I, qui porte au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation.05/2022

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici une source supplémentaire :

(1)Kahn M-F, Bardin T, Dieudé P, Lioté F, Meyer O, Orcel P, et al. L’actualité rhumatologique 2013. Elsevier Health Sciences; 2013. 451 p.