Causes de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire



Causes de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire

L’épine calcanéenne et l’aponévrosite plantaire sont deux affections aux causes quelque peu similaires. Elles se manifestent généralement par une douleur sous le pied, ce qui peut rendre leur distinction plus difficile.

En effet, la nature et la localisation de leurs symptômes s’entremêlent et tendent à brouiller le diagnostic. Aussi, l’épine calcanéenne, avec sa forme pointue, laisse penser qu’elle est la cause de tous les maux. Pourtant, l’aponévrosite plantaire est bien plus souvent responsable des douleurs sous le pied ! L’aponévrosite plantaire d’insertion, soit au niveau du talon, est d’ailleurs généralement celle qui entraîne la formation d’une épine calcanéenne

Si vous pensiez connaître la véritable cause de vos douleurs sous le pied, il se pourrait que vous en découvriez davantage dans cet article. Grâce à EPITACT®, apprenez à mieux distinguer l’épine calcanéenne et l’aponévrosite plantaire en découvrant leurs principales causes !

 

Quelle est la première cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire ?

Tout d’abord, il s’agit de comprendre le lien entre douleur sous le pied et épine calcanéenne ou aponévrosite plantaire.

L’aponévrosite plantaire signifie littéralement « inflammation de l’aponévrose plantaire ». Cette dernière correspond à la membrane fibreuse de forme triangulaire qui part de la base du talon et qui parcourt la voûte plantaire jusqu’aux orteils. La cause de la douleur sous le pied est d’origine mécanique et conduit ensuite à une inflammation. Cependant, nombre d’auteurs attirent plutôt l’attention sur une dégénérescence progressive de cette membrane. Dans cette dernière théorie, la cause serait donc dégénérative(1).

Même si l’inflammation peut toucher toute la membrane, elle apparaît plus fréquemment à son point d’attache sur l’os du talon. La répétition de fortes tractions sur cette petite zone entraîne alors des microdéchirures sur l’aponévrose plantaire. Pour se protéger, le corps créé et amasse des cellules osseuses pour renforcer la zone sursollicitée, c’est l’épine calcanéenne.

Ce n’est donc généralement pas l’épine qui provoque la douleur sous le pied mais bien l’aponévrosite plantaire à son insertion. Cependant, notons qu’elle cause parfois une douleur irradiante sous le pied selon sa taille, sa forme, l’inflammation ou la surcharge sur celle-ci notamment(2).

 

Les causes mécaniques de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : les appuis répétés et excessifs sur l’aponévrose plantaire

Pour faire simple, l’une des causes fréquentes de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire peut provenir d’appuis répétés et excessifs. C’est notamment le cas de certaines professions, sports ou loisirs qui impliquent des mouvements intensifs et répétitifs. Vous ne serez donc pas étonné(e) d’apprendre que les coureurs à pied, amateurs ou professionnels, sont les sportifs les plus à risque(1). Pendant la course, la membrane s’étire en permanence. Cette sursollicitation entraîne une tension excessive sur le point d’attache de l’aponévrose. À son tour, cette tension cause des microdéchirures qui aboutit à l’inflammation du tissu.

Si l’activité en cause dans le développement d’une aponévrosite plantaire et épine calcanéenne n’est pas rationnée, gare à la chronicité ! Eh oui, à terme, l’inflammation entraîne l’épaississement et la perte d’élasticité de l’aponévrose ainsi qu’une épine calcanéenne(3) !

 

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : la station debout prolongée

Rester debout trop longtemps entraîne inévitablement une surcharge et une surutilisation du pied. Comme nous l’avons déjà précisé, elle provoque alors des microtraumatismes sur l’aponévrose plantaire et une réaction inflammatoire(4).

 

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : les mauvaises chaussures

Les chaussures qui n’absorbent pas assez le choc du pied au sol favorisent également l’aponévrosite plantaire. Si elles sont en plus combinées à une activité intense et fréquente, les tractions sont exacerbées et l’aponévrose plus vulnérable.

 

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : le surpoids

Le surpoids est en effet un facteur de risque majeur d’une aponévrosite plantaire et d’une épine calcanéenne(5). Une surcharge pondérale augmente la pression sur les pieds et ses structures et donc les tensions sur le point d’attache de l’aponévrose plantaire sur le talon. De plus, elle accélère le vieillissement du capiton plantaire ; la couche graisseuse épaisse qui parcourt la plante du pied. En conséquence, le pied amortit moins bien l’impact du pied au sol et les pressions augmentent encore.

 

Causes anatomiques de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire

D’après certains auteurs, il y aurait une prédisposition génétique à l’aponévrosite plantaire ou à l’épine calcanéenne(2). En effet, toutes les personnes qui pratiquent une activité intense ne développe pas pour autant ces deux causes de douleur sous le pied.

 

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : la forme du pied

Troubles de naissance, l’affaissement ou la cambrure excessive de la voûte plantaire peuvent augmenter les tensions sur l’aponévrose. On distingue aussi les facteurs posturaux comme la pronation et la supination du pied. En augmentant les forces sur l’aponévrose plantaire, ces changements constituent des facteurs de risque importants de l’aponévrosite plantaire.

 

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : l'amincissement du capiton plantaire

Le capiton plantaire protège les structures profondes du pied et sert de semelle naturelle pour amortir les pressions du pied au sol. Si ce capiton plantaire perd de son épaisseur ou de son élasticité pour X raison (âge, surpoids notamment), les tractions sur l’aponévrose augmentent.

Cette liste de causes de douleur sous le pied n’est évidemment pas exhaustive. Longueur inégale de jambes, tension de la chaine postérieure (mollet et ischio-jambiers) ou flexion limitée de la cheville vers le haut peuvent aussi entrer en jeu(1).

 

Causes physiologiques de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : l'âge

Il semblerait que ces deux causes de douleur sous le pied soient plus souvent observées à un âge mûr ou avancé. La catégorie la plus touchée serait les 40-60 ans(3). Pour cause, la modification dans la démarche des personnes plus âgées. Le contact du pied au sol et plus long et le pas plus lent. L’âge s’accompagne aussi d’une dégénérescence du capiton plantaire et d’un vieillissement naturel des tissus.

 

Cause de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire : le genre

Les femmes sont plus touchées que les hommes(2), notamment en raison du port de chaussures à talons hauts. En effet, ces chaussures ont tendance à altérer le fonctionnement et la morphologie du pied.

 

Le talon semble être une cible particulièrement vulnérable de douleurs sous le pied, nous avons la solution pour le suppléer. EPITACT® a créé les talonnettes* pour aponévrosite plantaire et épine calcanéenne. Le matériau PHYSIO’CHOC™ placé sous le talon amortit les chocs et pressions pour soulager la zone hypersollicitée. Fines et adhésives, elles restent correctement en place dans la chaussure et ne gêne pas le chaussage. Découvrez d’autres traitements conservateurs de l’épine calcanéenne et de l’aponévrosite plantaire ICI.

 

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 01/2022

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici une source supplémentaire :

(1)Trojian T, Tucker AK. Plantar Fasciitis. AFP. 15 juin 2019;99(12):744 50.

(2)Kirkpatrick J, Yassaie O, Mirjalili SA. The plantar calcaneal spur: a review of anatomy, histology, etiology and key associations. Journal of Anatomy. 2017;230(6):743 51.

(3)Hasegawa M, Urits I, Orhurhu V, Orhurhu MS, Brinkman J, Giacomazzi S, et al. Current Concepts of Minimally Invasive Treatment Options for Plantar Fasciitis: a Comprehensive Review. Curr Pain Headache Rep. sept 2020;24(9):55.

(4)Caratun R, Rutkowski NA, Finestone HM. Douleur persistante aux talons: Traitement de la fasciite plantaire par renforcement avec mise en charge. Canadian Family Physician. 1 janv 2018;64(1):e19 22.

(5)Dalibon P. Affections rhumatologiques du pied. Actualités Pharmaceutiques. oct 2018;57(579):50 3.