Douleur au pied : les produits pour apaiser l’avant-pied

Douleur au pied : que faire ? Quelles protections utiliser pour la soulager ?

Vous souffrez de douleur au pied en marchant ? Une douleur plantaire sous l’avant du pied transforme vos sorties en un véritable calvaire ? Ce type d’inconfort peut avoir plusieurs origines : atrophie du capiton plantaire, chaussure de mauvaise qualité, activité professionnelle ou sportive exigeante… Pour faciliter votre quotidien et vous rendre votre confort, EPITACT® propose plusieurs protections contre les douleurs sous l’avant du pied. Très facile d’utilisation, toute notre gamme est lavable et réutilisable plusieurs fois pour choyer vos petons au quotidien !

 

Quelles sont les raisons d’une douleur au pied ?

La douleur au pied peut être causée par diverses affections, blessures ou problèmes médicaux. Voici une liste non exhaustive des principales raisons pour lesquelles une personne peut ressentir une douleur au pied :

  • Blessures traumatiques : fractures osseuses, entorses, foulures ;
  • Affections articulaires et osseuses : arthrite, hallux valgus (« oignon ») ;
  • Problèmes neurologiques : neuropathie périphérique, syndrome du tunnel tarsien ;
  • Problèmes musculaires et tendineux : tendinite, contractures musculaires ;
  • Infections : mycoses, infections bactériennes ;
  • Problèmes vasculaires : insuffisance veineuse, artérite ;
  • Problèmes dermatologiques : cors, callosité, durillons, verrues plantaires ;
  • Maladies systémiques : goutte.

 

Douleur au pied : une protection pour chaque cause de douleur sous l’avant-pied

Aussi nommées métatarsalgies, les douleurs sous le pied à l’avant des orteils peuvent devenir très intenses et fortement gêner la marche et les activités du quotidien. Avoir mal sous le pied en marchant peut être la conséquence d’hyperpressions pouvant avoir des causes bien différentes. Pour des affections temporaires ou bien chroniques, EPITACT® a décliné plusieurs types de protections pour correspondre à tous les pieds et à toutes les chaussures.

 

J’ai des douleurs plantaires à l’avant-pied, surtout quand je reste debout longtemps : que faire ?

Nous sommes nombreux à avoir déjà souffert d’une douleur sous l’avant du pied. Une longue période de marche, une sortie shopping, une soirée dansante, une journée de travail principalement debout… Les douleurs sont d’autant plus probables si elles sont corrélées à d’autres facteurs aggravants (chaussures peu amortissantes, à talons hauts, âge…). Pour accueillir confortablement l’avant-pied dans toutes vos chaussures et soulager vos douleurs, EPITACT® a créé une gamme de protections en silicone :

 

J’ai des douleurs sous l’avant-pied pendant le sport, une solution ?

Dans la plupart des sports, nos pieds sont sans cesse sollicités. Les sauts répétés, les piétinements, les longues marches ou les grandes foulées… Plus qu’un simple inconfort, les douleurs au pied sont parfois telles qu’elles nous poussent à écourter l’activité.

Pour soulager les douleurs sous le pied à l’avant des orteils, EPITACT® a créé des protections plantaires spéciales pour le sport*. Ces coussinets sont très résistants et disposent d’un maintien renforcé pour faire face aux conditions intenses de la pratique sportive. Très fins, ils s’adaptent dans tous types de chaussures techniques sans ajouter de pression supplémentaire.

 

J’ai des durillons sous le pied, comment soulager mes douleurs ?

Les durillons sont la conséquence d’une hyperpression localisée. Le plus souvent, ils se forment sous l’avant du pied et peuvent gêner ou faire mal sous le pied en marchant. Dans vos chaussures fermées, vous pouvez porter les coussinets comfortact™ plus* mentionnés ci-dessus.

Dans vos chaussures ouvertes, utilisez les protections durillons* qui sont d’ailleurs adaptées à la peau fragile des personnes diabétiques. Ces dispositifs sont très efficaces pour répartir la pression responsable de la formation du durillon et de douleurs plantaires à l’avant-pied.

 

J’ai des douleurs sous le pied à l’avant plus un hallux valgus : comment protéger les deux zones en même temps ?

L’hallux valgus s’accompagne parfois de douleurs sous l’avant-pied. En effet, comme le gros orteil est dévié, il n’assure plus aussi efficacement son rôle de soutien du corps. Une partie de la charge qu’il était capable de supporter est alors transférée à la base des autres orteils (têtes métatarsiennes), surtout le deuxième. Inévitablement, cette zone fait face à plus de pressions et des douleurs peuvent survenir. Dans ce cas, une solution s’offre à vous pour soulager simultanément l’ « oignon » et vos douleurs plantaires de l’avant-pied : les coussinets double protection* pour un hallux valgus plus avancé et ankylosé.

 

J’ai des orteils en griffe, en marteau

Là encore, une déformation en griffe des orteils peut non seulement mener à des douleurs sous l’avant-pied mais aussi sur les orteils. Ces derniers, qui ne reposent plus à plat sur le sol, se déforment et la charge est alors reportée sous l’avant-pied où la pression désormais excessive provoque des douleurs intenses, voire des durillons. De plus, les orteils étant courbés sur eux-mêmes, leur(s) articulation(s) saillante(s) frottent anormalement contre la chaussure. Pour soulager à la fois le dessus et le dessous de vos pieds, essayez les protège-pointes plantaires et orteils* EPITACT®.

 

Comment limiter la douleur au pied ?

Le pied est soumis à des chocs, des pressions et des frottements répétés à longueur de journée. Il nous porte, nous donne l’équilibre et nous fait avancer ; nous lui devons donc un maximum d’attention. Pour prévenir ou soulager vos douleurs plantaires sous l’avant du pied, veillez à :

  1. Portez de bonnes chaussures ; des chaussures qui ne compriment pas vos orteils, plutôt souples et avec un bon amorti.
  2. En cas d’architecture particulière du pied, consultez un podologue pour avoir des semelles orthopédiques ou des orthèses d’orteils sur-mesure.
  3. Lors de vos sorties, utilisez les protections pour l’avant-pied susmentionnées : un peu plus de confort est toujours bon à prendre ! Toutes nos protections sont en plus lavables et réutilisables plusieurs fois, et compatibles dans toutes vos chaussures.
  4. Dernier conseil : surveillez votre IMC ! Le surpoids et la maigreur sont reconnus comme des facteurs aggravants de douleurs sous le pied, à l’avant des orteils.

 

Qui consulter en cas de douleur au pied ?

En cas de douleur au pied, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé spécialisé dans les problèmes des pieds et des chevilles. Voici quelques-uns des experts que vous pouvez envisager de consulter en fonction de la nature et de la gravité de votre douleur au pied :

  • Un médecin généraliste peut être consulté si la douleur au pied est légère et que vous souhaitez en connaître davantage sur sa cause. En fonction de son analyse, il pourra vous orienter vers un second spécialiste, si nécessaire.
  • Un pédicure-podologue est un professionnel paramédical spécialisé dans le diagnostic, le traitement et la prévention des affections du pied, de la cheville et de la jambe. Il peut traiter une variété de problèmes du pied comme les déformations, les infections et les blessures ou bien réaliser des soins pour les problèmes plus courants tels que les cors, les callosités et les ongles incarnés.
  • Un orthopédiste est un chirurgien qui se concentre sur le diagnostic et le traitement des problèmes liés aux os, aux articulations et aux muscles, y compris ceux du pied et de la cheville. Si la douleur au pied est liée à une blessure ou à une affection orthopédique plus complexe, un orthopédiste peut être consulté.
  • Un rhumatologue peut être sollicité si la douleur au pied est liée à une maladie auto-immune ou à une maladie rhumatismale. Il traite des affections telles que l'arthrite ou l’arthrose, qui peuvent affecter les articulations du pied.

Lorsque vous consultez l'un de ces professionnels de la santé, soyez prêt à décrire vos symptômes en détail, y compris quand et comment la douleur est apparue, et si des facteurs tels que des blessures récentes ou des changements dans vos activités ont pu contribuer à la douleur. Le diagnostic et le traitement appropriés dépendront d'une évaluation approfondie de votre condition, alors n'hésitez pas à poser des questions et à discuter de toutes vos préoccupations avec le professionnel de la santé que vous consultez.

 

Quels sont les examens à réaliser en cas de douleur au pied ?

Les examens à réaliser en cas de douleur au pied dépendront de la nature de la douleur, de sa localisation et des symptômes associés. Un professionnel de la santé, tel qu'un podologue, un orthopédiste ou un médecin généraliste, évaluera d'abord vos symptômes et pourra recommander des examens appropriés pour établir un diagnostic précis. Voici quelques-uns des examens courants qui peuvent être effectués en cas de douleur au pied :

  • Les radiographies sont souvent réalisées pour évaluer la structure osseuse du pied. Elles aident à diagnostiquer des fractures, des déformations osseuses telles que l'hallux valgus, des arthroses, et d'autres problèmes.
  • L'échographie peut être utilisée pour visualiser les tissus mous, les tendons et les ligaments du pied. Elle permet de diagnostiquer des tendinites, des lésions des tissus mous, des kystes, etc.
  • L'IRM est utile pour obtenir des images détaillées des structures internes du pied, y compris les tendons, les ligaments et les muscles. Elle peut être nécessaire pour diagnostiquer des blessures complexes ou des problèmes articulaires.
  • La scintigraphie osseuse est un test d'imagerie pour détecter des problèmes de l'os, tels que des fractures de stress ou des infections osseuses.
  • L’électromyographie (EMG) et études de conduction nerveuse sont réalisées si la douleur au pied est associée à des symptômes neurologiques, ces tests peuvent aider à évaluer la fonction nerveuse et à identifier d'éventuels problèmes nerveux.
  • Des analyses de sang peuvent être réalisées pour rechercher des marqueurs inflammatoires, des infections ou des maladies systémiques qui pourraient causer la douleur au pied.
  • Un bilan de la marche et de la posture peut être demandé par les podologues et les orthopédistes pour effectuer des évaluations de la marche et de la posture et identifier des problèmes biomécaniques qui pourraient contribuer à la douleur.
  • Selon les symptômes et les antécédents médicaux du patient, d'autres tests spécifiques à la condition peuvent être recommandés. Par exemple, si l'on soupçonne une goutte, des tests d'acide urique peuvent être réalisés.

 

Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour déterminer quels examens sont nécessaires en fonction de votre cas particulier. Ces examens permettront d'établir un diagnostic précis, ce qui guidera le traitement approprié de votre douleur au pied. N'hésitez pas à poser des questions et à discuter de vos préoccupations avec votre professionnel de santé pour comprendre pleinement le processus de diagnostic et les options de traitement possibles.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de la règlementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. 11/2023

Livraison offerte

à partir de 50€ d’achat

fidélité

Rejoignez notre programme

paiement sécurisé

Carte bancaire ou paypal

contactez-nous

Nous vous répondons du lundi au jeudi de 9h - 12h30 et 13h30 - 16h30 et le vendredi 9h - 12h30 et 13h30 - 16h au 04 75 85 01 90.

Abonnez-vous
pour recevoir notre actualité.