Talons hauts : attention danger



Le port de talons hauts modifie notre posture, mais cela ne devient-il pas dangereux lorsque les modifications atteignent les tendons, muscles et os ? Quelques études scientifiques nous éclairent sur le sujet.
Talons hauts : attention danger hallux valgus

Les talons hauts sont réputés pour allonger la silhouette et galber harmonieusement les mollets. Toutefois, leur réputation sulfureuse en fait aussi un objet de controverses. Les chaussures à talons favorisent-elles les troubles musculo-squelettiques ? Quelle est réellement leur incidence sur notre corps ?

Un peu de biomécanique

Porter des talons hauts (plus de 5 cm) modifie certes l’allure, mais aussi la posture complète. En surélevant significativement les talons, le poids du corps est transféré vers l’avant du pied. Les pressions augmentent donc sur cette zone. La cambrure du pied est accentuée, modifiant les efforts sur les tendons, les muscles et les articulations. Enfin, lors de la marche, la flexion du genou est accrue, imposant des contraintes fémoro-patellaires et fémoro-tibiales supplémentaires.

Des troubles musculo-squelettiques fréquents

Nombreuses sont les études qui pointent la présence de troubles musculo-squelettiques concomitante au port de talons hauts. La plupart montrent des déformations du pied (hallux valgus ou « oignon », cors, durillons, etc.), de la cheville et des atteintes du genou.

Une étude pour mesurer les réactions physiologiques

Kamal MEZIAN et son équipe ont mesuré l’épaisseur du cartilage fémoral distal (genou), celle du tendon d’Achille (derrière le talon) et de l’aponévrose plantaire de deux groupes de femmes. Le premier groupe comprenait 34 femmes qui portaient des talons hauts régulièrement (talon > 5 cm) depuis au moins 2 ans, 5 jours par semaine et au minimum 5 heures d’affilées. Le second groupe était composé de 54 femmes qui marchaient à plat (talon < 1,4 cm). Les mesures ont été réalisées par ultrasons.

Les résultats de cette étude révèlent une augmentation de l’épaisseur du tendon d’Achille et du cartilage condylien médial chez le groupe portant des talons hauts. Ce même panel présente également des éperons calcanéens contrairement au groupe de femmes marchant à plat. Cela met en lumière l’adaptation du corps aux contraintes exercées par des chaussures à talons.

Le port fréquent de talons hauts, en modifiant la posture, impose des modifications des tendons, de l’aponévrose, des os (calcanéum) et du cartilage . Notre corps s’adapte ainsi aux contraintes imposées. Ces modifications ne sont pas anodines et modèlent notre corps dans une nouvelle position, pouvant très probablement favoriser le développement de certaines pathologies.

Quelles solutions pour limiter les déformations et apaiser les douleurs aux pieds et genoux ?

EPITACT®, spécialiste du soin podologique et orthopédique, a élaboré des orthèses en silicone pour apaiser les douleurs aux genoux et les frottements aux pieds.

Pour contrer des frictions ponctuelles, comme lorsque l’on étrenne de nouvelles chaussures, les protections anti-ampoule en gel de silicone sont toutes indiquées.

En cas de douleurs liées à un hallux valgus naissant, un large éventail de solutions existe. Nos orthèses visent à répartir davantage les pressions, réduire les frottements et même redresser les orteils récalcitrants. Découvrez l’ensemble des dispositifs médicaux proposés pour ralentir l’évolution de votre « oignon » ICI.

Porter des talons hauts peut aussi accentuer les douleurs plantaires. Dans ce cas, optez pour des coussinets afin de renforcer le capiton plantaire et éviter les durillons ! Plusieurs modèles s’offrent à vous :

 

Enfin, EPITACT® propose également des solutions pour les douleurs aux genoux. Si vous souffrez darthrose fémoro-patellaire ou d'un syndrome rotulien, nos genouillères* devraient améliorer votre confort.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 03/2021

 

Sources :

Mezian, K., Ata, A. M., Kara, M., Şahin Onat, Ş., Gürçay, E., Çalışkan, A., ... & Franchignoni, F. (2019). Ultrasonographic Evaluation of the Femoral Cartilage, Achilles Tendon, and Plantar Fascia in Young Women Wearing High‐Heeled Shoes. PM&R, 11(6), 613-618.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES