Opération de la ténosynovite De Quervain



Se faire opérer de la ténosynovite De Quervain

L’opération de la ténosynovite De Quervain est généralement la dernière option pour soulager la personne atteinte. La tendinite de De Quervain est une pathologie des deux tendons des muscles du pouce. Il s’agit plus précisément d’un conflit entre ces tendons et la gaine synoviale dans laquelle ils coulissent.

L’inflammation qui en résulte entraîne une résistance lors du glissement des tendons dans la gaine lors des mouvements du pouce et du poignet. Cela provoque ainsi de vives douleurs, une restriction des mouvements et des activités. Il convient alors de soigner le plus tôt possible cette tendinopathie .

 

Quand prévoir une opération de la ténosynovite De Quervain ?

Le traitement chirurgical contre la tendinite de De Quervain est un traitement de dernière intention. En effet, un traitement médical dit conservateur est généralement premièrement initié, directement après avoir diagnostiqué la pathologie . Celui-ci s'axe sur une immobilisation du pouce et du poignet par orthèse . Ensuite, les autorités de santé recommandent souvent la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si ce traitement médicamenteux s'avère insuffisant, des infiltrations de corticoïdes s'envisagent. Cependant, leur nombre se limite à trois pour ne pas risquer d’endommager les tissus sous-cutanés. Si, au bout de 3 à 6 mois, aucun résultat significatif n'est observé et si les douleurs persistent, la chirurgie est alors envisagée(1).

Il arrive également que la pathologie soit déjà trop avancée au moment de la consultation pour des traitements conservateurs. Le poignet apparaît gonflé, les douleurs sont intenses ; les chances de guérir grâce à un traitement conservateur s’amenuisent. Dans ce cas, se faire opérer de la tendinite de De Quervain devient l’ultime option de traitement.

Quoi qu’il en soit, la programmation d’une opération de la ténosynovite De Quervain ne s’envisage qu’après consultation avec un professionnel de santé. Celui-ci se charge d’établir le diagnostic et de déterminer l’avancée de la pathologie sur laquelle repose le premier choix thérapeutique.

 

Comment se passe l’opération pour tendinite de De Quervain ?

L’opération pour tendinite de De Quervain se fait sous anesthésie locorégionale (la zone anesthésiée s'étend davantage que celle d’une simple anesthésie locale)(2). En d’autres termes, seul votre bras est endormi.

Cette opération se déroule en ambulatoire , c’est-à-dire sans hospitalisation longue. Vous arrivez et repartez la même journée où l’intervention a été pratiquée.

 

En quoi consiste l’opération pour tendinite de De Quervain ?

Plusieurs procédures chirurgicales existent pour soigner une tendinite de De Quervain. Nous ne développerons ici que la technique principale, la plus fréquemment employée.

La chirurgie pour tendinite de De Quervain est simple, courante, rapide et bien maîtrisée. Son but principal est la décompression et la libération des tendons du pouce, pour qu’ils coulissent sans résistance dans leur gaine et dans le poignet.

Pour ce faire, le chirurgien incise le côté interne du poignet, là où siège l’inflammation. Il va ensuite procéder à la section du premier compartiment dorsal du poignet(3). Celui-ci se situe à la base du poignet, du côté du pouce, et renferme la gaine synoviale qui permet le coulissement des deux tendons du pouce.

En conséquence, l’inflammation est supprimée et le mouvement des tendons libéré. La cause étant supprimée, la douleur disparaît.

Le chirurgien est parfois amené à retirer la gaine synoviale inflammée si elle a été endommagée ; cette pratique porte le nom de ténosynovectomie. Cela va sans dire, mais le chirurgien terminera toujours l’opération en suturant l’ouverture de la manière la plus discrète et esthétique possible.

 

Existe-t-il des risques liés à l’opération de la ténosynovite De Quervain ?

Quelle que soit l’intervention, les risques et les complications sont toujours présents. Dans le cadre d’une opération de la ténosynovite De Quervain, ces risques et complications sont relativement rares. Les principaux sont :

• les risques d’infection et d’hématome liés à la cicatrisation ;

• les risques de fourmillements dans la main. En effet, l’inflammation en cause peut avoir irrité les branches du nerf radial qui passent le long du poignet, jusque dans la main ;

• les risques de récidive : peu fréquente, la récidive de la tendinite de De Quervain après chirurgie reste néanmoins possible. Parfois, cette pathologie survient en raison d’anomalie du premier compartiment dorsal ou des tendons. Soit le compartiment peut être recompartimenté par une ou plusieurs cloisons, laissant encore moins de place à la gaine pour circuler. Soit on observe une duplication des tendons jusqu’à 7 branches, ce qui devient vite encombrant lors de leur passage dans la gaine. Une anomalie mal corrigée comme une cloison passée inaperçue lors de l’opération peut représenter un facteur de récidive(2).

 

Comment se déroule la phase de récupération après l’opération de la ténosynovite de De Quervain ?

Après l’intervention, la guérison n’est obtenue qu’au bout de trois semaines environ(2). La reprise des activités est possible, à condition qu’elle demeure progressive. Pensez aussi à aménager votre poste de travail avec des accessoires ergonomiques. Ces derniers facilitent la récupération et limitent fortement le risque de récidive.

En complément, votre médecin peut vous recommander de porter une orthèse d’immobilisation durant cette phase. Généralement, la durée du port s’étale de 8 à 15 jours après l’opération(2).

Enfin, des exercices de rééducation d’étirement ou de renforcement musculaire avec un kinésithérapeute peuvent faciliter et sécuriser la reprise des activités.

Pour en savoir davantage sur les différents traitements conservateurs préconisés pour une tendinite de De Quervain, cliquez ici.

 

Quelles orthèses porter avant ou après une opération de la ténosynovite De Quervain ?

En amont ou en aval d’une chirurgie pour cette tendinopathie , le port d’une orthèse est préconisé. EPITACT® s’est consacré au développement de ce dispositif spécifiquement adapté à la tendinite de De Quervain. L’orthèse QUERV’IMMO™* est une orthèse d’immobilisation qui s’adapte parfaitement aux courbes de la main et du poignet. Facile à mettre et à régler, son tissu fin et sa légèreté préserve la zone sensible au niveau du poignet. Ce dispositif se porte en période de repos ou d’inactivité de jour comme de nuit.

Pour soulager les douleurs en journée, EPITACT® a développé une seconde orthèse  ; QUERV’ACTIV™*. Portée en période d’activité, cette orthèse favorise une position neutre du pouce.

Ces deux orthèses sont des dispositifs médicaux : les conditions et la fréquence du port vous seront indiquées par un professionnel de santé. Pour vous aider dans le choix de votre orthèse , parcourez notre article « Tendinite de De Quervain : choisir une orthèse ».

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 10/2021

Opération de la tendosynovite de De Quervain

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici une source supplémentaire :

(1)Garçon JJ, Charruau B, Marteau E, Laulan J, Bacle G. Résultats du traitement chirurgical de la ténosynovite de De Quervain : à propos de 80 cas avec un recul moyen de 9,5 ans. Revue de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique. oct 2018;104(6):604‑7.

(2)Nguyen A, Jousse-Joulin S, Saraux A. Ténosynovite de De Quervain. Revue du Rhumatisme Monographies. avr 2012;79(2):7884.

(3)Ilyas AM, Ilyas A, Ast M, Schaffer AA, Thoder J. De quervain tenosynovitis of the wrist. J Am Acad Orthop Surg. déc 2007;15(12):75764.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES