6 facteurs favorisant la rhizarthrose ou arthrose du pouce



6 facteurs favorisant la rhizarthrose ou arthrose du pouce par Epitact

La rhizarthrose est une arthrose du pouce et plus précisément de l'articulation trapézo-métacarpienne. Cette pathologie touche principalement les femmes dès 50 ans. Le plus souvent, la rhizarthose débute par la main dominante, bien que les deux mains soient atteintes dans la plupart des cas. De nombreux facteurs combinés en sont à l'origine : des facteurs génétiques, la ménopause ou la répétition de certains gestes semblent favoriser son apparition. Découvrez les 6 principaux facteurs aggravants de la rhizarthrose pour mieux les combattre.

 

Les 6 principaux facteurs favorisant l’apparition de la rhizarthrose  ou arthrose du pouce

  1. ÂgeLa prévalence de l’arthrose du pouce augmente effectivement à partir de 50 ans. La raison est simple : le vieillissement touche l’ensemble du corps, même les cartilages qui s’usent naturellement avec le temps. Cette usure entraîne le frottement des deux os ; le trapèze et le métacarpien, ce qui, à long terme, provoque ces douleurs.
  2. Hormonaux, notamment en cas de ménopause, chez la femme encore une fois, hélas… Les œstrogènes ont des capacités protectrices du cartilage . Avec l’âge, les taux d’hormones diminuent naturellement, favorisant ainsi la rhizarthrose .
  3. Génétiques (prédisposition familiale). Si quelqu’un dans votre famille souffre de rhizarthrose , il y a de grandes chances que la pathologie vous touche à votre tour. Vous êtes libre de vous plaindre auprès d’eux !
  4. Travail manuel pénible. Si vous avez exercé dans votre jeunesse ou si vous pratiquez dans votre quotidien des métiers et travaux manuels du type ébénisterie, couture, jardinerie, etc., il se peut que la répétition de gestes minutieux porte atteinte à votre articulation du pouce. De plus, les conditions de travail pénibles qui peuvent s'y ajouter sont autant de facteurs de risque (froid, humidité, etc.).
  5. Traumatiques (ex : séquelles de fractures/entorses). Si vous avez eu des mésaventures dans le passé avec votre pouce (fracture, entorse ) et que votre rééducation n’a pas été optimale, il est possible que cela se répercute plus tard sur votre articulation par le biais d’arthrose du pouce.
  6. Hyperlaxité articulaire. En étant d’une nature « souple » au sens articulaire (!), et en prenant de l’âge, vos articulations en pâtissent.
     
Causes et facteurs aggravants de la rhizarthrose

Les solutions contre les facteurs favorisant la rhizarthrose ou arthrose du pouce

Quelle que soit la cause, les solutions EPITACT® préviennent et soulagent les douleurs liées à la rhizarthrose ou arthrose du pouce.

L’objectif des orthèses développées par EPITACT® contre la rhizarthrose diffèrent en fonction du modèle. Lorthèse rigide de repos* est conçue pour être portée en périodes de repos ou la nuit. Lorthèse souple d’activité* est destinée à un port en journée ou en périodes d’activités. La première immobilise l’articulation trapézo-métacarpienne et soulage la douleur. La seconde apaise les douleurs articulaires sans contraindre la mobilité de l’articulation et la fonctionnalité de la main (notamment la pince pouce-index).

Enfin, l’orthèse thermoformable* repose l’articulation tout en s’adaptant parfaitement à votre morphologie pour un confort optimal.

 

Pour conclure, les causes de l’arthrose et les facteurs favorisant son apparition et/ou son aggravation sont variés. Sachez les identifier pour mieux les contourner !

Article complémentaire : 7 conseils pour lutter contre la rhizarthrose ou arthrose du pouce

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 06/2021

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES