Les causes de la rhizarthrose (arthrose du pouce)



Les causes provoquant l'arthrose du pouce sont complexes à identifier car souvent multiples. Découvrez-les pour soulager les douleurs.
Causes de l'arthrose du pouce rhizarthrose

La rhizarthrose est une pathologie particulièrement féminine. En effet, 90 % des cas d’arthrose du pouce se manifestent chez la femme de plus de 50 ans en post-ménopause. On peut donc s’interroger sur les raisons qui provoquent cette pathologie . Les causes à ces dysfonctionnements mécaniques sont-elles hormonales ? Déterminer les causes exactes de la rhizarthrose et donc les prévenir n’est pas si aisé.

Quelles sont les causes de l’arthrose du pouce ?

Les causes de l’arthrose du pouce ou rhizarthrose sont encore mal connues et complexes à déterminer. Plusieurs facteurs peuvent notamment se combiner comme :

  • le vieillissement qui engendre une usure du cartilage et sa fragilisation ;
  • d’éventuelles lésions inflammatoires prolongées altérant le cartilage  (polyarthrite rhumatoïde (1), chondrocalcinose(2)) ;
  • des lésions traumatiques telles que les fractures, entorses ou luxations à répétition qui dégradent la solidité de l’articulation et parfois ses fonctions ;
  • une sollicitation intensive de l’articulation qui favorise également le développement de l’arthrose du pouce ;
  • une dégénérescence ligamentaire ou « ulgar beak » qui provoque une hyperlaxité de l’articulation (3).

Quels facteurs favorisent l’arthrose du pouce ?

Des facteurs favorisants augmenteraient les risques de développer cette pathologie . Parmi eux, on peut lister les suivants :

  • une activité professionnelle ou des loisirs imposant des mouvements répétés(4) ;
  • une hyperlaxité constitutionnelle (souplesse inhabituelle du pouce) peut-être due à certaines maladies (maladie de Marfan(5) ou d’Ehler-Danlos(6)) ;
  • des particularités anatomiques du trapèze(7).

Enfin, l’arthrose du pouce est fréquemment associée à d’autres pathologies comme les doigts à ressaut, les tendinites du poignet de De Quervain, et les tendinites du fléchisseur radial du carpe(8). La rhizarthrose est d’ailleurs observée dans 50 % des cas de syndrome du canal carpien (9). Les symptômes des deux maladies sont alors être combinés.

Les orthèses offrent-elles une solution satisfaisante à l’arthrose du pouce ?

De nombreuses études(10) ont été menées sur le port des orthèses, toutes marques et modèles confondus. Les orthèses sont utilisées en première intention, dans le but de soulager la douleur. Elles peuvent être aussi utilisées en complément de la prise d’antalgiques.

Proposées systématiquement pour un port de nuit, les orthèses rigides peuvent aussi être associées à un port diurne d’orthèses dites souples. Ces dernières offrent une excellente liberté de mouvement de l’articulation . Elles visent à maintenir la fonction de la main pour les activités quotidiennes une fois que les douleurs au pouce s’estompent.

EPITACT® propose ainsi trois orthèses destinées à réduire les douleurs provoquées par l’arthrose du pouce.

L’orthèse rigide pour rhizarthrose* se porte de nuit pour immobiliser l’articulation et la mettre au repos. Elle peut également se porter de jour si les douleurs sont trop vives et sur conseil de votre médecin.

L’orthèse de jour thermoformable* pour arthrose du pouce se distingue de l’orthèse rigide par sa capacité de thermoformage en s’adaptant au plus près de l’anatomie de votre pouce. Tout comme celle précédente, elle est recommandée pour un port de nuit. Un port diurne est possible suivant vos douleurs et sur conseil d’un professionnel de santé.

Enfin, l’orthèse souple de jour* réduit les micromouvements parasitaires sans entraver la mobilité lors des activités quotidiennes (travail manuel, loisirs, etc.).

Découvrez ici les traitements alternatifs pour apaiser les douleurs de l’arthrose du pouce ou rhizarthrose .

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I qui portent, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 01/2021

 

Sources :

(1)Vaghela KR, Patel NK, Sarraf KM, Owers K. Severe destructive arthritis of the carpometacarpal joint : a diagnosis of exclusion case report. Ortop Traumatol Rehabil 2013;15:653-7

(2)McCarthy GM, Carrera GF, Ryan LM. Acute calcific periarthritis of the finger joints : a syndrome of women. J Rheumatol 1993;20:1077-80

(3)Manson TT, Pfaeffle HJ, Herdon JH, Tomaino MM, Fischer KJ. Forearm rotation alters interosseous ligament strain distribution. J Hand Surg Am 2000;25:1058-63

(4)Carlson MG, Warner KK, Meyers KN, Hearns KA, Kok PL. Anatomy of the thumb metacarpophalangeal ulnar and radial collateral ligaments. J Hand Surg Am 2012;37:2021-6

(5)Szabo RM, Peterson B. Scaphotrapezial arthritis after a carpometa-carpal fusion in a patient with Marfan’s Syndrome : case report. J Hand Surg Eur Vol 2008;33:806-9

(6)Uzak AS, Fryns JP, Dundar M. Syndromes presenting adducted thumb with/without clubfoot and Dundar syndrome. Genet Couns 2014;25:159-69

­(7)Saffar P, Goffin D, Galbiatti A. Dynamics of the thumb in arthritis. Ann Chir Main Memb Super 1990;9:21 2-8.

(8)Delcambre B, Bera-Louville A, Guyot-Drouot MH. Osteoarthritis of the fingers and trapeziometacarpal joints. Joint Bone Spine2001;68:339-47.

(9)Pellegrini VD Jr. Osteoarthritis at the base of the thumb. Orthop Clin North Am 1992;23:83-102

(10)Becker SJ, Bot AG, Curley SE, Jupiter JB, Ring.F D. JB. A prospective randomized comparison of neoprene vs thermoplast hand-based thumb spica splinting for trapeziometacarpal arthrosis. Osteoarthritis Cartilage 2013;21:668-75.

Bani MA, Arazpour M, Kashani RV, Mousavi ME, Maleki M, Hutchins SW. The effect of custom-made splints in patients with the first carpometacarpal joint osteoarthritis. Prosthet Orthot Int 2013;37:139-44.

Bani MA, Arazpour M, Kashani RV, Mousavi ME, Hutchins SW. Comparison of custom-made and prefabricated neoprene splinting in patients with the first carpometacarpal joint osteoarthritis. Disabil Rehabil Assist Technol 2013;8:232-7.

Swigart CR, Eaton RG, Glickel SZ, Johnson C. Splinting in the treatment of arthritis of the first carpometacarpal joint. J Hand Surg Am 1999;24:86-91.

(11)https://www.jle.com/fr/revues/gpn/e-docs/arthrose_de_la_base_du_pouce_rhizarthrose_du_sujet_age_303445/article.phtml

https://docplayer.fr/24942157-Arthrose-de-la-base-du-pouce-rhizarthrose -du-sujet-age.html

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES