Tout savoir sur les orthèses de poignet pour canal carpien



Tout savoir sur les orthèses de poignet pour canal carpien

Les orthèses de poignet pour le canal carpien font partie des premiers traitements du syndrome du canal carpien(1). Ces dispositifs, de tailles et de matières différentes, sont nombreux sur le marché de l’orthopédie. EPITACT® vous aide à y voir plus clair et vous donne de précieuses indications concernant les orthèses et attelles de poignet.

 

Les 11 questions les plus fréquentes autour des orthèses de poignet pour canal carpien

 

1. Qu’est-ce qu’une orthèse de poignet pour le syndrome du canal carpien ?

Une orthèse de poignet pour canal carpien est un dispositif d’orthopédie conçu pour soulager les symptômes causés par le syndrome du canal carpien.

Les orthèses sont une étape cruciale du traitement de cette pathologie et ne s’utilisent que rarement seules(1). En effet, elles sont généralement indiquées en complément de l’arrêt des mouvements répétitifs, de médicaments (paracétamol ou AINS) ou d’infiltrations. Contrairement à certains de ces traitements, le port d’une orthèse ne présente pas ou peu de risque. En cas d’échec de ces approches thérapeutiques ou de formes sévères de la pathologie, on considère une chirurgie.

 

2. Quelle est la différence entre une orthèse et une attelle de poignet ?

« Orthèses » et « attelle » de poignet s’emploient souvent comme synonymes, parfois à tort ! En général, l’orthèse et l’attelle sont des dispositifs rigides qui servent à immobiliser une zone lésée, généralement une articulation. Il n’est d’ailleurs pas rare d’entendre parler d’ « orthèse d’immobilisation » pour le traitement du syndrome du canal carpien. Pourtant, il existe aussi des orthèses souples qui, elles, accompagnent le mouvement sans le bloquer.

 

3. Syndrome du canal carpien, pourquoi porter une orthèse ?

L’orthèse pour canal carpien sert à soulager les symptômes du syndrome du canal carpien : douleurs, fourmillements, engourdissements… En immobilisant le poignet, elle le maintient aligné avec l’avant-bras et favorise ainsi une position neutre(2). Ceci permet de limiter les gestes traumatisants comme les flexions du poignet et réduit alors la compression du nerf médian dans le canal carpien. Il semblerait aussi que cela favorise une bonne circulation du sang et diminue ainsi le gonflement en cas d’œdème(3).

À noter que les orthèses de poignet pour canal carpien constituent un traitement symptomatique et non curatif de cette pathologie.

 

4. Quand mettre une orthèse ?

En général, l’utilisation d’une orthèse s’applique aux cas de symptômes légers à modérés du syndrome du canal carpien(2). Elle s'indique aussi particulièrement lors des poussées douloureuses de la pathologie(4).

Une fois le diagnostic posé, il est généralement recommandé de porter une orthèse d’immobilisation ou une attelle de poignet pendant la nuit. Elle peut aussi s’utiliser la journée, si les activités pratiquées impliquent des mouvements répétés du poignet(2). Dans ces cas-là, les orthèses souples d’activité permettent de poursuivre les activités quotidiennes sans gêner les mouvements. Aussi, ce type de dispositif se porte avant une chirurgie ou dans des situations ponctuelles favorables à une guérison spontanée (grossesse, surutilisation inhabituelle de la main…)(5). En effet, il arrive que le syndrome du canal carpien disparaisse seul après l’accouchement ou l’arrêt de l’activité en cause.

 

5. Combien de temps la porter ?

On recommande généralement de porter l’orthèse de poignet pour le canal carpien toutes les nuits pendant au moins trois mois. En cas de symptômes persistants, elle peut être portée toutes les nuits au quotidien. Ces modalités seront fixées lors d'une consultation chez un professionnel de santé.

6. Quelles sont les différentes orthèses pour canal carpien ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, on distingue les orthèses de poignet rigides et souples. Les orthèses pour canal carpien rigides* immobilisent le poignet et favorisent son alignement avec l’avant-bras pour limiter les mouvements qui favorisent les douleurs. Elles se portent donc principalement la nuit ou au repos. À l’inverse, les orthèses de poignet souples* accompagnent efficacement le poignet pour permettre la poursuite ou la reprise des activités quotidiennes. Elles sont donc à porter le jour ou en période d’activité.

 

7. Qui prescrit ces dispositifs ?

Plusieurs professionnels de santé ont la capacité de prescrire un appareillage orthopédique de type orthèse ou attelle. Il peut s’agir du médecin généraliste, du rhumatologue, de l’orthopédiste- orthésiste ou bien du kinésithérapeute.

 

8. Où puis-je me procurer une orthèse de poignet ?

Les orthèses et attelles pour canal carpien se trouvent principalement en pharmacie, en magasin d’orthopédie, en ligne ou directement chez le fabricant. Par exemple, les orthèses de poignet EPITACT® sont disponibles sur la boutique en ligne www.epitact.fr et dans plus de 7 000 pharmacies françaises.

 

9. Comment laver une attelle pour le syndrome du canal carpien ?

L’utilisation d’une orthèse pour canal carpien étant recommandée sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, il est essentiel de l’entretenir correctement. En fonction des tissus et des matières utilisées, les recommandations de lavage pourront varier d’un fabricant à l’autre. Référez-vous ainsi systématiquement aux notices d’utilisation fournies avec les étuis des orthèses de poignet. En général, les orthèses et attelles pour canal carpien EPITACT® se lavent à la main avec un savon doux. Pour un entretien facile et rapide, l’orthèse CARP’ACTIV™* d’EPITACT® est cependant lavable en machine à 30°C dans son filet de lavage fourni.

 

10. Peut-on dormir avec une attelle au poignet ?

Durant la nuit, nos poignets se retrouvent parfois dans des positions contraignantes de flexion et d’extension excessives et prolongées. Or, ce type de posture augmente la pression sur le nerf médian dans son passage dans le canal carpien. En plaçant le poignet dans une position de rectitude, on évite ainsi les mauvaises positions nocturnes involontaires(3). C’est pourquoi il est nécessaire de porter une attelle de canal carpien la nuit.

 

11. Peut-on conduire avec une orthèse pour canal carpien ?

Pour pouvoir conduire avec une orthèse de poignet, il faut que le dispositif ne gêne pas l’exécution des mouvements. En effet, si l’orthèse bloque la préhension notamment, son utilisation au volant est fortement déconseillée. Avec son patronnage breveté et son tissu ultrafin, l’orthèse souple d’EPITACT® libère totalement les mouvements latéraux et des doigts. En favorisant la préhension et le repos du poignet, elle est ainsi compatible avec les activités quotidiennes, y compris la conduite !

 

Les orthèses de poignet pour canal carpien d’EPITACT®

Les orthèses disponibles sur le marché étaient soit trop immobilisantes, soit trop compressives. EPITACT® a souhaité réagir en créant deux orthèses pour canal carpien complémentaires pour une action continue de jour comme de nuit : CARP’IMMO™* et CARP’ACTIV™*.

• L’orthèse de poignet de nuit CARP'IMMO™* immobilise confortablement le poignet lors des phases de repos. Modérément contentive et ultraconfortable grâce à son tissu fin et son ajustement réglable, elle soulage efficacement les douleurs nocturnes. Enfin, la forme anatomique de ses renforts semi-rigides lui permet de s’adapter parfaitement à la morphologie de chacun.

• L’orthèse de poignet d’activité CARP’ACTIV™* se compose uniquement de matériaux souples et convient pour un usage quotidien prolongé. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, sa souplesse n’enlève rien à son efficacité. En effet, toute sa complexité réside dans un patronnage breveté inspiré de la proprioception. La résistance de son tissu, la position de sa bande de maintien et sa présence réconfortante sont ses atouts majeurs. Tout a été pensé pour que son porteur prenne conscience des mouvements contraignants de son poignet pour les limiter et ainsi soulager ses douleurs.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette règlementation le marquage CE. Lire attentivement la notice d’utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 09/2022 Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici quelques sources supplémentaires :

(1)Reyt V. Le syndrome du canal carpien. Actualités Pharmaceutiques. 1 mars 2018;57(574):12‑5.

(2)Page MJ, Massy-Westropp N, O’Connor D, Pitt V. Splinting for carpal tunnel syndrome. Cochrane Neuromuscular Group, éditeur. Cochrane Database of Systematic Reviews [Internet]. 11 juill 2012 [cité 12 juill 2022]; Disponible sur: https://doi.wiley.com/10.1002/14651858.CD010003

(3)Schmid AB, Elliott JM, Strudwick MW, Little M, Coppieters MW. Effect of splinting and exercise on intraneural edema of the median nerve in carpal tunnel syndrome—an MRI study to reveal therapeutic mechanisms. Journal of Orthopaedic Research. 2012;30(8):1343‑50.

(4)Haute Autorité de Santé. Analyse et amélioration des pratiques. Syndrome du canal carpien : Optimiser la pertinence du parcours patient. [Internet]. 2013 [cité 12 juill 2022]. Disponible sur: https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2013-03/syndrome_du_canal_carpien_optimiser_la_pertinence_du_parcours_patient.pdf

(5)Haute Autorité de Santé. Chirurgie du syndrome du canal carpien : approche multidimensionnelle pour une décision pertinente [Internet]. 2012 p. 146. Report No.: Rapport d’évaluation technologique. Disponible sur: https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2012-10/chirurgie_du_syndrome_du_canal_carpien___approche_multidimensionnelle_pour_une_decision_pertinente_-_rapport_devaluation.pdf