Comment soulager l’arthrose du genou ?



Comment soulager l’arthrose du genou ?

Plusieurs moyens permettent en effet de soulager l’arthrose du genou. On sait que le risque de développer une arthrose du genou ou gonarthrose augmente avec l’âge. En effet, cette atteinte du genou touche 20 à 30 % des 60-70 ans et 40 à 50 % des plus de 80 ans(1).

L’arthrose du genou n’a pas une seule définition puisqu’elle peut être de plusieurs types. Elle peut soit toucher l’articulation entre le fémur et le tibia (arthrose fémoro-tibiale) soit celle entre la rotule et le fémur (arthrose fémoro-patellaire). Dans certains cas, cela peut être les deux ! Il s’agit d’une dégradation progressive du cartilage de l’articulation touchée. Cette atteinte cartilagineuse provoque de vives douleurs, avant de limiter les activités physiques. Il convient donc de trouver des solutions efficaces pour lutter contre cette pathologie du genou au long cours. Voici quelques éléments de réponse avec EPITACT® !

 

Comment soulager l’arthrose du genou en quelques étapes ?

Hormis les prothèses, il n’existe pas de traitement curatif contre l’arthrose du genou. Le seul traitement médical est symptomatique, contre la douleur. Ainsi, il est important d’offrir aux patients différentes possibilités leur permettant de soulager leurs douleurs.

Soulager l’arthrose du genou passe notamment par des techniques conservatrices comme la prise de médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ou des infiltrations de corticoïdes. Parfois, la douleur et la gêne deviennent trop importantes et les patients peuvent se voir proposer une intervention chirurgicale visant à remplacer la portion osseuse altérée par une prothèse.

Avant d’acter un traitement aussi invasif, plusieurs voies thérapeutiques peuvent être empruntées pour tenter de soulager les douleurs liées à la gonarthrose.

 

• Perte de poids

Perdre son embonpoint est bon pour le moral, la santé mais aussi pour vos genoux ! Cela diminue la pression sur l’articulation et limite la dégradation du cartilage de votre genou(2).

Pour ce faire, enfilez vos baskets et reprenez une activité physique adaptée au stade de votre arthrose du genou et à votre condition. Avec le temps, la douleur diminue et vous gagnez en force musculaire au niveau des quadriceps et des ischio-jambiers. En renforçant ces muscles, vous contribuez à mieux protéger et à stabiliser votre articulation.

Si vous pratiquez déjà une activité sportive, veillez à ce qu’elle ne soit pas une source supplémentaire de douleurs au genou. À un niveau élevé notamment, l’activité sportive peut exposer à un risque plus élevé d’arthrose. Si vous remarquez qu’elle vous cause des douleurs articulaires, pensez à adapter votre pratique pour limiter les traumatismes pour le genou(3). Pour cela, consultez un médecin du sport qui vous accompagnera dans votre pratique pour vous donner des conseils selon votre pathologie.

 

• Exercices de kinésithérapie

La kinésithérapie fait partie intégrante du traitement pour soulager l’arthrose du genou. En effet, les exercices de renforcement musculaire ont un rôle prépondérant dans la diminution des douleurs articulaires liées à la gonarthrose(3). Ils permettent ainsi de préserver l’activité chez les patients atteints.

 

• Acupuncture

L’acupuncture fait partie de la médecine chinoise. Elle consiste à piquer, à l’aide d’aiguilles fines, certaines zones du corps à des fins analgésiques (diminution ou suppression des douleurs). À court terme, cette technique permettrait de soulager l’arthrose du genou(5).

 

• Port d’orthèse

Porter une orthèse est également recommandé en cas de gonarthrose(1). Il existe différents types d’orthèses discrètes et confortables pour l’arthrose du genou. Les plus simples sont des contentions souples et élastiques, reconnues pour leur finesse (qui préservent la mobilité de l’articulation). Elles sont notamment prescrites en cas d’atteinte de l’articulation fémoro-patellaire, soit entre le fémur et la rotule. D'ailleurs, l'European League Against Rheumatism (EULAR) et l'American College of Rheumatology (ACR) préconisent leur utilisation. Ces deux organismes sont hautement reconnus dans le domaine de la rhumatologie(6).

EPITACT® a conçu trois orthèses de ce type pour un usage spécifique. La première est la genouillère médicale* qui sécurise le genou et stabilise la rotule. Destinée à un port longue durée et quotidien, elle est légère et discrète sous tous les vêtements.

La genouillère sport* est, quant à elle, prévue pour un usage ponctuel lors d’activités physiques ou sportives. Son maintien est garanti grâce à ses deux bandes élastiques siliconées aux extrémités. Ainsi, elle vous laisse profiter de vos sorties sportives sans gêner le confort ou les mouvements !

La troisième est la genouillère sports de glisse*, spécialement conçue pour les activités telles que le ski. À la différence des deux précédentes, son tendon siliconé autour de la rotule est renforcé pour stabiliser efficacement les genoux douloureux et fragilisés. En effet, ce type de pratique sportive implique des flexions/extensions répétées de la rotule, voire même des torsions. D’où l’intérêt d’un double tendon qui évite la déviation de la rotule.

Un patient souffrant d’arthrose genou peut aussi porter des semelles pour lutter contre les troubles de la statique. En effet, les semelles orthopédiques prescrites en cas de gonarthrose modifient les propriétés mécaniques du membre inférieur. Ainsi, elles soulagent les douleurs en limitant les mouvements qui les occasionnent.

 

• Cure thermale

La cure thermale désigne toutes les techniques utilisant l’eau thermale. Il s’agit d’eau minérale naturelle, aux propriétés médicinales, tempérée et recueillie à sa source. Il semblerait qu’en cas de gonarthrose, ce type de thérapie soit bénéfique(7). D’une part, les patients attestent une diminution de leurs douleurs et d’autre part, d’une amélioration de leurs capacités fonctionnelles.

Ainsi, vous connaissez désormais les principaux moyens de soulager l’arthrose du genou. Pour des informations complémentaires, découvrez notre article sur les traitements de la gonarthrose et sur son intervention chirurgicale.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 04/2022

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici quelques sources supplémentaires :

(1)Baron D. Intérêt des orthèses dans la prise en charge de la gonarthrose. Revue du Rhumatisme Monographies. 1 avr 2016;83(2):119‑26.

(2)Ghroubi S, Elleuch H, Kaffel N, Echikh T, Abid M, Elleuch MH. Apport de l’exercice physique et du régime dans la prise en charge de la gonarthrose chez l’obèse. Annales de Réadaptation et de Médecine Physique. nov 2008;51(8):663‑70.

(3)Vignon É, Valat J-P, Rossignol M, Avouac B, Rozenberg S, Thoumie P, et al. Arthrose du genou et de la hanche et activité : revue systématique internationale et synthèse (OASIS). Revue du Rhumatisme. juill 2006;73(7):736‑52.

(4)Mazières B, Thevenon A, Coudeyre E, Chevalier X, Revel M, Rannou F. Observance et résultats des programmes de soins physiques dans le traitement de la coxarthrose et la gonarthrose. Élaboration de recommandations françaises pour la pratique clinique. Revue du Rhumatisme. 1 oct 2008;75(9):862‑70.

(5)Miladi S, Boussaa H, Sellami M, Souabni L, Ouenniche K, Kassab S, et al. Intérêt de l’acupuncture dans le traitement de la gonarthrose. La Revue de Médecine Interne. 1 juin 2021;42:A132‑3.)

(6)Beaudreuil J, Bendaya S, Faucher M, Coudeyre E, Ribinik P, Revel M, et al. Recommandations cliniques pratiques pour les orthèses de repos, souples non adhésives et articulées dans la gonarthrose. Revue du Rhumatisme. 1 déc 2009;76(12):1284‑92.

(7)Forestier R-J, Erol-Forestier F-B, Françon A. Efficacité de la cure thermale dans la prise en charge de la gonarthrose, quelles sont les preuves ? Revue du Rhumatisme Monographies. 1 avr 2016;83(2):127‑9.