Peut-on prévenir l’arthrose du genou ?



Peut-on prévenir l’arthrose du genou ?

Prévenir l’arthrose du genou est une notion délicate. À défaut de pouvoir prévenir son apparition, il est possible de ralentir son aggravation et ses conséquences.

Irréversible, l’arthrose du genou correspond à l’usure du cartilage de l’articulation du genou. Souvent considérée comme indissociable de l’âge, l’arthrose du genou peut découler de multiples autres facteurs. Si certains de ces facteurs aggravants sont inévitables, d’autres peuvent néanmoins être contrôlés grâce à des moyens préventifs.

 

Pourquoi prévenir l’arthrose du genou ?

Le genou est une articulation très importante du corps humain. De taille conséquente, elle soutient le poids du corps et se retrouve donc sollicitée au quotidien. Différents leviers permettent de prévenir l’arthrose du genou, dont l’objectif est de préserver les articulations et d'éviter que la maladie ne devienne invalidante.

L’arthrose étant une maladie dégénérative, vous comprenez donc l’importance de la contrer et de la ralentir. En évoluant, le cartilage continue de se dégrader, tendant même à s’amincir jusqu’à entraîner un contact osseux. L’arthrose du genou se manifeste généralement par des symptômes tels que des craquements, des douleurs ou encore une raideur articulaire.

Donc, si l’on veut s’épargner une baisse de la mobilité, il vaut mieux s’atteler à prévenir l’évolution de l’arthrose . Et le plus tôt sera le mieux !

 

Les facteurs aggravants à connaître avant de prévenir l’arthrose du genou

Si les facteurs aggravants de cette pathologie ne sont pas toujours évitables, d’autres le sont. En effet, l’âge, le sexe, la génétique, les anomalies morphologiques, les traumatismes du genou ou certaines maladies peuvent favoriser l'arthrose du genou. Dans ces quelques cas, il est donc difficile de limiter son évolution.

En revanche, certains facteurs peuvent être maîtrisés ! La dégradation prématurée du cartilage peut notamment s’expliquer par une surutilisation de l’articulation . Ce surmenage articulaire résulte souvent de contraintes excessives sur le genou : fortes pressions, torsions violentes ou microtraumatismes répétés. En cause : le surpoids, le port de charges lourdes, la position accroupie ou à genoux prolongée et régulière. Inévitablement, certaines activités professionnelles ou sportives sont alors à risque : pose de carrelage, bodybuilding, sports de contact, football, etc.(1)

 

Prévenir l’arthrose du genou : objectif perte de poids !

Le surpoids et l’obésité font partie des facteurs aggravants majeurs de l’arthrose du genou. Qui dit surpoids dit augmentation des contraintes quotidiennes sur les articulations qui supportent le poids du corps. L’obésité multiplierait jusqu’à trois le risque de développer une arthrose du genou(3) !

En bref, lutter contre le surpoids réduit les pressions sur l’articulation et ralentit la détérioration du cartilage . Il semblerait également que certains aliments aient des propriétés anti-inflammatoires et soient donc à privilégier(3). Les conseils d’un diététicien ou d’un nutritionniste pourront vous être utiles afin d’opter pour un programme alimentaire adapté.

 

Les exercices qui préviennent l’arthrose du genou

Par exercice, nous entendons les exercices musculaires et articulaires préconisés par un kinésithérapeute mais aussi l’activité physique.

Plusieurs muscles venant s’insérer sur la rotule , comme les quadriceps, contribuent à sa stabilité. Pour mieux maîtriser les pressions et renforcer la résistance de l’articulation , les exercices de renforcement seront un allié au quotidien.

En plus, il convient de réaliser des exercices d’amplitude et de mobilité articulaire. À terme, ils éviteront une éventuelle raideur de l’articulation et aideront à conserver sa fonction(2).

Contrairement aux idées reçues, l’immobilisation du genou n’est en aucun cas le remède miracle pour prévenir l’évolution de l’arthrose du genou ! Au contraire, il est recommandé de poursuivre une activité physique modérée. Elle compense la détérioration du cartilage en stimulant la nutrition et en améliorant l’élasticité et la tonicité des tissus de l’articulation (3). Privilégiez notamment des sports tels que la marche, le vélo, la natation, le yoga ou l’aquagym par exemple.

 

Prévenir l’arthrose du genou grâce à des orthèses adaptées

En parallèle des exercices précédemment abordés, le port d’une genouillère peut permettre de limiter les pressions exercées sur le compartiment du genou atteint. En limitant le déjettement de la rotule , la genouillère d’EPITACT* pour l’arthrose fémoro-patellaire réduit les hyperpressions et soulage ainsi l’articulation . Elle sécurise le genou en procurant une sensation de stabilité pour poursuivre ou reprendre sereinement les activités du quotidien.

 

Des semelles orthopédiques pour prévenir l’aggravation de l’arthrose du genou

Il se peut que l’arthrose du genou soit favorisée par des anomalies morphologiques comme les genu varum (en O) ou valgum (en X). Dans ces cas particuliers, les semelles orthopédiques peuvent rectifier les déséquilibres posturaux engendrés. En modifiant la répartition des pressions sur l’articulation , ces anomalies entraînent donc des contraintes excessives sur le cartilage (1).

 

Un dernier conseil pour prévenir l’arthrose du genou ?

Nous l’avons abordé brièvement, mais les traumatismes du genou de type luxations, entorses, fractures ou déchirures méritent un soin méticuleux. Une blessure au genou implique souvent une période d’inactivité qui, comme nous l’avons dit, n’est pas idéal en cas d’arthrose . Ainsi, soyez vigilant lorsque vous pratiquez une activité avec des torsions importantes au niveau du genou. On pense ici particulièrement au ski. Pour assurer la stabilité de l’articulation pendant ces pratiques intensives, EPITACT® a pensé une genouillère parfaitement appropriée. La genouillère PHYSIOstrap® SKI*, avec son tendon siliconé renforcé, assure un maintien fiable de la rotule .

Petit conseil bonus : les chaussures dotées de semelles de qualité amortiront les chocs du pied au sol et les contraintes sur le genou.

Irréversible, l’arthrose du genou doit donc trouver des solutions préventives pour ralentir son évolution et soulager ses symptômes. Alors, avant d’entamer un traitement de l’arthrose plus ciblé, suivez nos conseils pour préserver au mieux vos genoux !

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette règlementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 03/2022

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici quelques sources supplémentaires :

(1)Grange L. Stop à l’arthrose . edi8; 2016. 152 p.

(2)Clere N. Arthrose, prévenir l’incapacité fonctionnelle et soulager la douleur. Actualités Pharmaceutiques. 1 janv 2019;58(582):45‑7.

(3)Auger J, Berenbaum F. Le grand livre de l’arthrose : Le guide indispensable pour soulager efficacement les douleurs liées à l’arthrose . Editions Eyrolles; 2016. 338 p.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES