Les symptômes de la dorsalgie

Symptômes de la dorsalgie

La dorsalgie, ou douleurs dorsales, correspond à une atteinte très fréquente du dos. D’ailleurs, il s’agit d’un symptôme et non d’une pathologie… Qu’est-ce que la dorsalgie aiguë et la dorsalgie chronique ? Quelle différence entre la dorsalgie commune et symptomatique ? EPITACT® a souhaité faire le point avec vous sur les symptômes de la dorsalgie et vous aide à la distinguer des autres douleurs au dos.

 

Dorsalgie : le symptôme principal

La douleur est ce qui caractérise communément la dorsalgie. Pas étonnant, puisque le mot « dorsalgie » est le terme médical qui décrit les douleurs dorsales.

Attention cependant à ne pas confondre les douleurs dorsales, lombaires et cervicales. Eh oui, les douleurs dorsales ne se réfèrent pas à l’ensemble des douleurs du dos. Elles concernent uniquement les douleurs naissant dans la région du rachis dorsal, aussi appelé le rachis thoracique. Cette dernière comprend les 12 vertèbres sur lesquelles s’ancrent les côtes.

Moins répandue qu’une lombalgie ou cervicalgie mais tout de même fréquente dans la population générale, cette affection nécessiterait l’appui de davantage d’études. Il existe un réel manque d’informations à son sujet(2)

La dorsalgie fait partie des troubles musculosquelettiques puisqu’elle peut découler de la lésion d’un muscle, os, tendon ou ligament principalement.

Il existe beaucoup de manières de parler de la dorsalgie, qui donne des indications sur sa cause ou l’intensité des douleurs. On parle en effet de dorsalgie spécifique ou commune et aussi souvent de dorsalgie chronique ou de dorsalgie aiguë.

 

Les symptômes d’une dorsalgie symptomatique

En fonction de la cause de la dorsalgie, inutile de préciser que les symptômes seront différents. On fait principalement la différence entre les dorsalgies symptomatiques et communes. La dorsalgie symptomatique, aussi dite spécifique, s'associe à une pathologie (traumatiques, cardiovasculaires, viscérales).

Parce que l’enjeu est particulièrement important lors d’une consultation pour une dorsalgie, le professionnel de santé recherchera systématiquement la présence de drapeaux rouges(1). Il s’agit de tous les signes d’alerte pouvant évoquer une pathologie sous-jacente.

En présence de fièvre associée par exemple, votre médecin pourra suspecter une cause infectieuse. En cas de douleur au repos et non liée au mouvement, votre praticien suspecte en priorité les pathologies inflammatoires. Avec des antécédents de cancer, le cap s’oriente vers sur une hypothèse tumorale, et en présence de symptômes neurologiques comme une paresthésie, les pathologies neurologiques sont probables. Ces drapeaux rouges sont des signes d’alerte à rechercher systématiquement en cas de plaintes pour des douleurs dorsales.

Pour connaître les principales causes de la dorsalgie, consultez notre article sur les causes du mal de dos.


 

Les symptômes d’une dorsalgie commune

La dorsalgie commune, ou fonctionnelle, a quant à elle, une cause inconnue. Elle provient généralement d’une cause mécanique telle qu’un effort brusque, d’une contracture musculaire ou d’une position prolongée par exemple. La douleur peut être diffuse ou alors très localisée en cas de dorsalgie fonctionnelle. Il n’y a pas un seul type de douleur spécifique de la dorsalgie.


 

Les symptômes d’une dorsalgie statique

La dorsalgie statique est un troisième type de douleurs dorsales possible. Il est lié à un trouble de la croissance ou de la morphologie du squelette osseux. La scoliose et la cyphoscoliose sont certainement les deux troubles les plus connus. Ainsi, une déviation de la colonne vertébrale peut causer une dorsalgie.  


 

Les symptômes d'une dorsalgie aiguë VS dorsalgie chronique

On parle en effet de dorsalgie aiguë lorsque la douleur est intense et soudaine mais d’une durée inférieure à 3 semaines. Il existe à l’inverse la dorsalgie chronique qui s’étale sur une période bien plus longue supérieure à 3 mois. Généralement, la dorsalgie aiguë est liée à une dorsalgie symptomatique ou un effort brusque.  

Pour revenir aux fameux drapeaux, la consultation passe aussi par la recherche de drapeaux non plus rouges mais jaunes(1). Ces derniers sont des signes de passage à la chronicité des douleurs dorsales. Là aussi, ce sont les mêmes que pour une lombalgie. Observer ces éventuels risques de chronicisation est crucial lorsque l’on sait toutes les complications possibles d’une dorsalgie chronique. Outre le fait que le patient ressente des douleurs en quasi permanence, cela impacte progressivement sa qualité de vie et sa santé psychologique…

Ces signes sont par exemple des signes professionnels (insatisfaction au travail, mauvaise entente), personnels (anxiété, dépression), psychologiques (comportement d’évitement de la douleur, etc.).

 

Dorsalgie : les symptômes secondaires

Outre la douleur, la dorsalgie peut entraîner d’autres symptômes :
- des tensions ou des crampes ;
- une sensation de fourmillements ;
- des picotements ;
- une sensation de brûlures ;
- une raideur musculaire.

 

Vous pouvez toutefois éviter tous ces symptômes de la dorsalgie. Un des moyens efficace et durable de limiter le risque de souffrir un jour d’une dorsalgie chronique ou aiguë est de renforcer ses muscles du dos. Pour cela, EPITACT® vous propose de suivre quelques exercices de renforcement musculaire à réaliser dès que l’occasion se présente. Aussi, pour prévenir le mal de dos, vous pouvez vous munir du POSTUROSTRAP™* qui vous pousse discrètement à vous redresser.

 

*Cette solution est un dispositif médical de classe I, qui porte au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 10/2021

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici une source supplémentaire :

(1)Haute Autorité de Santé. « Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune ». Haute Autorité de Santé, 2019. https://www.has-sante.fr/jcms/c_2961499/fr/prise-en-charge-du-patient-presentant-une-lombalgie-commune.

(2)Briggs, Andrew M., Anne J. Smith, Leon M. Straker, et Peter Bragge. « Thoracic spine pain in the general population: Prevalence, incidence and associated factors in children, adolescents and adults. A systematic review ». BMC Musculoskeletal Disorders 10, no 1 (29 juin 2009): 77. https://doi.org/10.1186/1471-2474-10-77.

Livraison offerte

à partir de 50€ d’achat

fidélité

Rejoignez notre programme

paiement sécurisé

Carte bancaire ou paypal

contactez-nous

Nous vous répondons du lundi au jeudi de 9h - 12h30 et 13h30 - 16h30 et le vendredi 9h - 12h30 et 13h30 - 16h au 04 75 85 01 90.

Abonnez-vous
pour recevoir notre actualité.