Syndrome du canal carpien & grossesse : que faire ?



La grossesse provoque de gros bouleversements physiologiques et hormonaux pouvant conduire à de nombreux dérèglements.
Syndrome du canal carpien & grossesse maternité

La grossesse provoque de gros bouleversements physiologiques et hormonaux pouvant conduire à de nombreux dérèglements. Si durant cette période vos doigts (pouce, index et majeur) semblent engourdis ou vous picotent, peut-être souffrez-vous du syndrome du canal carpien . EPITACT® vous en dit plus sur cette pathologie parfois associée à la grossesse et les solutions pour apaiser les douleurs.

 

Le syndrome du canal carpien  : de quoi s’agit-il ?

Le syndrome du canal carpien (SCC) est caractérisé par une compression du nerf médian dans le canal carpien au niveau du poignet. Les principaux symptômes sont des picotements, des douleurs et des sensations d'engourdissement dans les trois premiers doigts et du côté interne du quatrième doigt. Plusieurs facteurs participent au développement de ces douleurs. Certains sont intrinsèques et augmentent le volume à l’intérieur du tunnel, d’autres sont extrinsèques et modifient le contour du tunnel(1). Survenant principalement la nuit, les symptômes de cette pathologie participent à la dégradation de la qualité du sommeil(2).

La grossesse favorise-t-elle le syndrome du canal carpien  ?

La grossesse est marquée par des changements morphologiques et physiologiques du corps de la femme. Ces modifications peuvent engendrer des dysfonctionnements. Le SCC est l’une des pathologies pouvant survenir au cours des 9 mois de grossesse. Durant le troisième trimestre, le nombre de cas est le plus élevée(3,4), mais le SCC peut tout de même apparaître au cours des mois précédents(3,5).

Au sein de la population générale, la prévalence est de l’ordre de 4 %(6), tandis que chez la femme enceinte, elle s’échelonne de 7 à 62 %(7). Ainsi, ces chiffres montrent que la grossesse est à elle seule un facteur de risque favorisant le syndrome du canal carpien (3).

Pourquoi le SCC est-il favorisé lors de la grossesse ?

Durant cette période, certains facteurs s’ajoutent à ceux rencontrés habituellement pour créer un terrain favorable au SCC. Le changement hormonal et la rétention d’eau sont majoritairement responsables(4,8)de l’apparition de cette pathologie . La rétention d’eau, causée par une diminution de l’efficacité du retour veineux, se traduit par un œdème local réduisant l’espace disponible dans le tunnel du canal carpien , ce qui accroît la pression sur le nerf médian. La prise de poids liée à la grossesse augmente également le risque de développement du syndrome du canal carpien (8).  

Quelles solutions pour apaiser les douleurs dans les doigts lors de la grossesse ?

Pour pallier aux symptômes du syndrome du canal carpien , les solutions sont nombreuses.

Dans le cas d’une grossesse et selon les symptômes, il est préférable d’opter pour un traitement conservateur plutôt qu’un traitement chirurgical.

Parmi les traitements conservateurs, des attelles de poignet plaçant celui-ci dans une position neutre ou à un angle de 20° sont généralement suffisantes(9). Si nécessaire, elles peuvent être combinées à des injections de stéroïdes localement. Un soutien médicamenteux peut également être prescrit.

 

EPITACT® a développé des orthèses de jour et de nuit dans le but de vous accompagner et de vous aider à soulager les douleurs et symptômes liés au syndrome du canal carpien , notamment pendant la grossesse. Ainsi, l’orthèse CARP'ACTIV™* permet d’auto-corriger les mouvements et de conserver le plein usage de sa main. L'orthèse  CARP’IMMO™* est dédiée à l’immobilisation de la main durant la nuit pour mettre l’articulation au repos et apaiser la douleur pour des nuits plus sereines.

En dernier recours, l’intervention chirurgicale pourra se faire sous anesthésie locale en tout début de grossesse ou après l’accouchement.

D’ordinaire, les symptômes disparaissent après l’accouchement mais il est possible que ceux-ci perdurent, pour certaines femmes, de 6 mois de grossesse jusqu'à 3 ans(10,11) après.

 

*Ces solutions sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 09/2020

 

Sources :

(1)Genova A, Dix O, Saefan A, Thakur M, Hassan A. Carpal Tunnel Syndrome: A Review of Literature. Cureus . 19 mars 2020

(2)Aboonq MS. Pathophysiology of carpal tunnel syndrome. Neurosciences (Riyadh). janv 2015;20(1):49.

(3)Oliveira GAD de, Bernardes JM, Santos E de S, Dias A. Carpal tunnel syndrome during the third trimester of pregnancy: prevalence and risk factors. Arch Gynecol Obstet. sept 2019;300(3):62331.

(4)Pazzaglia C, Caliandro P, Aprile I, Mondelli M, Foschini M, Tonali PA, et al. Multicenter study on carpal tunnel syndrome and pregnancy incidence and natural course. Acta Neurochir Suppl. 2005;92:359.

(5)Meems M, Truijens S, Spek V, Visser L, Pop V. Prevalence, course and determinants of carpal tunnel syndrome symptoms during pregnancy: a prospective study. BJOG: Int J Obstet Gy. juill 2015;122(8):11128.

(6)Atroshi I, Gummesson C, Johnsson R, Ornstein E, Ranstam J, Rosén I. Prevalence of carpal tunnel syndrome in a general population. JAMA. 14 juill 1999;282(2):1538.

(7)Padua L, Di Pasquale A, Pazzaglia C, Liotta GA, Librante A, Mondelli M. Systematic review of pregnancy-related carpal tunnel syndrome. Muscle Nerve. nov 2010;42(5):697702.

(8)Wright C, Smith B, Wright S, Weiner M, Wright K, Rubin D. Who develops carpal tunnel syndrome during pregnancy: An analysis of obesity, gestational weight gain, and parity. Obstet Med. juin 2014;7(2):904.

(9)Weimer LH. Neuromuscular disorders in pregnancy. In: Handbook of Clinical Neurology . Elsevier; 2020 . p. 20118.

(10)Zyluk A. Carpal tunnel syndrome in pregnancy: a review. Pol Orthop Traumatol. 7 oct 2013;78:2237.

(11)Turgut F, Cetinşahinahin M, Turgut M, Bölükbaşi O. The management of carpal tunnel syndrome in pregnancy. J Clin Neurosci. juill 2001;8(4):332‑4.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES