Rhizarthrose : prévenir & soulager



Douleurs au mains, perte de préhension : en cas d'arthrose du pouce ou rhizarthrose comment prévenir et soulager votre articulation ? Des solutions Epitact entre connaissance et repos.
Rhizarthrose : prévenir & soulager

Trop souvent l’arthrose est associée à un âge avancé. Toutefois, les premiers signes de la rhizarthrose , ou arthrose du pouce, peuvent s’observer dès le milieu de la quarantaine. Cette pathologie essentiellement féminine peut être repoussée ou ses effets atténués par de bonnes pratiques.

EPITACT® vous livre quelques pistes de réflexion pour éviter de sursolliciter votre articulation et apaiser ainsi les douleurs.

 

Mieux connaître son corps

Nous ne prenons réellement conscience de notre mécanique anatomique que lorsqu’une douleur se fait sentir. Nos mouvements s’opèrent habituellement de manière intuitive, sans véritable apprentissage. Pourtant, en prêtant attention à notre biomécanique, nous pouvons faire le choix de préserver nos articulations.

L’ergothérapie permet cette prise de conscience pour adopter les postures et les mouvements qui laissent au repos les articulations. S’équiper d’ustensiles adaptés permet également d’améliorer le confort au quotidien. Cela peut simplement consister à s’équiper d’une paire de ciseaux anatomique ou un couteau à pain ergonomique pour ne pas forcer sur l’articulation du pouce.

 

Mettre son articulation au repos

Le conseil est évident, mais complexe à appliquer : on ne peut arrêter tout mouvement sans cesser son activité quotidienne. Pour aider à soulager la douleur et retarder les effets de la rhizarthrose , EPITACT® a développé trois orthèses. Leur objectif est précisément de vous accompagner dans vos activités quotidiennes comme la nuit.

 

L’orthèse souple rhizarthrose EPITACT® vise à soulager par trois actions :

  • La première est la mise au repos de l’articulation trapézo-métacarpienne (ATM) en plaçant la colonne du pouce dans une position de repos donc alignée et droite. Elle écarte également la première commissure en éloignant le pouce de l’index toujours dans le but d’aligner la colonne et de mettre l’articulation au repos.
  • Deuxièmement, son patron breveté, permet d’enchâsser tout le pouce dans un tube de tissu spécialement adapté pour favoriser l’amortissement des micros mouvements du quotidien.
  • Pour finir, cette orthèse souple ne contraint pas les mouvements du quotidien contrairement aux orthèses rigides et laisse la dernière phalange du pouce libre afin de laisser une préhension aisée.

 

L’orthèse pouce rigide de nuit EPITACT® vise la mise au repos complète de l’articulation . Elle est destinée à limiter les mouvements du pouce en l’immobilisant par ses renforts semi-rigides tout en plaçant la colonne dans une position de repos. Une sangle de maintien a été ajoutée pour créer un point fixe à la base des renforts et faciliter l’ajustement au poignet.

Cette orthèse * existe également avec des renforts anatomiques thermoformables pour épouser les formes de votre pouce.

Ces produits sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 11/2020

Comme vous le constatez, il existe de nombreux traitements médicaux, pharmacologiques ou non et chirurgicaux pour éviter l’aggravation de la pathologie . La chirurgie ne sera envisagée qu’en cas d’échec des précédents traitements.

 

Pour en savoir plus sur les traitements de la rhizarthrose , trois articles livrent des recommandations dans la prise en charge de l’arthrose de la main et les traitements associés : recommandations la European League Against Rheumatism, de 2007 (1), mises à jour en 2018(2) et celles du Collège Américain de Rhumatologie (CAR), publiées en 2012 (3).

Sources :

  1. Zhang, W, M Doherty, B F Leeb, L Alekseeva, N K Arden, J W Bijlsma, F Dincer, et al. 2007. « EULAR Evidence Based Recommendations for the Management of Hand Osteoarthritis: Report of a Task Force of the EULAR Standing Committee for International Clinical Studies Including Therapeutics (ESCISIT) ». Annals of the Rheumatic Diseases 66 (3): 37788.
  2. Kloppenburg, Margreet, Féline PB Kroon, Francisco J Blanco, Michael Doherty, Krysia S Dziedzic, Elsie Greibrokk, Ida K Haugen, et al. 2019. « 2018 Update of the EULAR Recommendations for the Management of Hand Osteoarthritis ». Annals of the Rheumatic Diseases 78 (1): 1624
  3. Hochberg, Marc C., Roy D. Altman, Karine Toupin April, Maria Benkhalti, Gordon Guyatt, Jessie McGowan, Tanveer Towheed, Vivian Welch, George Wells, et Peter Tugwell. 2012. « American College of Rheumatology 2012 Recommendations for the Use of Nonpharmacologic and Pharmacologic Therapies in Osteoarthritis of the Hand, Hip, and Knee ». Arthritis Care & Research 64 (4): 46574.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES