Comment prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent ?



Prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent

Prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent permettrait de soulager les quelques 30% touchés(1). L’adolescence est une période de vie intense et dynamique ; on marche, court, saute, on fait du sport. Mais, au quotidien, une douleur au genou peut rapidement venir gêner le déroulement de ces activités.

En toute logique, pour prévenir une douleur au genou, il faut d’abord comprendre comment elle apparaît. En cas de douleurs au genou chez l’adolescent, la consultation chez un professionnel de santé est primordiale. EPITACT® vous explique l’origine de cette affection du genou et ses facteurs de risque les plus fréquents. Puis, on vous donne toutes les petits trucs et astuces pour la prévention des douleurs au genou chez l’adolescent !

 

Étape n°1 : Connaître les facteurs de risque pour prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent

Les douleurs au genou chez l’adolescent s'associent très fréquemment à une activité sportive intense, fréquente ou à haut niveau. En soi, il s’agit de toute activité impliquant une sursollicitation de l’articulation du genou.

Le surpoids, tout comme une faiblesse musculaire des quadriceps, jouent aussi un rôle dans la fréquence des douleurs au genou chez l’adolescent.

Parmi les facteurs de risque fréquents, on retrouve aussi les traumatismes au niveau de l’articulation . Les entorses, luxations, fractures ou maladies comme celle d’Osgood Schlatter et de Sinding-Larsen-Johansson sont les plus connues.

Les douleurs au genou ont d’autres facteurs de risque qui, hélas, peuvent difficilement être évitées. Il semblerait que les filles soient plus touchées que les garçons, et ce, pour des raisons anatomiques. En parlant d’anatomie, certaines anomalies sont aussi des facteurs de risque de ces douleurs au genou. Positions hautes de rotule , genu valgum , malformations de rotule ou de trochlée (dysplasie), syndrome fémoro-patellaire ou d’instabilité rotulienne sont quelques exemples.

Bien que certains de ces facteurs de risque soient imprévisibles ou inévitables, d’autres peuvent cependant faire l’objet d’une prévention ! Lutter contre l’obésité, réadapter l’activité sportive et renforcer sa musculature peuvent aider à prévenir les douleurs au genou à l’adolescence.

 

Étape n°2 : Les genouillères pour prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent

Certains types de genouillères sont particulièrement indiquées pour prévenir la récidive ou réduire les douleurs aux genoux. EPITACT® a alors développé la genouillère spéciale et unique PHYSIOstrap Ados*. Elle permet ainsi aux adolescents de reprendre leurs activités quotidiennes et sportives et de prévenir la réapparition des douleurs.

Sans bloquer les mouvements, cette genouillère de maintien de la rotule est indiquée pour les pathologies rotuliennes de l’adolescent. Très fine, lavable et réutilisable, elle est conçue pour un port confortable et discret au quotidien !

 

Étape n°3 : Du repos pour prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent

Nous l’avons dit, les douleurs au genou chez l’adolescent sont souvent secondaires à une sollicitation excessive de l’articulation du genou. Toute activité physique ou sportive trop intense et trop fréquente peut favoriser de telles douleurs. On pense notamment aux flexions/extensions répétées, à la course à pied, aux sports de saut, de haut niveau, de pivot, etc.

Ainsi, pensez à octroyer des temps de repos réguliers à l’articulation . Pratiquer une activité physique est nécessaire, mais pratiquer une activité modérée l’est d’autant plus.

 

Étape n°4 : Le renforcement musculaire pour prévenir les douleurs au genou chez l’adolescent

Dans certains cas, les douleurs au genou chez l’adolescent s'associent à une faiblesse ou une raideur des muscles de la cuisse. Donc, même si le repos est nécessaire pour prévenir ce type de douleur, l’activité est aussi bénéfique, avec accord et suivi d’un professionnel de santé ! Le tout est de respecter des temps de repos suffisants et d’activité modérés pour ne pas tomber dans les deux extrêmes.

Plusieurs types d’exercices d’étirement et de renforcement musculaire contribuent à un maintien plus efficace de la rotule . Les deux muscles particulièrement visés sont les quadriceps (en avant de la cuisse) et les ischio-jambiers (en arrière de la cuisse). Pour savoir quels types d’exercices pratiquer et à quelle fréquence, demandez conseil à un kinésithérapeute.

Aussi, pensez à bien vous échauffer avant vos activités physiques ou sportives. L’articulation est ainsi mieux préparée pour affronter des efforts importants.

 

Sans prévenir les douleurs au genou, les adolescents s’exposent à certaines de leurs conséquences évidentes. En plus de douleurs persistantes et handicapantes, le passage à la chronicité et la baisse de la qualité de vie sont tout aussi probables(2). Pour prévenir les premières douleurs, leur progression ou récidive, EPITACT® met à votre disposition des articles supplémentaires.  Découvrez ainsi plus de précisions sur les causes et les adolescents les plus à risque de douleurs au genou.

 

*Cette solution est un dispositif médical de classe I, qui porte au titre de cette règlementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 03/2022

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici quelques sources supplémentaires :

(1)Rathleff MS, Rathleff CR, Olesen JL, Rasmussen S, Roos EM. Is Knee Pain During Adolescence a Self-limiting Condition?: Prognosis of Patellofemoral Pain and Other Types of Knee Pain. Am J Sports Med. mai 2016;44(5):1165‑71.

(2)Slotkin S, Thome A, Ricketts C, Georgiadis A, Cruz A, Seeley M. Anterior Knee Pain in Children and Adolescents: Overview and Management. J Knee Surg. mai 2018;31(05):392‑8.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES