Les symptômes de la lombalgie



Symptômes de la lombalgie

Plus qu’un simple mal de dos, la lombalgie peut vite devenir inconfortable si ses symptômes ne sont pas traités. Cette atteinte est très fréquente, souvent considérée comme bénigne et par conséquent, négligée. Pourtant, connaître les symptômes de la lombalgie peut favoriser la prévention et la prise en charge précoce de cette affection.

EPITACT® vous livre quelques informations sur les symptômes de la lombalgie , leur localisation, intensité ou origine.

 

La douleur comme principal symptôme de la lombalgie

La douleur : tel est le symptôme d’alarme d’une lombalgie . Oui mais, la douleur est subjective, alors comment reconnaître celle qui est spécifique à la lombalgie  ? Intense ou légère, diffuse ou localisée, brève ou continue, profonde ou superficielle, chaque personne est susceptible de la percevoir différemment.

De manière générale, le symptôme douloureux rapporté par les patients lombalgiques se situe dans le bas du dos. Cette douleur peut néanmoins irradier la cuisse (lombocruralgie) ou le fessier (lombosciatique).

En fonction du caractère aigu ou chronique de la lombalgie , on observe aussi des variations d’intensité de la douleur. La lombalgie aigüe est une douleur qui apparaît et disparaît soudainement et sur une courte curée (< à 4 semaines). À l’inverse, la lombalgie chronique correspond à une douleur qui dure sur une période plus longue (> à 3 mois).

 

La lombalgie aigüe

La douleur perçue en cas de lombalgie aigüe est modérée à intense, d’apparition brutale et survient généralement après un effort. Souvent, cette douleur est soulagée en décubitus, c’est-à-dire en position couchée. Vous ne ressentez donc pas de douleurs la nuit, ni même au réveil. C’est donc une douleur qui survient généralement après un effort brusque, excessif ou un « faux mouvement ».

 

La lombalgie chronique

Moins fréquente heureusement, la lombalgie chronique nécessite un peu plus d’attention. Contrairement à la lombalgie aigüe, soulagée au repos, la lombalgie chronique se soulage par l’activité modérée et progressive. Elle s’accompagne souvent de raideur du dos au réveil et de douleurs nocturnes, au repos.

Le passage à la chronicité s’appuie sur une multitude de facteurs très variés. Ceux-ci peuvent être personnels(2) (douleur, anxiété, catastrophisme), professionnels(3) (insatisfaction au travail, mauvaise entente), environnementaux(4)(chômage, isolement social), etc. Il convient donc d’analyser la présence ou non de ces facteurs pour réduire les risques de chronicisation de la lombalgie .

En cas de chronicité des douleurs lombaires, la lombalgie devient alors une pathologie à part entière !

 

Les autres symptômes de la lombalgie

Outre la douleur perçue dans le bas du dos précédemment décrite, la lombalgie peut s’accompagner de quelques autres symptômes. Il peut s’agir :

- d’une sensation de blocage ;

- d’une raideur au niveau du rachis ;

- de difficultés à réaliser certains mouvements (par exemple, passer d’une position couchée ou assise à debout) ;

- d’une peur du mouvement pour éviter la douleur, on parle alors de kinésiophobie ;

- d’une tendance à vouloir rester couché, aussi nommée clinophilie ;

- de symptômes psychologiques.

 

Notons que ces derniers symptômes sont typiques d’une lombalgie chronique et découlent du caractère chronique des douleurs. Ne dit-on pas d’ailleurs « en avoir plein le dos » ? En effet, il s’agit de symptômes secondaires qui peuvent appuyer le diagnostic de lombalgie chronique. Une forte anxiété ou une humeur dépressive par exemple peuvent être liée à cette affection. 

 

Est-il possible d’anticiper ces symptômes ?

Oui, grâce à EPITACT®, vous pouvez prévenir une lombalgie ou une dorsalgie. En effet, un dispositif unique vous préserve des postures et mouvements néfastes souvent à l’origine d’un mal de dos. Le POSTUROSTRAP™* est un correcteur de posture léger, confortable et ajustable. 2 personnes sur 3 ont rapporté une amélioration du confort dorsal et une sensation de bien-être en 3 jours seulement(1) !

Il vous habitue à maintenir une posture adéquate en vous redressant progressivement. Il ne bloque pas le mouvement mais l’accompagne intuitivement au quotidien. Ainsi, vous vous épargnez les douleurs d’une lombalgie tout en améliorant votre posture et votre confort !

 

Vous l’avez constaté, la lombalgie est bien plus complexe qu’elle n’en a l’air. C’est pour cela que les symptômes ne sont pas à négliger et qu’il est important de prendre rendez-vous sans trop tarder auprès de votre médecin. Vous recevrez ainsi un diagnostic fiable et une prise en charge efficace pour soulager et éradiquer vos douleurs lombaires, quelle que soit sa ou ses cause(s).

Une classification en drapeaux de couleur rouge, jaune, bleue et noire permet d’évaluer les symptômes d’une lombalgie pour un traitement adapté(3). Pour plus d’informations, consultez notre article sur les traitements de la lombalgie .

 

*Cette solution est un dispositif médical de classe I, qui porte au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 10/2021

 

Pour aller plus loin que cette approche globale et simplifiée, voici une source supplémentaire :

(1)Spechbach, Hervé. « Lombalgie aiguë ». Hôpitaux Universitaires de Genève, 2017. https://www.hug.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/
Strategies/strategie_lombalgies_aigues.pdf
.

(2)Volckmann, P., G. Le Blay, E. Ebermeyer, H. D’astorg, M. Szadkowski, et V. Fiere. « La lombalgie récurrente ou lombalgie chronique ? » Douleurs : Évaluation - Diagnostic - Traitement 19, no 3 (juin 2018): 12132. https://doi.org/10.1016/j.douler.2018.05.001.

(3)Haute Autorité de Santé. « Prise en charge du patient présentant une lombalgie commune ». Haute Autorité de Santé, 2019. https://www.has-sante.fr/jcms/c_2961499/fr/prise-en-charge-du-patient-presentant-une-lombalgie -commune.

(4)Rapport RA/P249A20 du 04/03/2021 concernant l'étude de satisfaction chez 23 sujets avec un inconfort habituel ou régulier dans le dos afin d'évaluer l'acceptabilité, la perception de l'efficacité et la tolérance après 3 jours d'utilisation.

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES

Les traitements de la lombalgie

Quels types de traitements sont indiqués pour une lombalgie aigüe ou chronique ? EPITACT dresse la liste des traitements principaux de la lombalgie .

Qu'est-ce que la dorsalgie ?

Douleurs dans le milieu du dos ? EPITACT vous donne un aperçu de ce qu'est la dorsalgie ou douleurs dorsales : définition, causes, prévalence et prévention !

Symptômes de la dorsalgie

Les symptômes de la dorsalgie peuvent se montrer particulièrement persistants, voire invalidants. EPITACT vous éclaire sur les caractéristiques d'une dorsalgie.

Qu'est-ce qu'une lombalgie ?

Vous ressentez des douleurs dans le bas du dos ? Découvrez quelles sont les spécificités de la lombalgie , ses principales causes et quelques moyens de prévention.

Facteurs de risque de la lombalgie

Êtes-vous susceptible d'être victime d'une lombalgie comme 80 % de la population ? Découvrez les facteurs de risque pour prévenir les douleurs lombaires.

Tout savoir sur la lombalgie

Lombalgie : de quoi s'agit-il, quelles sont les personnes touchées, quelles conséquences ? Quelques chiffres compilés par EPITACT.