Entorse à la cheville : sport & quotidien



L'entorse de cheville touche principalement les sportifs. Près de 6000 cas sont recensés chaque année ! Il est fondamental de bien soigner une entorse pour éviter les récidives.
entorse cheville epitact

L’entorse de cheville est une torsion du pied qui vient traumatiser les ligaments qui l’entourent. Aïe. On parle d’élongation, de déchirement ou de rupture des ligaments. Il existe autant d’entorses de la cheville qu’il y a de ligaments qui entourent le pied : entorse du ligament latéral externe (très fréquente !), entorse du ligament interne (peu fréquente), entorse du ligament syndesmal (rare. Et heureusement !).

Ces entorses peuvent être diagnostiquées comme bénigne (degré I : distension ligamentaire), modérée (degré II : déchirure ligamentaire partielle) ou grave (degré III : rupture ligamentaire).

 

 

Entorse de cheville : “Mais pourquoi moi?”

Sachez tout d’abord que vous n’êtes pas le seul à qui cela arrive. En France, il y a plus de 6 000 entorses de cheville recensées par jour !… La cheville étant l’une des articulation du corps la plus sollicitée, il est donc logique (malheureusement) qu’elle en soit fragilisée.
Dans 15 à 20 % des cas, ces entorses surviennent pendant la pratique sportive, le reste du temps lors d’activité de la vie quotidienne… Il suffit d’un terrain glissant, de chaussures à talon, d’une marche manquée, couplé à un peu de fatigue, et vous avez là la recette parfaite de l’entorse .

90 % des entorses de cheville sont des entorses du ligament latéral externe, c’est-à-dire lorsque le pied part vers l’extérieur.

Beaucoup sous-estiment l’importance du soin de l’entorse . On se dit : “ça va revenir tout seul avec un peu de repos, et ça ne m’arrivera pas une seconde fois, je serai vigilant !”. Seulement, si on ne se soigne pas bien, la cheville reste fragile, très fragile (!), et le risque de récidive augmente fortement !

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES