Rhizarthrose : quels symptômes ?



Comment diagnostiquer la rhizarthrose ?

Vous souffrez de douleurs chroniques au pouce ? Il vous est désormais impossible de dévisser un couvercle ? Votre préhension devient faible ? Et si ces symptômes étaient liés à la rhizarthrose … Soyez attentif aux signaux qui caractérisent l’arthrose du pouce afin de pouvoir lutter dès les premiers symptômes.

Symptôme principal de la rhizarthrose  : la douleur

Le premier et principal signe d’alerte est la douleur. Discontinue, elle est tout d’abord liée à des mouvements du pouce spécifiques comme lors de la saisie d’un objet. C’est une douleur mécanique de charge, ou douleur à l’effort qui s’apaise au repos. Les actions qui exigent une forte précision telles que le fait d’introduire une clé dans une serrure ou de tenir un crayon peuvent aussi devenir douloureuses. De même, en cas de rhizarthrose , les mouvements de rotation (circumduction) peuvent faire souffrir. Les gestes d’opposition aux autres doigts, notamment avec l’index, sont aussi douloureux. La douleur peut, parfois, se faire ressentir de façon vive et brusque mais également de manière plus lancinante (1,2). Attention cependant, toutes les douleurs au pouce ne sont pas forcément synonymes de rhizarthrose . Ce symptôme peut révéler d’autres pathologies, notamment une tendinite . C’est pour cela que la consultation d’un spécialiste reste indispensable pour établir objectivement le diagnostic.

Certaines personnes atteintes de rhizarthrose témoignent aussi d’une difficulté et d’une perte de force de la pince de préhension pouvant être invalidante voire handicapante.

La déformation : symptôme de l’aggravation de l'arthrose du pouce

L’évolution de la rhizarthrose est le plus souvent très lente. Elle s’étale généralement sur une dizaine d’années. Le patient passera d’un état douloureux à l’installation progressive d’une déformation du pouce dite en « Z ». L’état fonctionnel de la première colonne du pouce se détériore peu à peu permettant ainsi à la déformation de s’installer durablement (1).

Imperceptible au commencement, cette déformation inesthétique est aussi particulièrement handicapante au quotidien. L’usage de la pince (pouce index) devient difficile et l’articulation perd en souplesse. Les mouvements sont alors limités par la raideur de la base du pouce.

 

Des solutions pour contrer les symptômes de l’arthrose du pouce

Pour éviter cette dérive nécessitant souvent une intervention chirurgicale, plusieurs solutions sont disponibles des plus douces aux plus radicales. Certaines alternatives médicamenteuses apaiseront la douleur alors que la chirurgie corrigera la déformation…

EPITACT® a choisi de privilégier la prévention afin de limiter ou ralentir la progression de la pathologie . Dans cette optique, trois orthèses ont été conçues pour améliorer votre confort au quotidien. L’orthèse souple de jour pour rhizarthrose a pour objectif de limiter les micromouvements et de vous inciter à corriger intuitivement les mouvements qui altèrent davantage l’articulation .

L’orthèse rigide de nuit pour rhizarthrose met votre poignet au repos pour apaiser la douleur et ralentir l’usure du cartilage .

Enfin, l’orthèse thermoformable pour rhizarthrose épouse parfaitement l’anatomie de votre poignet pour maintenir celui-ci dans une position optimale de repos.

 

Ces produits sont des dispositifs médicaux de classe I, qui portent au titre de cette réglementation le marquage CE. Lire attentivement la notice avant utilisation. Fabricant : Millet Innovation. 06/2020

 

(1)Delcambre B, Bera-Louville A, Guyot-Drouot MH. Osteoarthritis of the fingers and trapeziometacarpal joints. Joint Bone Spine 2001;68:339–47. (2)Chevalier, Xavier, Christian Compaore, Florent Eymard, et René-Marc Flipo. 2012. « Rhizarthrose ». Revue du Rhumatisme Monographies 79 (2): 110-15

Partager cet article sur

ARTICLES CONNEXES